La spécificité d’ être humain comparé à l’animal … Quelques signes importants … - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La spécificité d’ être humain comparé à l’animal … Quelques signes importants … PowerPoint Presentation
Download Presentation
La spécificité d’ être humain comparé à l’animal … Quelques signes importants …

play fullscreen
1 / 84
La spécificité d’ être humain comparé à l’animal … Quelques signes importants …
106 Views
Download Presentation
harriet-wheeler
Download Presentation

La spécificité d’ être humain comparé à l’animal … Quelques signes importants …

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La spécificité d’ être humain comparé à l’animal … Quelques signes importants … par Oumm Assiya et Ahmad

  2. LA RECHERCHE DE LA VERITE ET DE LA JUSTICE EST LA VOIE DE L’ISLAM UNE SPECIFICITE DE L’HUMAIN

  3. Pas de foi éclairée sans instruction et engagement

  4. Pour un sentiment de foi éclairé, il convient d’inciter l’enfant à lire, s’instruire et réfléchir afin d’éviter l’ignorance, les passions et l’injustice L’être humain est appelé à cultiver les qualités présentes en lui sinon elles dépérissent au gré des désirs égoïstes et démesurés tels que de s’enrichir sur le dos des autres, de profiter de la vie et de ses loisirs en parasite inutile à la société, d’agir pour se faire voir ou être admiré, de ne penser qu’à soi sans se soucier du sort d’autrui etc.

  5. Mohammad Moussa Charif nous fait remarquer que le 1er verset révélé par Dieu (S 96) insiste sur l’importance de la lecture, une lecture qui accepte l’orientation divine, une lecture qui mène à établir une civilisation imprégnée de foi loin de la tyrannie et de l’arrogance Parce que la lecture et ce qui s’en suit de culture et de civilisation, si elle n’est pas associée avec le nom d’Allah ni la foi en Lui, aboutit à la tyrannie mondiale comme on en voit les traces dans le système bancaire actuel des Etats

  6. « L’arnaque du siècle : l’Etat au service des banquiers » A l’exemple des USA qui ont crée en 1913 une banque centrale privée, ce qui conduisit à l'enrichissement de la famille de banquiers Rockfeller, le parlement sous Pompidou et à l’instigation de V. G. d’Estaing vote en 1973 une loi où la France s’interdit de se financer auprès de sa banque centrale (à 0 %) : elle doit se tourner vers des banques privées(auxquelles elle doit payer des taux d'intérêt; l'emprunt Giscard assure alors la fortune de la banque Rothschild, un de ses grands amis)

  7. « L’arnaque du siècle : l’Etat au service des banquiers » Quand l’état avait besoin de 10 milliards pour construire une autoroute, il lui suffisait d’appeler la banque centrale qui lui fabriquait l’argent. Une fois construit, l’Etat remboursait sa dette à la banque grâce à l’argent des péages au bout de quelques années et la banque détruisait cette argent. Maintenant, les contribuables (TVA) doivent payer 4 milliards de plus (intérêt)

  8. Cette pression exercée sur l’Etat où les députés votent une loi néfaste pour le pays permet d’apprécier à sa juste valeur la promesse d’Aboubakar, lors de son élection comme chef d’Etat à la mort du prophète de ne pas se faire l’otage en tant que chef d’Etat de l’élite, noblesse ou autre groupe de pression : « Le plus faible d’entre vous sera considéré puissant par moi, jusqu’à ce que je le restitue dans son droit et le plus puissant d’entre vous sera considéré faible par moi jusqu’à ce que je lui arrache le droit qu’il a dérobé aux autres »

  9. Cette loi est à l’origine de la crise économique actuelle et de l’endettement démesuré des Etats y compris du tiers monde Une loi injuste au seul profit des plus riches qui possèdent les banques et ses capitaux Vous avez remboursé la somme emprunté mais pas les intérêts (9 fois la somme initiale). Inutile de me regarder comme ça, nous sommes une banque, pas une œuvre de charité

  10. L’exploitation des plus riches envers leurs semblables au moyen de l’intérêt est un interdit en Islam. On en mesure toute l’importance lorsqu’on voit que pour emprunter une somme (contracter une dette), il ne suffit pas de la rembourser une fois mais deux, trois fois ou plus pour le grand profit de ceux à qui on emprunte. Ce système bancaire, loin d’aider les gens à réaliser leurs projets, consiste à s’enrichir sur leur dos ou à les déplumer Dieu nous enjoint l’impôt de la Zakat (droit obligatoire du pauvre sur le riche), interdit l’injustice et l’exploitation en même temps qu’il encourage l’entraide, la compassion, le dévouement aux justes causes et l’aumône volontaire

  11. Le prophète dit: « Ceux qui rendent service aux gens et vers qui les gens se précipitent pour être aidé, voilà ceux qui sont en sécurité le jour du jugement »

  12. L’absence de sentiment de foi et d’engagement pour sa foi rabaisse l’être humain qui se laisse aller à l’égoïsme et à l’exploitation de ses semblables ne vivant que pour ses plaisirs et manger au dessous du rang de l’animal commandé par ses instincts

  13. L’être humain est responsable • d’une mission sur Terre guidé • par le sentiment de foi qui l’anime L’être humain n’est pas un animal soumis aux instincts ni un ange programmé pour ne jamais désobéir, il peut faire le bien ou de le mal de par sa volonté. Si sa volonté le conduit au bien, il est supérieur aux anges qui n’ont pas le choix d’obéir et s’il choisit le mal, il s’abaisse au dessous du rang de l’animal ne vivant que pour sa survie

  14. La responsabilité de l’Homme sur Terre se renforce par l’observation des animaux et de notre différence avec eux

  15. Les animaux guidés par leur instinct • ne peuvent élargir leurs connaissances • ni utiliser leur intelligence à de nouvelles • tâches : nous sommes différents Les animaux n’ont pas d’école, de livres et vivent de la même manière depuis leur création sans jamais apporter de modification à leur mode de vie en dehors de l’adaptation au milieu pour leur survie

  16. Quelques observations • Les oiseaux tressent des nids, • les abeilles construisent des ruches, les castors bâtissent des digues, mais ni les uns ni les autres n'apportent des améliorations à leurs ouvrages • Les animaux ne peuvent réaliser d'autres tâches que celles pour lesquelles ils sont programmés. Nous, nous sommes différents

  17. L'abeille a t-elle modifié sa technique de langage (danse) ou son mode de vie (travail en équipe) ? La réponse est non, alors qu'elle vit depuis des dizaines de millions d'années …

  18. La communication des abeilles pour indiquer une source de nectar

  19. 1. Le nectar N est entre la Ruche R et le Soleil S : la barre du 8 est verticale et elle est parcourue de bas en haut au cours de la danse (nectar dans la même direction que le soleil) 2. Le nectar est déporté d’un certain angle (par exemple de 40° à gauche du Soleil), la barre du 8 est inclinée du même angle (40° à gauche de la verticale)

  20. A noter que l’abeille « sait » où est le soleil même caché par les nuages comme elle est sensible à la lumière polarisée du ciel auquel nous, êtres humains ne sommes pas programmé pour y être sensibles bien qu’y baignant • Une expérience montre que • l'abeille ne peut inventer un nouveau • code de communication autre que • celui que Dieu lui a inspiré

  21. Si l'on place une source de nectar à proximité d'une ruche, perchée sur un édifice élevé, jamais l'abeille éclaireuse ne la trouve puisque la danse frétillante ne comporte aucune indication sur la hauteur de la source de nectar (seuls sont indiqués l'odeur et son emplacement par la danse frétillante) … et si on la dépose sur la source, elle demeure incapable d'indiquer aux abeilles butineuses l'emplacement de ce nectar … Il en est ainsi, parce que le Créateur a doté les abeilles d'un langage parfait pour elles, vu que les fleurs resteront toujours au niveau du sol 

  22. Au contraire de l’être humain, • les actes des animaux sont tous guidés • par l'instinct sans exception aucune • La société des abeilles est caractérisée par une remarquable division du travail entre les membres de leur groupe, néanmoins les mêmes structures sociales existent depuis des milliers et des milliers d'années ; c'est donc lié à un instinct inné. Le Créateur en a décidé ainsi pour elles

  23. Dès sa naissance, l'ouvrière connaît « par cœur » ce qu'elle aura à faire au cours de son existence et dans quel ordre elle le fera ! Tout d'abord, du premier au troisième jour, l'ouvrière sera femme de ménage : elle doit débarrasser la ruche de tous ses déchets (excréments, cadavres d'abeilles...)

  24. 2. Au troisième jour de sa vie, elle abandonne les tâches du nettoyage pour se consacrer à son second métier : nourrice. Dieu a programmé que sa tête se transforme alors et il apparait 2 glandes mammaires Ces glandes vont servir à fabriquer un liquide très nourrissant, la gelée royale. Ainsi du troisième au dixième jour, l'ouvrière va nourrir les larves, les « bébés » abeilles, de miel, de pollen et de cette gelée royale. On l'appelle gelée royale car si une larve en est nourrie pendant plus de 3 jours, elle deviendra une reine.

  25. 3. Le dixième jour, les glandes mammaires de l'abeille disparaissent ! Elle va arrêter son travail de nourrice pour devenir maçon. Mais pour l'être, elle a besoin de matériel ! Dieu y a pourvu car le dixième jour des glandes à cire vont apparaître dans son abdomen. Et là, l'une des plus grandes énigmes de la biologie va commencer : la construction parfaite des loges de cire qui vont constituer la ruche ! Pour ce travail de construction, les ouvrières vont travailler en équipe et à la chaîne ! Celle qui est en bout de chaîne voit la cire liquide sortir de son abdomen et se solidifier ! A l'aide de ses pattes, l'abeille prélève cette cire solide pour la porter à sa bouche. Elle va la pétrir en la « mâchant » pour lui donner une forme de boule. Elle va ensuite passer cette boulette de cire à sa voisine qui elle même la passe à sa voisine et ainsi de suite jusqu'à la dernière abeille dont le rôle est de façonner les rayons avec cette cire.

  26. L’ abeille va former des loges à forme hexagonale soit à 6 côtés, la forme la meilleure et la plus économique qui puisse se concevoir comme Son Créateur l’a sagement programmé.

  27. 4. Au 18ième jour de son existence, l'abeille va abandonner son travail de maçon. Comme elle n'en a plus besoin, elle est programmé pour que ses glandes à cire dégénèrent. Une 4ème mission l'attend : pendant 3 jours, elle sera gardienne de la ruche. Elle la défend farouchement contre les autres insectes qui voudraient se servir dans le miel ou même dans les larves. Elle empêche aussi les abeilles d'autres ruches de pénétrer. Comment Dieu lui a appris à les reconnaître ? Dans chaque ruche, la reine imprègne sa progéniture d'une substance odorante (les phéromones). Grâce à ses antennes qui détectent les odeurs, la gardienne reconnaît ses sœurs des abeilles étrangères.

  28. 5. Enfin au 21ième jour, l'abeille passe à son dernier métier : celui de butineuse. L'abeille explore les environs jusqu’à 3 km de la ruche afin d’apporter du pollen et du nectar. Ainsi depuis près de 65 millions d'années, le miracle de la vie en société des abeilles se perpétue comme le fait observer le professeur de science et vie de la Terre Mohammed Keskas Pourquoi Dieu le créateur a fait de butineuse son dernier métier ? Parce que c'est le plus risqué ! Les prédateurs : oiseaux, araignées, insectes... Sont à l'affut des butineuses pour en faire leur repas. Les abeilles durant les premiers travaux sont à l'abri de façon à ce que le fonctionnement interne de la ruche soit assuré.

  29. Activités de l’abeille depuis sa naissance à sa mort

  30. L’abeille ne peut faire preuve de miséricorde • ou opprimer car ses actes sont guidés par • l'instinct et programmés sans libre choix. • Nous sommes différents S'il n'existe aucun Hitler parmi les animaux, c'est parce que l‘être humain à la différence des animaux, a reçu la liberté de penser, la liberté de choisir et la liberté d'action. Par conséquent, l'homme peut organiser la société à sa manière : il est responsable de ses actes. Les animaux ne peuvent faire ceci.

  31. Contrairement à l’animal, l’homme sain est libre d’agir en faisant preuve de qualitéscomme de rechercher la justice ou d’être miséricordieux lorsqu’il ne suit pas ses passions comme de vouloir s’enrichir à tout prix en opprimant ses semblables. • Il en est ainsi car l’homme n’a pas été crée dans le même but que les animaux. Il a une mission sur Terre et est testé toute sa vie : Va t-il établir la justice s'il est au pouvoir ou opprimer ses semblables, va-t-il les aider ?

  32. Parmi les hommes, Il y a ceux qui font la guerre, sèment le désordre sur Terre Ils sont ceux qui s’éloignent de Dieu et l’oublient et s’adonnent à leurs passions : s’enrichir plus, exploiter autrui Il y a aussi ceux qui se croient meilleurs que les autres et s’enflent d’orgueil : ils n’ont de cesse d’imposer leurs points de vue

  33. La violence n’est pas le fait de la religion mais de l’absence de religion (foi) L’ humanité n’a cessé de passer par une multitude de guerre et de conflits depuis l’assassinat du premier fils d’Adam. M Mobayad, psychanalyste et auteur de « Nos enfants. De l’enfance à l’adolescence, en arabe » cite les conflits des empires romains, perse et prussien, la première guerre mondiale, les conquêtes des colonialismes européens en Asie et en Afrique, la guerre du Vietnam, la guerre Irak-Iran, la guerre du Koweït, la guerre de Bosnie, les conflits en Somalie et Irlande du Nord etc. Aucune de ces guerres n’a été déclenchée pour des motifs religieux. Certes, la religion peut être utilisée parfois pour identifier tel ou tel individu ou pays ou encore des dirigeants ont pu exploiter le sentiment d’appartenance pour haranguer les foules et les impliquer dans des conflits d’intérêts. Depuis toujours, les gens s’entretuent pour divers motifs, tel l’or, les épices, le pétrole, les marchés etc.

  34. Quant à l’ accusation envers la religion de favoriser les conflits, elle est faussée: Les conflits sont plutôt le fait de ceux qui, croyants ou non, s’éloignent des principes divins de justice et de tolérance envers autrui De quelle tolérance est-il question ? … considérer que tous les chemins de vie se valent ? … Non, vois plutôt …

  35. ! Point de vue de l’auteur discutable Jean Annestay , «L’Islam raconté aux petits et aux grands », éd La Ruche

  36. Ce point de vue est discutable car si nous retournons tous à Dieu Et que tous ses messagers mènent ou menaientà L’adorer, leurs voies adaptées au degré de maturation de l’humanité comme l’affirme M Abdou Ce n’est vrai que pour la ou les religionsà son ou leur époque

  37. Croire que le chemin de l’Islam est La Vérité • (le Coran étant la dernière version en date de la révélation) • N’est pas de l’intolérance (c’est la résultante de la conviction en Dieu, en Son dernier prophète et en la guidance du coran par delà sa conservation) et d’ailleurs l’athée, le chrétien ou tout autre militant d’une philosophie ou conviction quelconque pense de même de son chemin pour y être engagé ; • Est de l’intolérance le fait de dénigrer l’autre pour ce qu’il est ou croit et chercher à le contraindre de force à suivre Notre chemin • La liberté est octroyée à l’homme par Dieu ; Dieu ne dit il pas que tous les êtres humains dans leur ensemble l’auraient adoré s’Il l’avait voulu ; Il poursuit même en disant : « est-ce à toi de contraindre les gens ? » • ( coran ; S10 v 99 : « si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » ) • Le libre arbitre est une liberté pour l’homme et une épreuve pour les hommes quand elle est mal utilisée comme c’est le cas lors d’une violence gratuite ou à des vues intéressées

  38. Ibn Uthaymin, théologien musulman Quant à l’attentat suicide pour se défendre en cas d’occupation ennemi, il est un interdit en islam Quelques précision attendues sur ce point

  39. Je m’étonne dit cheikh Outheymîn de voir ces gens commettre de tels actes alors qu’ils lisent la parole de Dieu : « et ne vous tuez pas vous-mêmes » (S4 v 29) En réalité, beaucoup de ceux qui commettent ces actes ne cherchent en fait qu’à se venger de leurs ennemis et assouvir leur désir de vengeance de n’importe quelle manière, licite ou non.

  40. Quant à celui qui l’a fait en pensant que c’était permis, il ne s’est pas informé et se trompe Une des caractéristique permettant de départager entre le bien et le mal parmi les choses sur lesquels on se demande quelle règle lui apposer, il y a le fait qu’un mal ne peut être acceptable en dernière limite que s’il permet d’éviter un mal plus grand encore. La personne qui s'est tué elle-même avec une dizaine, une centaine ou deux cents autres personnes ne fait que nuire à l’islam : l’attentat suicide est donc illicite (« Que disent les savants de l’Islam sur le terrorisme Q&R » , éd Anas, p 89-97)

  41. À propos de différence avec les animaux … l’imposture de la théorie de l’évolution enseignée à nos enfants dévoilée

  42. La théorie de l’évolution de l’homme à • partir de créatures proches des singes est • une imagination que la science ne prouve • pas, contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croire (revues, documentaires) Quant à la théorie de l’évolution du vivant par le moteur du hasard, elle est une impossibilité scientifique