Séminaire de médecine tropicale du 4 au 14/02/13 - - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Séminaire de médecine tropicale du 4 au 14/02/13 - PowerPoint Presentation
Download Presentation
Séminaire de médecine tropicale du 4 au 14/02/13 -

play fullscreen
1 / 95
Download Presentation
Séminaire de médecine tropicale du 4 au 14/02/13 -
177 Views
curry
Download Presentation

Séminaire de médecine tropicale du 4 au 14/02/13 -

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Surveillance épidémiologiqueet investigation d’une épidémie Mercredi 6 février 2013, Christine CastorCellule de l’InVS en région (Cire) Aquitaine Séminaire de médecine tropicale du 4 au 14/02/13 - UE4 Santé communautaire et accès aux soins en contexte tropical et migratoire

  2. Plan • L’Institut de veille sanitaire – La Cire • la surveillance épidémiologique • l ’investigation d’une épidémie

  3. L’Institut de Veille Sanitaire

  4. L’Institut de Veille Sanitaire • Etablissement public de l’Etat • Placé sous la tutelle du ministère chargé de la Santé • Crée par la loi du 1er juillet 1998(renforcement veille sanitaire) • Responsable de la surveillance de l ’ensemble des maladies • Missions : surveillance, vigilance,alerte • Loi 2009 HPST : obligation de transmissions d ’information à l ’InVS

  5. L’InVS – Missions (1) 1/ La surveillance et l’observation permanente de l’état de santé de la population • Participe au recueil et au traitement données sur l’état de santé de la population à des fins épidémiologiques, • en s’appuyant notamment sur des correspondants publics et privés constituant le réseau national de santé publique.

  6. InVS : un réseau de partenaires

  7. L’InVS – Missions (2) 2/ La veille et la vigilance sanitaires • Rassembler, analyser et actualiser les connaissances sur les risques sanitaires, leurs causes et leur évolution ; • Détecter de manière prospective les facteurs de risque susceptibles de modifier ou d’altérer la santé de la population ou de certaines de ses composantes, de manière soudaine ou diffuse; • D’étudier et de répertorier, pour chaque type de risque, les populations les plus fragiles ou menacées.

  8. L’InVS – Missions (3) 3/ L’alerte sanitaire • L’InVS est chargé d’informer sans délai le Ministre chargé de la santé en cas de menace pour la santé de la population ou de certaines de ses composantes, quelle qu’en soit l’origine, et lui recommander toute mesure ou action appropriée pour prévenir la réalisation ou atténuer l’impact de cette menace. 4/Une contribution à la gestion des situations de crise sanitaire • L’InVS propose aux pouvoirs publics toute mesure ou action nécessaire.

  9. Organigramme de L’InVS

  10. L’InVS – champ d’action (1) • Les maladies infectieuses • Infection par le VIH, virus des hépatite B et C, • infections sexuellement transmissibles, • risques infectieux d’origine alimentaire, zoonoses, • maladies évitables par la vaccination, • infections nosocomiales et résistance aux antibiotiques, • infections respiratoires, grippe saisonnière et grippe aviaire, arboviroses , maladies tropicales et risques d’importation…  • Les effets de l’environnement sur la santé • Risques liés à la pollution de l’air, aux expositions aux polluants chimiques, aux rayonnements ionisants, risques hydriques, nuisances physiques, risques liés aux variations climatiques…

  11. L’InVS – champ d’action (2) • Les risques d’origine professionnelle • Cancers d’origine professionnelle, effets de l’amiante et des fibres de substitution, troubles musculo-squelettiques, morbidité liée aux expositions professionnelles… • Les maladies chroniques et les traumatismes • Cancers, maladies cardio-vasculaires, diabète, nutrition, accidents et traumatismes, santé mentale, maladies rares ... + des services « transversaux »

  12. InVS en région : un réseau de 17 Cire Département de coordination des alertes et des régions (Dcar) - 1 équipe à St Maurice - 17 équipes en région (Cire)

  13. La Cire Aquitaine • Cire = Cellule de l’InVS en région • Administrativement rattachée à l ’ARS • Scientifiquement rattachée à l’InVS • Mission : assurer au niveau local les missions de l’InVS • Apporter une réponse aux alertes • Recueillir et analyser les données de surveillance • Mener des études en appui aux programmes de SP régionaux • Coordonner et animer la veille sanitaire régionale .

  14. Activités de la Cire • Investigations dans l’urgence • Protocole, collecte de données, analyse et recommandations • Recherche de cas • Quantification d’impact sanitaire • Surveillance épidémiologique • Spécifique : pathologies données • Non spécifique : activité, syndromique • Evaluation de risques sanitaires

  15. La surveillance épidémiologique - Plan - Eléments de définitions- Objectifs- Acteurs chargés de la veille/surveillance en France- Caractéristiques, typologie systèmes de surveillance- Modalités de mise en place d’un système de surveillance- Exemples de systèmes de surveillance en France- Evaluer l’intérêt d’un système de surveillance

  16. La surveillance épidémiologique - Plan - Eléments de définition- Objectifs- Acteurs chargés de la veille/surveillance en France- Caractéristiques, typologie systèmes de surveillance- Modalités de mise en place d’un système de surveillance- Exemples de systèmes de surveillance en France- Evaluer l’intérêt d’un système de surveillance

  17. Surveillance en santé publique • Collecte systématique, organisée etcontinue de données de santé, pour analyse et interprétation, dans un but d’aide à la décision • Permet notamment : • Suivre les tendances spatio-temporelles d’un pb de santé (décrire) • Détecter des épidémies ou des évènements de santé inhabituels (alerter) • Orienter les mesures de prévention • Evaluer l’impact d’une action de santé publique • Suggérer des hypothèses pour la recherche

  18. Les différentes étapes -Administrative - Sociodémographique - Médicales/cliniques - Biologiques - Environnement Sources de données Passive (réglementaire) Active (réseaux professionnels) Collecte d’information Analyse statistique Organismes chargés de la surveillance Interprétation Restitution Décideurs institutionnels Professionnels de santé Usagers citoyens Experts/chercheurs Utilisation pour l’information et l’action (investigation, prévention, communication, recherche)

  19. 3 notions importantes • Processus systématique et continu • Rapidité du traitement et de la diffusion • Information pour l ’action et la décision

  20. Ne pas confondre • Surveillance et observation de la santé • Surveillance et vigilance • Surveillance et veille

  21. Surveillance = Observation • Surveillance • recueil ciblé d’information • finalité = alerte et intervention « en temps opportun » • Observation de la santé • recueil « tous azimuts » d’informations utiles à la gestion du système de santé • sans notion d’action immédiate

  22. Surveillance = Vigilance • Un système de vigilance est une surveillance épidémiologique dont les deux spécificités sont : • de s’intéresser aux conséquences sur la santé de l’usage des produits, substances, matériaux, services • d’inclure obligatoirement parmi ses objectifs l’identification d’effets jusqu’alors inconnus

  23. Exemples de systèmes de vigilance • Pharmacovigilance • Hémovigilance • Matériovigilance • Biovigilance • Toxicovigilance

  24. Surveillance = Veille • Veille • activité qui vise à assurer l’alerte précoce sur toute menace pour la santé • Elle se nourrit de • surveillance Mais aussi de • veille scientifique • veille médiatique

  25. La surveillance épidémiologique - Plan -Eléments de définitions- Objectifs-Acteurs chargés de la veille/surveillance en France- Caractéristiques, typologie systèmes de surveillance- Modalités de mise en place d’un système de surveillance- Exemples de systèmes de surveillance en France- Evaluer l’intérêt d’un système de surveillance

  26. TEMPS LIEU PERSONNE Trois objectifs de la surveillance • DECRIRE • Ampleur, caractéristiques, • tendance d’un phénomène de santé • ALERTER • Sur début d’une épidémie, modification de l’épidémiologie d’une maladie, émergence nouveau phénomène, d’un changement de pratique • EVALUER • Impact d’actions préventives, mesures de contrôles

  27. Décrire : Temps Taux d’incidence hebdomadaire de la grippe en France métropolitaine, 1985 – 2007 (source : Réseau Sentinelles)

  28. Décrire : Lieu Incidence des diarrhées en France (S-09 -2009) (source : Réseau Sentinelles)

  29. Plombémies de dépistages chez les enfants en Ile-de-France 1992-2001. Au moins un des deux parents originaire de : Décrire : Personne

  30. Décrire sert à … • Émettre des hypothèses • Détecter des phénomènes nouveaux • Détecter des changements de pratiques • Guider la planification sanitaire

  31. Décrire pour émettre des hypothèses X PUMP B WORK HOUSE POLAND STREET MARSHALL STREET CARNABY STREET X BERWICK STREET PUMP A BROAD STREET BREWERY SILVER STREET REGENT STREET GREAT PULTENEY STREET GOLDEN X SQUARE PUMP X PUMP C X N PUMP W E S Distribution des cas de choléra et localisation des pompes à eaux Golden Square, Londres, 1854, à partir des données de William Farr

  32. Décrire pour détecter des phénomènes nouveaux Taux d'incidence par million des cancers de la thyroïde chez les enfants en Belarus, Ukraine et Russie, 1986-1994

  33. 30 25 20 Pourcentage 15 10 5 0 1970 1972 1974 1978 1980 1982 1986 1988 1992 1976 1984 1990 Année Décrire pour détecter des changements de pratique Proportion d'accouchements par césarienne,États-Unis, accouchements hospitaliers, 1970-1992 (source : NCHS)

  34. Décrire pour guider la planification sanitaire Cas de SIDA déclarés par région de domicile 1/04/94 - 31/03/95 Répartition régionale des crédits spécifiques attribués au titre du SIDA en 1995 Source : BEH 22/1995 & Direction des Hôpitaux, Mission SIDA

  35. Alerter : quand, sur quoi ? • Phénomènes connus • cas groupés d’une maladie habituellement rare • épidémies saisonnières (si niveau attendu ou acceptable dépassé) • Phénomènes nouveaux • prévoir l’imprévisible…

  36. Alerter Déclarations obligatoires de méningites en France(source : INVS) • Maladies à déclaration obligatoire • Les maladies qui nécessitent une intervention urgente locale, nationale ou internationale ; • Les maladies dont la surveillance est nécessaire à la conduite et à l'évaluation de la politique de santé publique. »

  37. Evaluer (1) Taux de mortalité maternelle,Maternité de Vienne, Pavillon I, avril à décembre 1847 Semmelweis IF. The etiology, the concept and the prophylaxis of childbed fever. Pest, CA Hartleben’s Verlag-Expedition, 1861.

  38. Evaluer (2) Plombémies supérieures ou égales à 100µg/l enregistrées lors des dépistages effectués en Ile-de-France 1992-2001

  39. Evaluer (3) introduction du ROR (1986) Source : réseau Sentinelles

  40. La surveillance épidémiologique - Plan - Eléments de définitions- Objectifs- Acteurs chargés de la veille/surveillance en France- Caractéristiques, typologie systèmes de surveillance- Modalités de mise en place d’un système de surveillance- Exemples de systèmes de surveillance en France- Evaluer l’intérêt d’un système de surveillance

  41. Acteurs de la surveillance en France Un réseau de partenaires CTIN Médecins praticiens biologistes Etablissements de santé (CLIN) ARS-DT Ministère chargé de la santé CSHPF InVS - Cire CNR CTV DGS HCSP Réseaux (laboratoires, médecins, services hospitaliers…), C.CLIN, RAISIN…) Partenaires institutionnels nationaux (Inserm, Agences, C.CLIN…) Coopérations internationales (OMS, Réseau Européen, EWGLI, Enter-net, EARRS, EuroTB, EuroHIV…)

  42. Au niveau international (1) -Mondialisation des menaces sanitaires- Exemple du SRAS en 2003- Mission de santé publique des états >Identifier les risques au niveau national et international- LE RSI 2005 (194 pays)>Instrument juridique international > Surveillance des menaces de SP au niveau international> Déclaration obligatoire des USPPI (urgence de santé publique de portée internationale> A l’OMS, aux autres états membres

  43. Au niveau international (2) -Le Renseignement épidémiologique>Détection rapide de menaces sanitaires> s’appui sur des sources officielles (surveillance épidémiologique classique)> et sur des sources non-officielles (médias, internet  systèmes experts de traitement des informations)

  44. Au niveau international (3)

  45. Au niveau international (4)

  46. La surveillance épidémiologique - Plan - Eléments de définitions- Objectifs- Acteurs chargés de la veille/surveillance en France- Caractéristiques, typologie systèmes de surveillance- Modalités de mise en place d’un système de surveillance- Exemples de systèmes de surveillance en France- Evaluer l’intérêt d’un système de surveillance

  47. Pertinence de la surveillance • Besoin de surveiller ? • Importance en Santé Publique ? • Morbidité : incidence, incapacité • Mortalité, létalité • Impact socio-économique • Perception de l’événement dans le public • Autres sources d’information ? • Enquêtes, études de recherche • Systèmes d'information • Utile de surveiller ? • Existence de mesures de contrôle ? • Cas évités • Moyens de surveiller ?

  48. Caractéristiques d’un système de surveillance • simple très peu d'informations • réactif capable de donner l'alerte • acceptable léger et intéressant • adaptable facile à modifier • utile objectifs atteints ? • représentatif description correcte de la réalité

  49. La "réalité" Malade Non malade Surveillance Cas déclaré Vrai positif (VP) Faux positif (FP) Valeur prédictive positive VP/(VP+FP) Cas non déclaré Faux négatif (FN) Vrai négatif (VN) Valeur prédictive négative VN/(FN+VN) Sensibilité VP/(VP+FN) Spécificité VN/(FP+VN) Caractéristiques d’un système de surveillance • Sensibilité : capacité du système à mettre en évidence le problème surveillé • VPP probabilité de correctement identifier les cas

  50. Typologie des systèmes de surveillance (1) • Surveillance active • Les sources d ’information sont régulièrement interrogées • Exemple : registres, surveillance de cohortes autour d’un site à risque, ... • Surveillance passive • les sources d’information doivent prendre l’initiative de notifier • Exemple : les MDO