Download
la marche mondiale des femmes n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La Marche mondiale des femmes PowerPoint Presentation
Download Presentation
La Marche mondiale des femmes

La Marche mondiale des femmes

118 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

La Marche mondiale des femmes

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La Marche mondiale des femmes

  2. La marche mondiale des femmes est commencée depuis des millénaires. Nous venons de très loin et nous ne sommes pas encore arrivées à destination.

  3. Nous n'avons jamais été muettes : on a ignoré notre parole. Mais rien ne nous arrêtait. Rien ne nous arrêtera. Manifeste écrit par Hélène Pedneault, lu le 14 octobre 2000 lors durassemblement national à Montréal de la Marche mondiale des femmes

  4. Une histoire brève de laMarche mondiale des femmes Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous serons en marche!

  5. 1995 La genèse: La Marche Du pain et des roses • Du 26 mai au 4 juin 1995: 850 femmes marchent vers Québec (200 km) • 9 revendications pour combattre la pauvreté(du pain) et améliorer la qualité de vie(des roses)

  6. Gains importants: • Augmentation du salaire minimum(à 6,45 $, encore largement insuffisant pour atteindre le seuil de pauvreté,alors établi à 8,45 $)

  7. Gains importants (suite): • Adoption d’une loi sur la perception automatique des pensions alimentaires

  8. Gains importants (suite): • Réduction du temps de parainnage de 10 à 3 ans pour les femmes immigrantes parrainées par leur conjoint

  9. Gains importants (suite): • Gel des frais de scolarité jusqu’en 2007 • Une loi sur l’équité salariale avec un échéancier serré

  10. 2000 Un projet grandioselancé commeune bouteilleà la mer

  11. 2000 bonnes raisons de marchercontre la pauvreté et la violence

  12. Une l’idée lancée par la FFQ au Forum mondial des femmes à Hiairou en août 1995 qui y présente la mobilisation toute récente au Québec Pourquoi ne pas organiser une action internationale ?

  13. Pour souligner l’an 2000 et dénoncer les politiques du Fonds monétaire international • Pour exiger de l’ONU des gestes concrets pour contrer la pauvreté des femmes

  14. L’objectif pour entreprendre ce projet fou: l’adhésion de 10 pays La réponse est une vague déferlante: 161 pays et territoires

  15. Octobre 2000: 6 000 organisations non gouvernementales dans 181 pays et territoires défilent dans leurs villages, dans leurs quartiers, dans leurs villes et devant le siège de leur gouvernement. • En 7 mois, 5 084 546 signatures sont recueillies pour exiger la fin de la pauvreté et des violences envers les femmes.

  16. Le 16 octobre, une délégation internationale de femmes rencontre les dirigeants du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. • Le 17 octobre, c‘est au tour de la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies de recevoir les déléguées pendant que 10 000 femmes venues de tous les continents manifestent dans les rues de New York.

  17. Des résultats • Dans certains pays d’Afrique comme le Burkina Faso ou le Mozambique pour la première fois de leur histoire des femmes ont obtenu une rencontre avec les dirigeants gouvernementaux où elles ont pu exposer leurs préoccupations. • Au Vénézuela, la violence conjugale est enfin reconnue comme un acte criminel. • Au Maroc, une manifestation en appui aux changements souhaités au code de la famille a permis de progresser sur ce terrain. • À Bruxelles, le 14 octobre, 30 000 femmes d'Europe de l'Ouest et de l'Est ont enfin créé des liens de solidarité. Et surtout, est amorcé un mouvement international de solidarité entre les femmes et pour les femmes

  18. Au Québec • Plus de 40 000 personnes ont participé à des marches locales, régionales ou au rassemblement national, à Montréal, le 14 octobre 2000 • De multiples actions de mobilisation de nombreux groupes ainsi que des rencontres avec le gouvernement du Québec et la FFQ Un succès mitigé quant aux réponses aux 21 revendications pour éliminer la pauvreté, la discrimination et la violence faite aux femmes Mais un grand succès de mobilisation populaire

  19. Certaines revendicationset quelques résultats • Une grande campagne d’éducation et de sensibilisation sur 10 ans financée par l’État, pour éliminer la violence faite aux femmes. • 1 million $ sur deux ans relativement à la violence conjugale • 4,5 millions $ sur 3 ans relativement aux agressions sexuelles • 1,87 million $ pour le programme ESPACE de prévention de la violence auprès des enfants • Un meilleur soutien financier des maisons d’hébergement en milieu autochtone pour les femmes victimes de violence. • Le sous-financement se poursuit alors que la violence conjugale des femmes autochtones est un phénomène courant • Financement de fonctionnement pour les groupes de femmes des communautés culturelles et des minorités visibles afin de répondre à leurs besoins spécifiques et de favoriser leur participation à la société québécoise. • Rien!

  20. Certaines revendicationset quelques résultats (suite) • Un meilleur accès aux études pour toutes les femmes et particulièrement pour les responsables de famille monoparentale et les femmes « sans chèque ». • Paiement des intérêts des prêts des étudiantes qui doivent interrompre temporairement leurs études pour la naissance ou l'adoption d'un enfant : 1,3 million $ • Mise en œuvre de la Stratégie d'intégration à l'égard de la main-d'œuvre féminine. • Établissement d’un barème plancher à l’aide sociale en dessous duquel aucune ponction, suppression, saisie ou pénalité ne peut être faite (pour couvrir les besoins essentiels). • Majoration du soutien aux femmes prestataires de la sécurité du revenu qui sont enceintes ou qui allaitent = 2,5 millions $ • Augmentation de l'aide aux parents prestataires de la sécurité du revenu pour leurs enfants inscrits au primaire et au secondaire = 7 millions $ • Augmentation du salaire minimum à 7$ (augmentation de 10 sous de l’heure, 200$ par année…)

  21. L’action de 2005: La Charte mondiale des femmes pour l’humanité Photo: Catherine Ferland Locat

  22. La charte mondiale des femmes • Une charte pour proposer des alternatives économiques, politiques, sociales et culturelles pour un nouveau monde • Une vaste consultation et de rédaction collective • Cinq valeurs: Égalité, liberté, solidarité, justice et paix

  23. La courtepointe de la solidarité féministe mondiale Une courtepointe est réalisée par le regroupement de carrés de courtepointe produit par chaque pays. Cette œuvre collective illustre les valeurs portées par les femmes et qu’elles ont inscrites dans la Charte mondiale des femmes pour l´humanité. Photo: Chantal Locat

  24. Une marche à relais à travers le monde La charte mondiale des femmes accueillie à Québec • le 7 mai 2005 dans la ville de Québec, 15 000 personnes – femmes, hommes et enfants accueille la Charte et les déléguées internationales • Rassemblement devant l’Assemblée nationale pour fêter et réclamer autour des valeurs de la Charte :

  25. Une marche à relais à travers le monde • une politique globale en matière de condition féminine et le maintien du Conseil du statut de la femme et du Secrétariat à la condition féminine; l’égalité • une entente avec le gouvernement fédéral pour protéger les femmes migrantes victimes de trafic; la liberté • la couverture des besoins essentiels des personnes à l’aide sociale et des étudiantes et étudiants qui reçoivent des prêts et bourses; la solidarité • la fin des disparités de traitement pour les travailleuses et travailleurs atypiques et le statut de salariés et pour les personnes sur des mesures d’intégration au travail; la justice • une grande campagne de sensibilisation et d’éducation sur dix ans contre la violence envers les femmes; la paix.

  26. Il faut poursuivre la Marche… Plan stratégique 2006-2010 4 grands champs d’action: • Autonomie économique: travail des femmes • Paix et démilitarisation • Violence envers les femmes • Bien commun, accès aux services publics

  27. À l’international 8 mars 2010 Lancement international des actions Début des marches et actions dans les 70 pays membres 17 octobre 2010 Rassemblement des déléguées des 70 pays participants dans le Sud-Kivu en République démocratique du Congo: en solidarité avec les femmes qui vivent dans des pays en conflit Les Marcheuses

  28. L’organisation de la MMF au Québec La Coordination québécoise de la Marche mondiale des femmes, c’est: • groupes de femmes régionaux et nationaux • groupes autonomes de femmes • comités de femmes de groupes communautaires • comités de condition féminine des organisations syndicales. La CQMMF détermine les revendications et les actions québécoises en respectant les champs d’actions et les valeurs de la Charte mondiale. La Marche mondiale des femmes regroupe toutes les coordinations nationales. Lors des rencontres internationales, la CQMMF est représentée par des déléguées québécoises choisies par la CQMMF .

  29. Les revendications de 2010au Québec • Des revendications liées aux 4 grands champs d’action • Ainsi qu’une revendication émise par les femmes autochtones

  30. Travail des femmes : Autonomie économique des femmes; mesures urgentes de lutte contre la pauvreté • Nous revendiquons une augmentation du salaire minimum afin que les personnes rémunérées au salaire minimum qui travaillent 40 heures par semaine aient un revenu annuel équivalent au seuil de faible revenu avant impôt établi par Statistique Canada pour une personne seule. Pour 2010, le salaire minimum devrait être fixé à 10,69 $ l’heure.

  31. Travail des femmes : Autonomie économique des femmes; mesures urgentes de lutte contre la pauvreté • Nous revendiquons l’abolition des catégories à l’aide sociale(« apte et inapte à l’emploi »), pour lutter contre les préjugés pourgarantir à toute personne un revenu minimal qui assure la couverture des besoins vitaux dans le respect de sa dignité. Ce montant devra faire l’objet d’une indexation annuelle automatique.

  32. Bien commun et accès aux ressources • Nous revendiquons la fin de la privatisation des services publics et du bien commun (santé, éducation, eau, énergie éolienne) et nous nous opposons à toute augmentation des tarifs de ces services.

  33. Violence envers les femmes  Nous revendiquons que le gouvernement du Québec mette en place des mesures concrètes pour prévenir et lutter contre les violences envers les femmes, notamment l’hypersexualisation et la marchandisation du corps des femmes, en commençant par : • légiférer en matière de pratique publicitaire ;

  34. Violence envers les femmes  • mettre en place des cours spécifiques d’éducation à la sexualité dans une perspective de rapports égalitaires et non sexistes. • Nous revendiquons que le gouvernement du Canada garantisse le droit inaliénable des femmes de décider d’avoir ou non des enfants, ce qui implique le maintien et la consolidation des services d’avortement gratuits offerts par les réseaux publics et communautaires et le développement de nouveaux services publics dans les zones peu desservies.

  35. Paix et démilitarisation • Nous revendiquons que le gouvernement du Québec interdise le recrutement militaire dans tous les établissements d’enseignement du Québec. • Nous revendiquons que le gouvernement du Canada retire immédiatement ses troupes de l’Afghanistan.

  36. Droits des femmes autochtones • Nous revendiquons que le Canada signe la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et mette en œuvre les droits qui y sont contenus avec une attention particulière sur les droits des femmes et des enfants autochtones.

  37. Les actions au Québec en 2010 7-8 mars • Lancement national de la Marche • Lancement en région 12 au 16 octobre : 5 jours de marche • 12 octobre: Marches dans toutes les régions • Thème: Du travail et de l’autonomie économique des femmes • 13 octobre: Marches régionales Thème: Bien commun et l’accès aux ressources • 14 octobre: Marches régionales Thème: Violence envers les femmes • 15 octobre: Marches interrégionales vers Rimouski Thème: Paix et démilitarisation • 16 octobre: Marches interrégionales vers Rimouski Thème: Droits des femmes autochtones 17 octobre • Rassemblement et manifestation nationale à Rimouski pour clôturer les actions

  38. La Marche mondiale des femmes Un mouvement incontournable et irréversible !