Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Félix ADEGNIKA, PDM PowerPoint Presentation
Download Presentation
Félix ADEGNIKA, PDM

Félix ADEGNIKA, PDM

111 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Félix ADEGNIKA, PDM

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Implication des collectivités locales dans la gestion de la mobilité et des transports urbains en Afrique Atelier régional sur la mobilité urbaine et la planification des transports dans les collectivités locales africaines Yaoundé, Cameroun – 15 au 19 Septembre 2008 Félix ADEGNIKA, PDM

  2. Eléments de contexte • Les processus de décentralisation sont à vitesse multiple, consacrant partout le niveau local comme niveau pertinent d’intervention • De nouvelles compétences sont transférées de l’Etat aux collectivités locales mais elles sont encore trop génériques en l’absence des décrets d’application • Les compétences en matière de transport sont partagées avec une répartition floue des rôles • L’exercice de ces compétences dépend des moyens financiers et humains dont disposent les municipalités

  3. Les transports urbains et la mobilité dans les processus de décentralisation • Le processus de décentralisation a connu des fortunes diverses : Au Sénégal, pays le plus avancé, le transport est exclu du champ de compétences des communes. Au Bénin, des compétences couvrant la gestion de la voirie, la circulation et les transports sont données aux communes. • Dans tous les cas, des responsabilités de la gestion de la mobilité et des transports sont encore partagées entre l’Etat, la collectivité d’agglomération, la commune ou commune d’arrondissement

  4. Les transports urbains et la mobilité dans les processus de décentralisation • Les services de l’Etat assurent les tâches de planification et de police; les communes, celles des aménagements, de signalisation, de régulation et l’éclairage des voies publiques • Les collectivités locales sont moins impliquées dans les transports collectifs sauf pour la perception les taxes

  5. La place du transports urbains dans l’organisation des collectivités locales L’organisation des services techniques municipaux traduit l’importance accordée à la gestion des transports urbains. Mais il ne suffit pas d’avoir une DST, encore faut-il lui donner les moyens de sa mission. 2 villes se distinguent dans la sous-région : Douala (DST renforcée) et Bamako (BRCTU)

  6. Les axes d’intervention des municipalités • La voirie, un préalable à la réflexion sur les systèmes de transport urbain • La prise de mesure de circulation • La maitrise de la demande et de l’offre de transport collectif.

  7. La voirie (1) • La nature et l’état des infrastructures de voirie conditionnent fortement les formes de transport qui s’y déploient : - l’aménagement de voirie pour une approche multimodale dépend des ressources à la disposition des municipalités. -la hiérarchisation fonctionnelle de la voirie urbaine entre routes nationales et voirie municipale fait que les opérations d’investissement, d’entretien et d’aménagement de la voirie sont partagées entre l’Etat, la ville et les partenaires techniques et financiers

  8. La voirie(2) La ville commence à prendre sa place comme à Douala dans l’exécution de son ‘’Contrat de ville’’ ou à Cotonou dans le cadre de son PGUD • En matière de réalisation, Bamako et Douala arrivent en tête en 2002 avec respectivement 449 km et 220 km de voies revêtues, suivies de Ouagadougou avec 117 km. Cotonou se distingue par son linéaire de voies pavées 23 km en 2002 • Les investissements sont réalisés dans le cadre de projets urbains ou d’événements spéciaux qui engagent toute la nation (CAN Mali)

  9. Les mesures de circulation (1) • La gestion de la circulation est une préoccupation des municipalités africaines qui a poussé bon nombre à l’action. Certaines villes comme Cotonou, Ouagadougou, Bamako, Douala, etc. se sont dotées de plans de circulation ou plans de déplacement urbain et les études sont très avancées pour d’autres • Les villes restent impliquées dans la signalisation routière notamment les feux tricolores, les panneaux et portiques de signalisation et d’indication, les marquages au sol même si elles sont confrontées à un problème de compétence technique de leur personnel

  10. Les mesures de circulation (2) • La gestion du stationnement est faite par les municipalités en régie ou en délégation mais il existe des opérateurs privés qui fournissent des services payants de garde véhicules dans des parkings privés aux principaux sites générateurs de déplacement • Des mesures sont prises par les municipalités pour contrôler la circulation des véhicules de marchandises qui créent d’énormes externalités

  11. Les mesures de circulation (3) • Certaines villes assurent la gestion et le contrôle de la circulation par la police municipale en appui à la police nationale (Bouaké, Ouaga, Bobo,Thiès). Ce corps intervient également dans l’occupation anarchique des voies publiques et le recouvrement des recettes communales • Les communes participent à l’information et à la formation des usagers de la route notamment en matière de sécurité routière

  12. L’organisation des transports publics • L’implication des collectivités est plus visible dans l’encadrement des transports artisanaux où elles assurent la délivrance des autorisations, la taxation et la gestion des gares routières • Des initiatives de développement d’entreprises de transport urbain ont été lancées en partenariat avec la coopération décentralisée (Lomé et Bouaké) ou avec l’Etat (Ouagadougou) ou avec des opérateurs privés (Cotonou). Il reste un changement d’échelle pour une meilleure visibilité des actions entreprises

  13. Que retenir ? • L’approche communale en matière de gestion de la mobilité urbaine consiste prioritairement aux travaux d’entretien, de réhabilitation et de construction de la voirie dont les dépenses pèsent lourdement dans les budgets municipaux • Les transports sont considérés comme un secteur générateur de ressources fiscales et d’emplois et des actions d’encadrement et de gestion des transports artisanaux sont réalisées par les collectivités locales. • Les CL doivent se doter de structures et d’outils de planification des transports et de la mobilité urbaine • Le PDM tient à leur disposition un guide pour la gestion de la mobilité urbaine en Afrique