Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Anti-CCP et Polyarthrite Rhumato de PowerPoint Presentation
Download Presentation
Anti-CCP et Polyarthrite Rhumato de

Anti-CCP et Polyarthrite Rhumato de

626 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Anti-CCP et Polyarthrite Rhumato de

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

    1. Anti-CCP et Polyarthrite Rhumatode

    2. Quest ce quune arthrite ?

    3. Prvalence et impact conomique des pathologies rhumatologiques Plusieurs millions dindividus dans le monde sont atteints par ces pathologies 100 millions en Europe1; 70 millions dadultes aux USA2 Plus rpandues chez les femmes 1,2 La prvalence augmente avec lge1,2 Cause majeure du handicap1 Graves consquences conomiques Soins mdicaux, perte de journes de travail, rduction de la productivit et de la qualit de vie chiffrs : Plus de 200 milliard d par an en Europe1 Plus de 124 milliard de $ par an aux USA2

    4. La polyarthrite Rhumatode

    5. La Polyarthrite Rhumatode (PR) Epidmiologie La PR est le rhumatisme inflammatoire chronique le plus frquent La prvalence de la PR est estime entre 0,3 et 1,1 % de la population adulte dans les pays industrialiss(1) En France le nombre de malades a t estim entre 100 000 et 200 000 en 2001(2) Lincidence de la PR varie selon lge et le sexe

    6. La Polyarthrite Rhumatode

    7. La Polyarthrite Rhumatode Rpercussions fonctionnelles, sociales et conomiques majeures Avant lavnement des biothrapies, environ 50% des patients devaient cesser leur activit professionnelle au bout de 5 ans.

    8. La Polyarthrite Rhumatode Physiopathologie : 3 phases Phase de dclenchement de la maladie : Diffrents facteurs responsables de linitiation de la PR : hormonaux, gntiques et environnementaux Phase dinflammation de la membrane synoviale : Lactivit cellulaire au sein de la synoviale (macrophages et lymphocytes T activs ) est responsable de la libration en excs de cytokines pro-inflammatoires notamment TNFalpha ,interleukines IL1 et IL6 lorigine des lsions ostocartilagineuses Phase de destruction osto-articulaire Secondaire la prolifration pseudotumorale et laction des cytokines (hyperactivit des ostoclastes fortement influence par le TNFalpha)

    9. La Polyarthrite Rhumatode

    10. Diagnostic de la PR

    11. Diagnostic et classification de la Polyarthrite Rhumatode le diagnostic de la PR est avant tout clinique Au dbut de la maladie il ny a pas datteinte structurale Selon les critres de lACR 4 critres sur 7 prsents permettent dtablir le diagnostic de PR Pour les critres de 1 4 une dure minimale de 6 semaines est exige

    12. Intrt dun diagnostic prcoce de la PR La progression de la maladie saccompagne dune rosion articulaire, aboutissant terme la destruction de larticulation. Linstauration prcoce du traitement permet de limiter le handicap fonctionnel et les rpercussions socio-professionnelles

    13. Une volution radiographique ingale dans le temps Les lsions osto-cartilagineuses de la PR se constituent ds les premires annes Messages-cls: Il est aujourdhui reconnu que le diagnostic prcoce de la polyarthrite rhumatode est primordial. En effet, les lsions osto-articulaires se constituent ds les premires annes de la maladie et leur volution y est plus marque quaprs plusieurs annes dvolution. Le diagnostic prcoce et la mise en place rapide de traitements efficaces pouvant influencer le cours volutif de la maladie est aujourdhui une stratgie thrapeutique dont lintrt est reconnu. La prvention des destructions articulaires aide prserver la fonction articulaire La prise en charge prcoce par un rhumatologue permet denvisager un meilleur statut fonctionnel Messages-cls: Il est aujourdhui reconnu que le diagnostic prcoce de la polyarthrite rhumatode est primordial. En effet, les lsions osto-articulaires se constituent ds les premires annes de la maladie et leur volution y est plus marque quaprs plusieurs annes dvolution. Le diagnostic prcoce et la mise en place rapide de traitements efficaces pouvant influencer le cours volutif de la maladie est aujourdhui une stratgie thrapeutique dont lintrt est reconnu. La prvention des destructions articulaires aide prserver la fonction articulaire La prise en charge prcoce par un rhumatologue permet denvisager un meilleur statut fonctionnel

    14. Lien entre progression radiographique et handicap fonctionnel Le handicap fonctionnel est corrl long terme avec lvolution structurale

    15. Diagnostic biologique de la PR Vitesse de sdimentation (VS) leve Protine C-ractive (CRP) leve Hmogramme : anmie inflammatoire thrombocytose ractionnelle

    16. Diagnostic biologique de la PR Facteur Rhumatode (FR) Bonne sensibilit : prsent chez environ 80% des PR avres voluant depuis 2 ans Absent dans prs de la moiti des cas un stade prcoce ou en phase de rmission 25 40% des PR restent srongatives pour le FR Cependant manque de spcificit Le FR est positif chez 10 15% des individus sains Le FR est prsent lors dautres maladies auto-immunes, infectieuses et hmopathies malignes

    17. Les Anti-CCP : historique En 1964 mise en vidence du facteur anti-prinuclaire par IF sur des cellules de muqueuse buccale de patients avec PR En 1979, mise en vidence dAC appels AC anti-kratine dans du srum de patients avec PR En 1998, dcouverte de la cible des 2 prcdents AC : la filagrineEn 1964 mise en vidence du facteur anti-prinuclaire par IF sur des cellules de muqueuse buccale de patients avec PR En 1979, mise en vidence dAC appels AC anti-kratine dans du srum de patients avec PR En 1998, dcouverte de la cible des 2 prcdents AC : la filagrine

    18. Diagnostic biologique de la PR Les Anti-CCP (anticorps antipeptides cycliques citrullins) sont des auto-anticorps produits dans larticulation au sein de la synoviale inflammatoire . Ces Ac reconnaissent des pitopes citrullins qui apparaissent sur diverses protines ( filagrine , fibrine, vimentine..) du tissu synovial par suite de la transformation de leurs rsidus arginyl en rsidus citrullyl. Cette citrullination ou dimination de protines est une modification post-traductionnelle catalyse par une famille denzymes les peptidyl-arginine diminases (PAD) It has been known for a while that proteins containing citrulline were very specific for RA. However it was only in the last 7-8 years when it was recognised that APF, AKA and AFA antibodies were directed to the same antigen (modified citrulline). Anti-Sa is another example of a modified citrullinated peptide. It has been known for a while that proteins containing citrulline were very specific for RA. However it was only in the last 7-8 years when it was recognised that APF, AKA and AFA antibodies were directed to the same antigen (modified citrulline). Anti-Sa is another example of a modified citrullinated peptide.

    19. Les Anti-CCP Les macrophages et granulocytes contiennent de la peptidylarginine diminase (PAD). La PAD intracytosolique est inactive car Ca2+ est trop bas. Quand ces cellules meurent, le Ca2+ entre et active la PAD qui va citrulliner des protines intracellulaires telles que la vimentine ou les histones. Ces protines citrullines peuvent sortir de la cellule et tre exposes au systme immunitaire et donner lieu la production danticorps.Les macrophages et granulocytes contiennent de la peptidylarginine diminase (PAD). La PAD intracytosolique est inactive car Ca2+ est trop bas. Quand ces cellules meurent, le Ca2+ entre et active la PAD qui va citrulliner des protines intracellulaires telles que la vimentine ou les histones. Ces protines citrullines peuvent sortir de la cellule et tre exposes au systme immunitaire et donner lieu la production danticorps.

    20. Valeur diagnostique des anti -CCP Les test anti CCP2 ont une plus grande sensibilit que les anti CCP1 Les 2 tests ont une spcificit trs leve et comparable Leur sensibilit est proche de celle du FR

    21. Le test Anti-CCP est sensible et trs spcifique de la PR

    22. Les Anti-CCP : facteur prdictif de PR en phase prclinique

    23. Les Anti-CCP : un facteur prdictif de PR

    24. Valeur prdictive des Anti CCP pour une PR dbutante Lintrt essentiel des anti CCP est leur prsence un stade prcoce de la maladie Leur dtection permet dinstaurer au plus vite un traitement efficace pour bloquer lvolution de la maladie Les rsultats de 3 tudes ont permis de dterminer la valeur prdictive positive (VPP) ainsi que la valeur prdictive ngative(VPN) devant toute polyarthrite dbutante ou oligoarthrite

    25. Valeur pronostique des tests biologiques Le Facteur rhumatode Constitue un facteur de mauvais pronostic prdisposant lapparition dune PR destructrice (prdictif de lsions radiographiques) (1) Les Anti CCP De nombreuses tudes ont montr la corrlation entre la prsence danti - CCP et lactivit clinique et la svrit des lsions osseuses (2)(3) Leur prsence un stade prcoce est associe de faon significative lapparition ultrieure de lsions radiologiques (4)

    26. En conclusion les Anti - CCP Les tudes cliniques ont dmontr lexcellente valeur diagnostique du fait dune sensibilit quivalente au FR et dune meilleure spcificit Leur recherche ds lapparition des premiers symptmes permet dvoquer prcocment le diagnostic de PR Leur positivit simultane avec celle du FR signe de faon quasi certaine le diagnostic de PR Leur taux lev associ au FR est de mauvais pronostic : corrls lvolution structurale de la PR La prsence prcoce un titre lev constitue un bon marqueur prdictif de lvolutivit et de la svrit de la PR sur le plan structural

    27. Prise en charge de la PR

    28. Recommandations de l HAS pour la prise en charge initiale de la Polyarthrite Rhumatode

    29. Prise en charge de la PR Suivi ncessaire par un rhumatologue ds lapparition des premiers symptmes Le choix et ladaptation des traitements ncessitent une valuation de lactivit de la maladie Lactivit de la maladie est value grce un score dactivit : le DAS 28 (Disease activity score) calcul partir de lexamen de 28 articulations La valeur de cet indice constitue un guide de pratique clinique Le DAS 28 permet de classer la maladie selon son actvit DAS >5,1 ? Trs active 3,2 < DAS ? 5,1 ? Moyennement active 2,6 ? DAS ? 3,2 ? Peu active DAS < 2,6 ? En rmission

    30. Recommandations pour le suivi clinique et biologique de la PR Elments ncessaires au calcul du DAS ou du SDAI (simplified disease activity score) - nombre darticulations douloureuses (NAD) - nombre darticulations gonfles (NAG) - valuation globale de lactivit de la maladie par le patient - vitesse de sdimentation ou protine C ractive Autres lments prendre en compte - manifestations extra articulaires - dure du drouillage matinal - existence de rveils nocturnes

    31. Principes thrapeutiques dans la PR Les traitements mdicamenteux 1- les traitements symptomatiques : action antalgique et anti-inflammatoire 2- les traitements de fond : visent stopper lvolution de la maladie et prvenir le retentissement fonctionnel Un recours prcoce au traitement de fond est justifi par son impact favorable sur lvolution structurale Les traitements locaux Les traitements mdico-chirurgicaux Les traitements physiques (kinsithrapie, ergothrapie, appareillage ) pour un maximum dautonomie du patient dans son milieu familial et socio-professionnel

    32. Principes thrapeutiques dans la PR

    33. CONCLUSION Lenjeu majeur de la prise en charge de la PR est de pouvoir limiter voire stopper lvolution de la maladie Les Anti CCP de par leur sensibilit et leur forte spcificit contribuent un diagnostic prcoce de la PR Un diagnostic prcoce permet linstauration dun traitement appropri pendant la fentre dopportunit