Download
les formes pharmaceutiques ou formes gal niques n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les Formes pharmaceutiques ou formes galéniques PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les Formes pharmaceutiques ou formes galéniques

Les Formes pharmaceutiques ou formes galéniques

666 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Les Formes pharmaceutiques ou formes galéniques

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les Formes pharmaceutiques ou formes galéniques

  2. Définition La Pharmacie galénique = science et art de préparer, conserver et présenter les médicaments Composition, forme et présentation du mdt  - Administration optimale - Précision du dosage - Stabilité satisfaisante

  3. Les formes destinées à la voie orale

  4. A. Les Formes solides • Cachet: forme ancienne, composée de deux capsules cylindriques en pain azyme s’emboîtant l’une dans l’autre, contenant une poudre. • Capsule à enveloppe molle: forme ovoïde constituée d’une enveloppe épaisse et contenant à l’intérieur un liquide ou un produit pâteux. • Gélule (= capsule à enveloppe dure): deux capsules cylindriques de forme allongée, s’emboîtant l’une dans l’autre, contenant à l’intérieur une poudre.

  5. Comprimé: forme variable, souvent arrondie, solide et compacte. Obtenu par compression des particules de poudre. • Comprimé non enrobé; • Comprimé enrobé: recouvert de plusieurs couches de substances diverses qui en facilitent la prise ou la conservation; • Comprimé sécable: avec une fente qui en facilite le fractionnement en vue de l’adaptation de la posologie; • Comprimé à croquer // à sucer; • Comprimé effervescent: se désagrège dans l’eau en dégageant du gaz carbonique. Libération accélérée du PA; • « lyocs »: aussi appelé comprimé dispersible, administré par voie sublinguale.

  6. Granulé: forme sèche, principalement à base de sucre. Les granulés sont soit à croquer soit à absorber après dissolution ou mise en suspension dans l’eau. • Poudre: forme sèche présentée en vrac ou en sachet unidose. Administration sous forme de suspension orale après mise en solution de la poudre.

  7. B. Les Formes Liquides • Soluté buvable: unidose (ampoule buvable) ou en flacon multidose. Obtenue par dissolution d’1 ou plusieurs PA dans un solvant approprié. • Soluté aqueux; huileux ou hydro-alcoolique; • Suspension:dispersion d’1 ou plusieurs PA solides, en fines particules insolubles (phase dispersée) dans un liquide (phase dispersante ou externe). AGITER avant emploi pour remettre en suspension. • Émulsion: mélange stable de deux liquides non miscibles, dont l’un est l’eau et l’autre en général l’huile. Un agent émulsionnant est souvent ajouté pour stabiliser la préparation.

  8. Gouttes buvables: à boire généralement après dilution. • Sirop: forme liquide, aqueuse, contenant une forte quantité de sucre qui permet une relative protection antimicrobienne.

  9. C. Les Formes permettant une modification de la vitesse de libération du PA • Formes à libération accélérée: • comprimés effervescents • Lyocs. • Forme à libération ralentie: permet une durée d’absorption plus longue, donc une durée d’action du PA prolongée, d’où une diminution du nombre de prises. • Forme à libération répétée : comprimé à double noyau; • Forme à libération prolongée (LP): libération contrôlée du PA- comprimé à matrice ou gélule contenant des microgranules. • Forme à libération retardée = formes retard. Absorption retardée du PA. Ex.: comprimé gastro-résistant, qui ne libère le PA que dans l’intestion.

  10. Formes destinées à la voie parentérale

  11. Caractéristiques des formes galéniques injectables • Stérilité; • Absences de substances pyrogènes (substances pouvant provoquer des poussées fébriles); • Limpidité: absence de particules en suspension (sauf pour certaines émulsions ou suspensions); • Isotonie: pression osmotique voisine de celle du sang, afin de ne pas détruire les globules rouges. L’injection de solution hypertonique est possible pour un volume limité et en injection très lente; • Neutralité: pH voisin de celui du sang.

  12. Formes destinées à la voie transmuqueuse

  13. Caractéristiques • Suppositoire: préparation solide de forme, volume et consistance adaptés à l’administration par voie rectale. • Ovule: préparation de forme ovoïde adaptée pour voie vaginale. • Collyre: solution ou suspension stérile, aqueuse ou huileuse. Flacon multidose contenant un conservateur anti microbien – Unidose.

  14. Caractéristiques • Aérosol : dispersion dans l’air ou dans un gaz de fines particules solides ou liquides – La pénétration ultérieure dans l’appareil respiratoire sera conditionnée par le diamètre des particules. • Générateur d’aérosol réutilisable: nébuliseur pneumatique ou ultrasonique. • Inhalateur pressurisé à valve doseuse: récipient maintenu sous pression avec un gaz propulseur liquéfié. La valve assure la libération d’une quantité déterminée de médicament. • Inhalateur de poudre: peut être multidose (administration d’une quantité précise de poudre grâce à un système doseur intégré dans l’inhalateur) ou unidose (disque unitaire placé dans l’inhalateur à chaque utilisation).

  15. Formes destinées à la voie cutanée

  16. Caractéristiques • Pommade: préparation de consistance molle, onctueuse et épaisse, d’aspect homogène, destinées à être appliquée sur la peau ou sur certaines muqueuses, en vue d’une action locale ou parfois générale après pénétration percutanée. Contrairement aux crèmes, la phase aqueuse des pommades est limitée • Crème: consistance molle, peu épaisse, constituée d’une émulsion H/E ou E/H. Pénétration plus aisée dans les tissus cutanés. • Dispositif transdermique: petit réservoir de PA fixé sur la peau. La membrane en contact avec la surface cutanée, libère progressivement le PA qui pénètre dans la circulation générale après diffusion à travers la peau. La durée d’action ~ 24-48h.