Journées d’études « la place de la maintenance dans la chaudronnerie industrielle » - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Journées d’études « la place de la maintenance dans la chaudronnerie industrielle » PowerPoint Presentation
Download Presentation
Journées d’études « la place de la maintenance dans la chaudronnerie industrielle »

play fullscreen
1 / 34
Journées d’études « la place de la maintenance dans la chaudronnerie industrielle »
137 Views
Download Presentation
miranda-buckner
Download Presentation

Journées d’études « la place de la maintenance dans la chaudronnerie industrielle »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Evolution des effectifs Maintenance et filière de formation Journées d’études « la place de la maintenance dans la chaudronnerie industrielle »

  2. La voie scolaire Période de généralisation du bac pro 3 ans Refonte de la carte des formations Expérimentation bac pro 3 ans Filière rénovée STI2D 5602 628 334 510 1952 411 1919 991 783 355

  3. Caractéristiques des formations 2011 • Nombre de sites : • 68 sites de formation au CAP • 131 au bac pro • 26 au BTS • Nombre moyen d’élèves et étendue par division • 14 (8 – 24) en BTS avec 50% de bacheliers professionnels, • 15 (10 – 26) en bac pro et 8 en CAP • Analyse de la transformation de l’offre de formation • L’offre en CAP varie de 0 (3 académies) à 51% de l’offre totale post 3ème , la moyenne est à 22 % • 3 académies n’ont plus d’offre post bac, seules 2 ont plus d’un BTS, toutes ont au moins un bac pro • Il existe un optimum par académie, apparemment difficile à trouver

  4. Voie de l’apprentissage Période de généralisation du bac pro 3 ans Refonte de la carte des formations Expérimentation bac pro 3 ans Filière rénovée 750 883 459 305 345 290 370 53

  5. Caractéristiques des formations 2010 • Nombre de sites : • XX sites de formation au CAP • 62 au bac pro • 30 au BTS • Nombre moyen d’élèves et étendue par division • 10 (4 – 18) en BTS, 14 (3 – 23) en T. bac pro • Analyse de la transformation de l’offre de formation • L’offre en CAP suit la même tendance que celle de la voie scolaire • 7 académies n’ont pas d’offre post bac, seules 2 ont plus d’un BTS, 3 n’ont pas de bac pro • La multiplication des sites entraîne directement une diminution de la fréquentation moyenne

  6. Analyse des flux Période de généralisation du bac pro 3 ans Refonte de la carte des formations Expérimentation bac pro 3 ans Filière rénovée

  7. Perspectives … • Le flux des entrants post 3ème continue de baisser mais la tendance est à la stabilisation • L’effet « bourrelé » ne permet pas de conclure définitivement sur les flux des sortants niveau bac • Le CAP est de nouveau un diplôme demandé, l’offre doit être analysée finement afin de l’adapter au profil des jeunes • L’offre globale de formation est pléthorique et ne peut entraîner qu’une concurrence exacerbée entre sites de formation • Nous ne sommes toujours pas entrés dans une logique de gestion de parcours de formation et d’adaptation aux besoins des apprenants, nous sommes toujours dans une logique de structures • Offrir des parcours variés • Adapter la pédagogie

  8. La filière de formation en CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE CAP Réalisation en Chaudronnerie Industrielle (CAP RCI) Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle (Bac Pro TCI) BTS Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle (BTS CRCI)

  9. L’attente de la profession Les domaines fondamentaux : - la chaudronnerie, - la tuyauterie, - la tôlerie. Les domaines connexes : - les structures métalliques, - l’assemblage (essentiellement le soudage). • Les attentes fortes (les incontournables) : • La conception des ensembles chaudronnés, de tuyauterie, de tôlerie. • La compréhension des données de définition. • La préparation du travail (l’élaboration du processus, le développement des formes, la détermination des débits, …). • La réalisation en autonomie. • La conduite des moyens de production. • Le contrôle.

  10. L’attente de la profession Les omainesfondamentaux : - la chaudronnerie, - la tuyauterie, - la tôlerie. Les domaines connexes : - les structures métalliques, - l’assemblage (essentiellement le soudage). • Le développement des outils numériques. • La maintenance des installations sur site comportant des éléments chaudronnés ou de tuyauterie. • Les activités sur chantier. • Les contraintes économiques. • L’assurance qualité. • La relation client. • Le management. • La sécurité au travail. • L’expression en langue anglaise.

  11. Les profils de compétences 4 3 2 1 Contraintes technico économiques de conception autres que celles du CdCF : liées au processus 1 2 liées aux moyens de fab. 3 liées au transport 4 liées à la maintenance Profil de TECHNICIEN Profil de TECHNICIEN SUPÉRIEUR Maintenance Réhabilitation Étude d’une demande ou d’un cahier des charges Expédition Installation Profil d’OPÉRATEUR Conception produit / ouvrage / ensemble Réalisation ou lancement en production et contrôle Préparation des postes de travail Définition produit / ouvrage / ensemble Conception du processus de réalisation

  12. La caractérisation des qualifications Ouvrages/produits neufs ou réhabilitation sur site TECHNICIEN TECHNICIEN SUPERIEUR OPERATEUR OUVRAGE OUPRODUIT Analyse du dossier de définition – Extraction des données de définition Rédaction du CdC – Conception de l’ouvrage ou du produit Décodage et analyse des données techniques de l’ouvrage Conception du processus de fabrication d’un élément Conception du processus global PROCESSUS Préparation d’une phase de travail REALISATION Lancement et conduite d’une réalisation Validation processus et procédés – Pilotage d’une unité de fabrication Mise en œuvre de postes de fabrication ORGANISATION Décodage d’un planning de tâches Gest. unité fab. ou chantier – Conduite technico- économique d’1 réalisation

  13. Qualifica -tions OPERATEUR TECHNICIEN SUPERIEUR Fonctions ANALYSE ETUDES CONCEPTION PREPARATION DE LA FABRICATION FABRICATION - Débit - Usinage Conformation Positionnement Assemblage CONTRÔLE QUALITE POSE MAINTENANCE REHABILITA -TION SUR SITE (sur chantier) GESTION ET ORGANISATION TECHNICIEN Décodage et analyse des données techniques relatives à un ouvrage à réaliser. Analyse et exploitation des données techniques définissant un ouvrage à réaliser. Conception d’ensembles chaudronnés, de tôlerie, de tuyauteries industrielles y compris dans le cadre d’une réhabilitation. Préparation d’une phase de travail. Élaboration, avec ou sans assistance numérique, d’un processus de réalisation d’un élément. Conception, avec ou sans assistance numérique, du processus de réalisation d’un produit, ou d’un ouvrage. Mise en œuvre d’un ou plusieurs postes de fabrication à partir de consignes opératoires. Lancement et conduite d’une réalisation Validation de la relation : produit – procédé – processus de réalisation. Pilotage d’une unité de fabrication. Gestion d’une unité de fabrication, et/ou d’un chantier Réalisation sur site d’un sous-ensemble chaudronné ou de tuyauterie ou de tôlerie Organisation technique et économique des activités de réalisation Conduite technico- économique d’une réalisation.

  14. Les profils de compétences 4 3 2 1 Contraintes technico économiques de conception autres que celles du CdCF : liées au processus 1 2 liées aux moyens de fab. 3 liées au transport 4 liées à la maintenance Profil de TECHNICIEN Profil de TECHNICIEN SUPÉRIEUR Maintenance Réhabilitation Étude d’une demande ou d’un cahier des charges Expédition Installation Profil d’OPÉRATEUR Conception produit / ouvrage / ensemble Réalisation ou lancement en production et contrôle Préparation des postes de travail Définition produit / ouvrage / ensemble Conception du processus de réalisation

  15. La maintenance en chaudronnerie ? Maintenance ou réhabilitation en chaudronnerie industrielle : Entretien, réparation et modification d’installations comportant des ensembles ou sous-ensembles chaudronnés et/ou de tôlerie et/ou de tuyauterie et/ou de structures métalliques généralement porteuses. Technicien supérieur Technicien • Installations situées • dans des entreprises • industrielles, par exemple : • de l’industrie agroalimentaire, • de l’industrie chimique, pétrochimique ou pharmaceutique, • de l’industrie papetière, • de l’industrie nucléaire et de production d’énergie, • du bâtiment et des travaux publics, • du secteur de l’environnement et du développement durable, • …

  16. La maintenance en chaudronnerie Activité conduite seul ou, plus généralement, au sein d’une équipe, en respectant le cahier des charges du donneur d’ordre et en intégrant les règles de sécurité propres au secteur industriel concerné. Technicien supérieur Technicien • POUR LE TECHNICIEN, il s’agit de : • procéder à des relevés de côtes ; • réaliser des croquis à partir des côtes qui seront exploitables par le bureau d’études ; • réaliser des pièces en atelier et de les installer chez les donneurs d’ordre ; • exécuter des opérations de maintenance curative pour tout ou partie d’ensembles ou de sous ensembles en fonctionnement ; • recueillir les informations et documents nécessaires à l’intervention ; • mettre en œuvre des outillages spécifiques aux interventions à risque ; • travailler en milieux fermés, confinés … ;

  17. La maintenance en chaudronnerie Activité conduite seul ou, plus généralement, au sein d’une équipe, en respectant le cahier des charges du donneur d’ordre et en intégrant les règles de sécurité propres au secteur industriel concerné. Technicien supérieur Technicien • restituer, sous forme de compte rendus écrits d’exécution, le résultat d’une intervention sur site ; • communiquer avec sa hiérarchie et avec son équipe pour vérifier la compréhension de l’intervention à réaliser en intégrant le plan de prévention du donneur d’ordre ; • communiquer avec les équipes de travail des donneurs d’ordre et avec les autres intervenants dans le cadre de la co-activité ; • restituer à sa hiérarchie, les difficultés rencontrées et les anomalies d’intervention ; • faire des préconisations en matière d’intervention à partir des constats réalisés.

  18. La maintenance en chaudronnerie Activité conduite seul ou, plus généralement, au sein d’une équipe, en respectant le cahier des charges du donneur d’ordre et en intégrant les règles de sécurité propres au secteur industriel concerné. Technicien supérieur Technicien • POUR LE TECHNICIEN SUPERIEUR, il s’agit de : • décoder et expliciter un cahier des charges d’une réhabilitation ; • de participer à la rédaction du cahier des charges ; • intégrer les contraintes de fonctionnement (de production) du site à réhabiliter ; • intégrer les contraintes du plan sécurité de l’entreprise ; • proposer des modifications de l’installation améliorant son exploitation et sa maintenance tout en respectant les contraintes fonctionnelles ; • élaborer le processus de réhabilitation ; • estimer le coût d’une réhabilitation ;

  19. La maintenance en chaudronnerie Activité conduite seul ou, plus généralement, au sein d’une équipe, en respectant le cahier des charges du donneur d’ordre et en intégrant les règles de sécurité propres au secteur industriel concerné. Technicien supérieur Technicien • organiser un chantier de réhabilitation ; • planifier et lancer une réhabilitation ; • suivre un chantier de réhabilitation ; • participer à la réception d’une réhabilitation.

  20. Les référentiels de certification CAP Réalisation en Chaudronnerie Industrielle (CAP RCI) Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle (Bac Pro TCI) BTS Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle (BTS CRCI)

  21. CAP Compétences C1 – Décoder et exploiter les données techniques d’un ouvrage C2 – Décoder et exploiter les données de définition d’un élément de l’ouvrage. C3 – Exploiter les données techniques relatives à la réalisation d’un élément C4 – Préparer la fabrication d’un élément ou d’une partie d’ouvrage C5 – Organiser un poste de travail C6 – Mettre en œuvre les moyens de production C7 – Contrôler sa réalisation

  22. CAP Savoirs technologiques S1 – Représentation d’un ouvrage S2 – Analyse d’un ouvrage S3 – Organisation des processus de fabrication S4 – Techniques de débit, d’usinage et de conformation S5 – Techniques d’assemblage et de montage S6 – La qualité – le contrôle S7 – La maintenance S8 – La santé et la sécurité au travail

  23. Unités professionnelles CAP

  24. Règlement d’examen CAP

  25. Bac Pro Compétences

  26. Bac Pro Savoirs technologiques S1. Construction et étude de comportement S2. Préparation de la fabrication S3. Procédés et moyens de fabrication S4. Procédés et moyens d’assemblage et de montage S5. Réhabilitation S6. Qualité et contrôle S7. Santé et sécurité au travail, ergonomie et environnement

  27. Unités professionnelles Bac Pro

  28. Règlement d’examen Bac Pro

  29. Règlement d’examen Bac Pro

  30. BTS Compétences

  31. BTS Savoirs S1. Culture générale et expression S2. Anglais S3. Mathématiques S4. Sciences physiques appliquées S5. Étude des ouvrages chaudronnés, de tuyauterie et de tôlerie S6. Mécanique appliquée aux ouvrages métalliques S7. Procédés de fabrication S8. Conception des processus et des modes opératoires S9. Qualité S10. Gestion de la production S11. Gestion technique et économique d’une affaire S12. Systèmes de production et maintenance préventive S13. Sécurité – Environnement

  32. Unités professionnelles BTS

  33. Règlement d’examen BTS

  34. Règlement d’examen BTS