Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Contenu de la pr é sentation PowerPoint Presentation
Download Presentation
Contenu de la pr é sentation

Contenu de la pr é sentation

112 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Contenu de la pr é sentation

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le décrochage scolaire au QuébecPierre Potvin, Ph.D. ps.éd., ps-péd.Consultant chercheur CTREQProfesseur chercheur associéDépartement de psychoéducation Université du Québec à Trois-Rivières Liège16 juin 2009

  2. Contenu de la présentation • Le système d’éducation au Québec • Quelques statistiques • Conséquences associées au décrochage scolaire • Les efforts des 20 dernières années • Un organisme de liaison et de transfert : le CTREQ • Présentation d’un cas de transfert • Conclusion page 2P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  3. Le système d’éducation au Québec page 3P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  4. Le système scolaire au Québec

  5. Le système scolaire au Québec (suite) Source : http://www.mels.gouv.qc.ca/scolaire/educqc/systemeScolaire

  6. Quelques statistiques page 6P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  7. page 7P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  8. Le décrochage au Québec (2006-2007) • Réseau public (72 CS) 29,0 % • Garçons : 35,8 % • Filles : 22,2 % • Régions • Montréal (N = 12 697) : 32,1 % • Saguenay-Lac-Saint-Jean (N = 2 460) : 14,2 % Définition : Pas de diplôme ni de qualification durant l’année considérée, et non présence dans le réseau scolaire québécois l’année suivante. Source : MELS, Portraits statistiques de l’éducation par région, 2006 page 8P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  9. Taux de décrochage depuis 30 ans • 40,5 % en 1979 à 19,0 % en 2006 (♀ et ♂ à 19 ans) • Forte diminution durant les 20 premières années • Stabilité depuis 1999 • 50,0 • 40,0 • 30,0 • % de décrochage • 17 ans • 20,0 • 18 ans • 10,0 • 19 ans • 0,0 • 1979 • 1989 • 1999 • 2004 • 2005 • 2006 • Années • Fig. 1 - Taux de décrochage selon l'âge (en %) Source : MELS, Les indicateurs de l’éducation, 2008, p. 63 page 9P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  10. Conséquences associées au décrochage scolaire page 10P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  11. Les non-diplômés pénalisés DiplômésDécrocheursÉcart/ratio Revenus annuels moyens40 000 $ 25 000 $ 15 000 $ Taux de chômage moyen7 % 15 % 2,1 x Revenus annuels moyens40 000 $ 25 000 $ 15 000 $ Espérance de vie moyenne 82 ans 75 ans 7 ans Risque de dépression (adulte)9 % 15 % 1,7 x Sources : Statistique Canada; Institut de la statistique du Québec; Rapport Ménard, 2009, p. 11 page 11P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  12. Les coûts du décrochage • Vécu plus difficile : • Santé physique et mentale, pauvreté, projet de vie difficile à réaliser • Citoyen : • Manque à gagner durant la vie active s’élevantà 439 000 $ (valeur non actualisée) • Société : • Manque à gagner et coûts sociaux reliés au décrochage s’élevant à 120 000 $ (valeur actualisée/décrocheur) Source : Rapport Ménard, 2009, p. 16 page 12P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  13. Les efforts des20 dernières années page 13P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  14. Les premières initiatives • 1990 : Le Gouvernement fédéral lance L’école avant tout • Prévention du décrochage scolaire • Coûts élevés $$$ • 1992 : Mise en œuvre d’un plan national • Plan Pagé • Coûts élevés $$$ • Enveloppe budgétaire pour la réalisation de projets favorisant la réussite, élaborés par les équipes-école page 14P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  15. Mesures du ministère de l’Éducation : Programme de soutien à l’école Montréalaise (défavorisation) Stratégie d’intervention Agir Autrement (défavorisation) 40 000 000 $/année Éveil à la lecture, aide aux devoirs, renouveau pédagogique Autres mesures : École en santé, Québec en forme, École orientante Fondations Loi sur l’instruction publique : Plans stratégiques des CS, projetséducatifs, plans de réussite Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative Stratégie d’action jeunesse CTREQ Dans les années 2000 page 15P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  16. Galaxie de la réussite

  17. Malgré les nombreux efforts, les multiples mesures implantées et l’investissement financier des 20 dernières années, le taux de décrochage scolaire depuis 20 ans n’a pas diminué page 17P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  18. Une partie de la solution Le transfert des connaissances issues de la recherche universitaire vers les milieux de pratique page 18P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  19. Un organisme de liaison et de transfert Le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) page 19P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  20. Un réseau • Conseil d’administration • Fédérations de parents, commissions scolaires, cégeps, syndicats, centres de recherche, emploi et santé publique  • 40 organisations - Membres associés • Associations professionnelles, réseaux de l’éducation, de la recherche, de la santé, des services sociaux, de l’emploi, comités régionaux, secteur communautaire  • Équipe réduite avec appui du milieu • Ententes avec universités, organismes et firmes privées • Financement gouvernemental (70 %) • MDEIE, SAJ, MELS page 20P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  21. La mission Stimuler et contribuer à concrétiser l’innovationdans le domaine de la réussite éducative,grâce au transfert de la recherche,à l'appui de l'expérience de la pratique,à des services de liaison et de veilleafin de permettre aux milieux de pratique d’améliorer leurs interventionspour accroître la réussite éducative. page 21P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  22. L’innovation sociale • La réponse à des besoins : • Problèmes à régler • Amélioration de pratiques • Plus grande efficacité • Issue de connaissances : • Scientifiques et empiriques • Confirmées par une appropriation dans des milieux de pratique page 22P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  23. Des activités essentielles La réponse à des besoins en : • Transfert • Création d’outils et de services • Liaison • Entre les milieux de pratique et de la recherche • Veille • Sur la réussite éducative page 23P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  24. Le transfert • Conception et production • Trousses, guides, sites Web, logiciels, vidéos… • Distribution et promotion • Favoriser l’accès le plus large possible • Soutien • Utilisation judicieuse de l’outil • Soutien technique (dépannage) et au contenu • Formation • Maîtrise et utilisation optimale de l’outil page 24P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  25. La liaison • Contribuer à répondre aux besoins prioritaires des milieux de pratique. • Faciliter le transfert des connaissances entre les milieux de la recherche et de la pratique. • Contribuer à accroître l’utilisation des connaissances scientifiques par les milieux de pratique. • Faire connaître aux acteurs des pratiques innovantes et des modes d’intervention. page 25P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  26. Des réalisations concrètes • 10 outils en diffusion et accompagnement • 6 projets en cours de réalisation : Programme de gestion du stress Enseignement de la littérature sec. et collégialClicmathématique École-Famille-CommunautéDémarche de prévention du décrochage scolaire Portail du Réseau québécois de la formation axée sur l’emploi • 58 organisations partenaires • 146 organismes-clients page 27P.Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  27. Les outils disponibles • Inventaire visuel d’intérêts professionnels (IVIP) • QES-WEB • Logiciel de dépistage des élèves à risque de décrochage • Y’a une place pour toi! • Appui-Motivation • Clicfrançais • Leur réussite, c’est aussi la nôtre! • Dans les bottines de Benoît • Pare-Chocs • Abracadabra page 28P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  28. Trois fonctions principales : • La circulation de l’information existante • La création d’information • L’envoi d’information • Les besoins à combler • Lancement à l’automne 2009 page 29P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  29. Nos principes d’intervention • Adaptation • Rejoindre les besoins des utilisateurs • Qualité • Rechercher la qualité et l’efficacité des produits • Accessibilité • Favoriser la plus grande accessibilité par une distribution large et des prix abordables ou nuls • Pérennité • Offrir des outils durables page 30P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  30. Présentation d’un cas de transfertÉtude longitudinale (fondamentale) sur le décrochage scolaireDéveloppement de deux outils : Un logiciel de dépistage Un guide de prévention page 31P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  31. Trois-Rivières Participants à l’étude • 808 élèves • 54,5 % de garçons et 45,5 % de filles • Âge des élèves • Début 12 ans jusqu’à plus de 20 ans • Élèves suivis • Secondaire : 12 à 16 ans • Collégial et universitaire : 17 ans et + • Diplômés, retard scolaire, décrocheurs page 32P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  32. Trois-Rivières Déroulement temporel et statuts 12 ans 16 ans 22 ans (T1 et T3) T4 T5 T6 T7 T8 T9 T10 T11 T1 T2 T3 (2003) (2000) (2006) (1996) Diplômés59 % CEGEP52 % Travail 7 % Sec.5 Université Sec.1 (2001) (2004) Non diplômés 41 % Secondaire 33 % Décrochage 8 % page 33P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  33. Les mesures Instruments : administration 2 fois/annéeRisque de décrochage : décisions Variables personnelles • Dépression: Beck depression inventory (BDI) • Coping : Ways of coping Questionnaire (WCQ) • Trouble du comportement : Social skills rating system (SSRS) • Délinquance : Délinquance auto-révélée (MASPAQ) • Performance scolaire : résultats en math et en français Variables familiales • Style parental : Parenting style and involvement questionnaires • Climat familial : Family environment scale Variables scolaires • Climat de classe : The classroom environment scale • Relation enseignant-élève : attitude du professeur envers l’élève page 34P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  34. Entrevues Entrevues sur l’histoire scolaire et le cheminement des élèves De la maternelle (5 ans) à la fin du secondaire 60 décrocheuses et décrocheurs 60 élèves résiliants (à risque mais diplômés) page 35P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  35. Typologie d’élèves à risque de décrochage Le type « peu intéressé / peu motivé » (12 % des élèves) Le type « problèmes de comportement » (56 %) Le type « comportements antisociaux cachés » (5 %) Le type « dépressif » (19 %) Le type « atypique » (8 %) % = 23 écoles secondaires du Québec N = 6577 page 36P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  36. Innovation : Le transfert de connaissances Outils et services Diffusion et accompagnement Résultats de recherche universitaire Expériences des praticiens Collaboration des institutions Appropriation Clients-utilisateurs page 37P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  37. Guide de préventiondu décrochage scolaire

  38. Guide de prévention du décrochage scolaire Destiné aux 5 acteurs clés en prévention Direction : leadershipéquipe école – soutien Intervenants : pivot de l’intervention – l’élève à risque – le parent Enseignants : climat de classe – relation enseignant-élève Parents : pratiques parentales – relation école-famille Jeunes : prise en charge de son changement page 39P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  39. Les acteurs impliqués 4 universités 5 chercheurs 2 professionnelles de recherche 3 étudiantes de 2e cycle Direction de la valorisation de la recherche (UQTR) Direction du CTREQ Chargé de projet du CTREQ Direction de la firme Triomphe Rédactrice des contenus Responsable du site Web Responsable des médias et de la campagne de sensibilisation Direction de Tel jeunes Direction de la Fondation Réussite jeunesse Plus de 22 personnes impliquées dans le projet page 40P.Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  40. page 41P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  41. page 42P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  42. page 43P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  43. Résultat personnel au dépistage

  44. Dépistage et aux types d’élèves à risque page 45P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  45. Conclusion Quelques constats tirés de nos recherches et de nos collaborations avec les milieux scolaires page 46P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  46. Pour une plus grande efficacité • Éducation = priorité politique et sociale • Augmenter la lutte contre la pauvreté • Plus grande alliance recherche - pratique • Utilisation plus grande par les praticiens des pratiques reconnues • Plus grande coordination des actions • Concertation entre les organismes (éducation, santé, communautaire) • Actions centrées sur l’élève, la classe, l’école et sa famille • Formation et accompagnement des milieux ayant un taux élevé de décrochage page 47P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)

  47. Merci ! page 48P. Potvin / CTREQ, Liège (2009)