patient vivant dans un contexte de violence n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PATIENT VIVANT DANS UN CONTEXTE DE VIOLENCE PowerPoint Presentation
Download Presentation
PATIENT VIVANT DANS UN CONTEXTE DE VIOLENCE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 16

PATIENT VIVANT DANS UN CONTEXTE DE VIOLENCE - PowerPoint PPT Presentation


  • 89 Views
  • Uploaded on

PATIENT VIVANT DANS UN CONTEXTE DE VIOLENCE. Module M7 le 14/09/10 Elodie Lassalle Evelyne Liuu. PLAN. Définition Quelques chiffres Difficultés pour aborder le sujet Conséquences de l’environnement violent sur l’état de santé du patient Dépistage Bibliographie. DEFINITION.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PATIENT VIVANT DANS UN CONTEXTE DE VIOLENCE


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. PATIENT VIVANT DANS UN CONTEXTE DE VIOLENCE Module M7 le 14/09/10 Elodie Lassalle Evelyne Liuu

    2. PLAN • Définition • Quelques chiffres • Difficultés pour aborder le sujet • Conséquences de l’environnement violent sur l’état de santé du patient • Dépistage • Bibliographie

    3. DEFINITION • Usage délibéré ou menace d’usage délibéré de la force physique ou de la puissance contre soi-même, contre une autre personne ou contre un groupe ou une communauté qui entraine ou risque fort d’entrainer un traumatisme, un décès, un dommage moral, un mal-développement, une carence OMS, 2002

    4. QUELQUES CHIFFRES … • Délégation aux victimes du ministère de l’Intérieur : en 2007, 192 décès, 45.573 faits de violence volontaires sur des femmes majeures, 21 % portent plainte • Evaluation de 410.000 en 2007 • 2317 faits de violence sur des hommes en 2007 • 37 hommes tués par leur compagne en 2006, dont les ¾ battaient leur femme • 500.000 enfants maltraités en 2004

    5. Rapport Henrion 2001 : 24% victimes d’agressions physiques se confient en premier lieu au médecin, avant la police (13%), la justice, les associations • Enquête ENVEFF (enquête nationale sur la violence envers les femmes en France) 3 à 8% pendant la grossesse Espace public 8,3% harcèlement sexuel Violence sexuelle : 1,2 %, dénoncée dans 0,3% => estimation 50.000 viols par an

    6. DIFFICULTES POUR ABORDER LE SUJET • DE LA PART DU MEDECIN • Revue de la littérature internationale : manque de connaissance ou d’expérience, manque de compétence, peur d’offenser ou de mettre en danger la personne, craintes de réticences, manque de temps, crainte de la réaction de la famille, croyances stéréotypées • DE LA PART DU PATIENT • Humiliation, honte, crainte d’être jugée responsable de la situation, crainte des représailles, crainte de chantage => SUJET TABOU

    7. CONSEQUENCES DE L’ENVIRONNEMENT VIOLENTSUR L’ETAT DE SANTE • Dépression, suicide, troubles psychosomatiques, dépendances, troubles du sommeil et de l’alimentation, manque de compliance au traitement, décompensation des maladies chroniques, complications pendant la grossesse et l’accouchement, problèmes gynécologiques, IST • Surconsommation des soins et recours élevé aux services de santé

    8. DEPISTAGE • Au moindre soupçon, ne pas hésiter à poser des questions simples • Rassurer la femme sur la confidentialité de la consultation • Eléments évocateurs

    9. EVOQUER SYSTEMATIQUEMENT DANS UNE PRISE EN CHARGE OPE

    10. SIGNES ET SYMPTOMES POUVANT FAIRE EVOQUER UNE SITUATION DE VIOLENCE DOMESTIQUE • TRAUMATISMES • DOULEURS CHRONIQUES • DESORDRES SOMATIQUES • SYMPTOMES PSYCHOLOGIQUES • AUTRES

    11. OFFRIR SON SOUTIEN • S’engager explicitement (Buckman 1996), lui consacrer de l’attention et du temps • Ecoute et accueil personnalisées répétées sur plusieurs consultations, en tête à tête • Rassurer le patient • Manifester de l’empathie • Ne pas porter de jugement

    12. STADES DE CHANGEMENT DE COMPORTEMENT DE PROCHASKA ET DICLEMENTE

    13. QUAND LA DECISION NE RELEVE PLUS DU PATIENT … DEROGATION LEGALE AU SECRET MEDICAL (art 226-14 du code pénal) Signalement judiciaire (procureur) administratif (aide sociale à l’enfance)

    14. DETECTER une situation de violence ou maltraitance durable • Penser au dépistage systématique, ajouter la violence à l’arsenal des diagnostics différentiels • OFFRIR un message clair de soutien • Offrir une aide au problème, le patient doit sentir que le médecin est capable de l’entendre quand il osera en parler • TRAITER • Faire le lien entre les symptômes et les violences subies. Penser au certificat de coups et blessures • INFORMER • Proposer des contacts avec des associations, des n° d’écoute, pour rompre l’isolement, orienter vers une prise en charge pluridisciplinaire • PROTEGER • Mesures de protection, signalement judiciaire et administratif

    15. BIBLIOGRAPHIE • Rapport mondial sur la violence et la santé : résumé. Genève, OMS, 2002. • Rapport Henrion, mai 2002 • La communication professionnelle en santé, C. Richard et M.T. Lussier, éd. ERPI, 2005 • Les femmes victimes de violence, Prescrire mai 2002, tome 22, n°228 • La violence à l’égard des femmes : un problème qui concerne le praticien ?, Revue médicale Suisse, n°2457 • Intermémo Pédiatrie 2004, éd. Vernazobres-Grego • www.stop-violences-femmes.gouv.fr (3919) • www.jeunesviolencesecoute.fr