Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le syndrome de glissement PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le syndrome de glissement

Le syndrome de glissement

1048 Views Download Presentation
Download Presentation

Le syndrome de glissement

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

    1. Le syndrome de glissement Le syndrome de dsadaptation psychomotrice

    2. Le syndrome de glissement Novembre 2008 IFSI

    3. PLAN I - Historique II - Dfinition III - Reconnatre le syndrome de glissement IV - Diagnostic diffrentiel V - Prise en charge VI - Conclusion VII - Cas clinique

    4. I - Historique Concept purement franais Expression rpandue et banalise Syndrome rare.

    5. II - Dfinition Cest une dcompensation rapide de ltat gnral faisant suite une affection aigue (infectieuse, traumatique, vasculaire, chirurgical, choc psychique, etc) qui est en voie de gurison ou qui parait gurie. Cette dcompensation volue en qq. jours ou semaines ( 1 mois maximum) et conduit la mort travers des troubles neuro-psychiques et biologiques svres et ceci souvent malgr le traitement. La personne semble refuser consciemment de continuer vivre.

    6. II - Dfinition Le pronostic est sombre et lvolution le plus souvent mortelle. La prise en charge est extrmement difficile le patient chappe aux soins, il glisse vers la mort sans que lon sache pourquoi Aucune tiologie retrouve

    7. III - Reconnatre le syndrome de glissement Un terrain prdispos(sujet trs g avec ATCD chargs) et un contexte (pisode aigu avec hospitalisation) Le patient se remet peine de lpisode aigu quil prsente

    8. III Reconnatre le syndrome de glissement Des signes somatiques : une altration brutale de ltat gnral sans tiologie retrouve, une anorexie, une atonie vsicale avec globe ou incontinence, atonie digestive avec fcalome. Des signes psychiques : dsintrt, clinophilie, apathie, mutisme, refus de tout, tat confusionnel. Une opposition aux soins, une volont de mourir

    9. IV - Diagnostic diffrentiel Pathologie organique liminer par lexamen clinique et par les examens complmentaires Le syndrome dpressif Un syndrome dmentiel sous jacent

    10. V - La prise en charge Prventive Reprer une population ge fragile Action prventive en regard des marqueurs de fragilit : lever prcoce, kin, habiller les patients, feuille dalimentation La dnutrition est un facteur de risque et pronostique majeur.. Reprer les situations risque

    11. V - Prise en charge Curative Une parfaite coordination de gestes pluridisciplinaires avec mise en route rapide dactions diversifies, excutes par une quipe entrane et comptente. Traitement antidpresseur (efficacit modre) Lutte contre les complications du syndrome dimmobilisation, hydratation, nutrition.

    12. V - Prise en charge coute du patient (ides de morts et propos ngatifs) coute de la famille Soutien des soignants(dcouragement et soins forcs) Place des psychologues et psychiatres Concertation avec la famille afin dviter lalternance acharnement thrapeutique/abandon

    13. VI - Conclusion tre critique devant le terme de syndrome de glissement La pertinence du terme ne tiendra que si on lemploie bon escient Diagnostic rare et souvent dlimination au regard de lvolution. Prvention, diagnostic prcoce car pronostic sombre.

    14. VI - Conclusion Le tableau clinique de syndrome de glissement est vocateur dune dpression mlancolique. Survenant sur un terrain fragilis Dvolution si rapide que le traitement spcifique naurait pas le temps dagir Conduisant inluctablement vers la mort.

    15. VII - Cas clinique Mr L. 91 ans hospitalis pour chute. ATCD : diabte, HTA, IDM, PTH G. Habitus : vit avec sa femme,10 ans plus jeune. Il se dplace avec 2 cannes assez difficilement. Il a 2 enfants de son premier mariage. Suite lhospitalisation, il entre en foyer logement car le maintien domicile semble difficile. Ce foyer logement est 40 km de son domicile. Mr L. et son pouse ne souhaitent pas cette admission, mais sy soumettent.

    16. VII Cas clinique A la maison de retraite sinstalle en 48 heures un syndrome confusionnel, une apathie, et un refus de tout. Il est admis en MPU o il est ralis un bilan clinique et des examens complmentaires. Il est demand un avis psychiatre et griatre. Un traitement antidpresseur est dbut, mais Mr L. dcde 15 jours aprs son admission.