Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Influences orientales dans la li tt érature roumaine PowerPoint Presentation
Download Presentation
Influences orientales dans la li tt érature roumaine

Influences orientales dans la li tt érature roumaine

82 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Influences orientales dans la li tt érature roumaine

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Influences orientalesdans la littératureroumaine Projet de partenériat scolaire Comenius „L’Orient et l’Occident: la fusion de deux mondes” Séminaire Théologique Orthodoxe „Episcopul Chesarie” de Buzău, Roumanie

  2. Influences orientales dans la littérature roumaine Vue l`impossibilité de nous caractériser exclusivement comme occidentaux ou orientaaux, souvent il est apparu le probleme de l` inclusion de la Roumanie dans les Balkans ou, du mois, dans un „noyau balkanique”. On veut être latins, purs occidentaux, mais comme disait Lucian Blaga, poète et philosophe roumain: „nous en sommes plus”. Plusieurs écrivains roumains se sont refugiés dans le monde féeriquebalkanique. Au début du XX ème siècle, on les trouve à Baltchik, un „espace oriental-balkaniquede fable”, sous le patronage de la reine Marie de Roumanie. Des peintres et des écrivains vennaient dans les cafés de Baltchik. Ils y trouvaient une “fênetre ouverteaux féeries de l`Orient”.

  3. Influences orientales dans la littérature roumaine Donc, plusieurs écrivans roumains ont trouvé leur refuge dans l`espace balkanique, si critiqué (par les occidentaux); ils ont y passé un temps de contemplation et personne ne s`y gênait du grand nombre de Roumains, Turcs, Grecs, Gitans, Boulgares qui buvaient leur café bruyamment, qui fumaient leurs cigares avec une paresse qui envahissait leur âmes.

  4. Influences orientales dans la littérature roumaine Voilà pourquoi le mysticiscme - la féerie orientale est importante pour la littérature roumaine, voilà pourquoi le balkanisme, la dimension orientale ne doit pas être contestée, en faveur de la latinité roumaine. Située entre l`Occident et l`Orient, entre raison et esprit, la Roumanie constitue un monde composé de deux „antimondes”, entre lesquelsil est difficile d’operer des séparations claires entre ce que c’est oriental et occidental.

  5. Influences orientales dans la littérature roumaine Une comédie humaine a été developpéepar les anecdotes d`Anton Pann, qui a essayé d`ilustrer l`espirit et le folklore balkanique apportés par les Ottomans dans notre pays. Antonie Pantoleon-Petroveanu (date de naissance pas certaine, entre 1793-1797, Silven, L`EmpireOttoman, aujourd`hui en Bulgarie – mort le 2 novembre 1854, àBucarest, Valachie) a été poete, compositeur et professeur de musique, folkloriste et publiciste. Il abrève son nom et s`appelera Anton Pann.

  6. Influences orientales dans la littérature roumaine Parmi les créations d`Anton Pann s`inscrivent „Les aventures de Nastratin Hogea” (Nasreddin Hodja). Nastratin Hogea est un personnage légendaire, héros d`anecdotes et d`histoires populaires turques. C`est le type représentatif de l`homme simple, provenant du peuple. Ridiculisant l`avidité et l’avarice des riches, les injustices et l`étroitesse de l`espirit des gouvernants, Nastratin Hogea défend des pauvres. La tradition le présente comme un personnage réel.

  7. Influences orientales dans la littérature roumaine Dans „Les aventures de Nastratin Hogea”, Anton Pann peint le monde dans lequel il vivait, un monde balkanique re-écrite, auquel l`auteur emprunte sa morale d`homme avec expérience et avec crainte de Dieu. Il surprend l`agitation, le vacarme de la dever et du commerce, le petit enfer assourdissant des produis des marchés ahurissants. L`amalgame de races, la paresse, l`escroquerie, l`avarice ne sont pas inventions: elles ont existé. Le mérite d`Anton Pann est qu`il décrit ainsi comme il fut ce monde balkanique, dans lequel on remarque aussides elements occidentaux.

  8. Influences orientalesdans la littératureroumaine Mateiu Caragiale (né le 25 mars 1885, à Bucharest; mort le 17 janvier 1936, à Bucharest) a été un écrivain et historique de l’héraldiqueroumain, fils du célèbre dramaturge Ion Luca Caragiale. Le plus connu de ses volumes, „Craii de Curtea-Veche” (Les Princes de la Vieille Cour) apparaît en volume separé en 1929. La cadre du roman est constitué par le Bucarest du début du XXèmesiècle, avecdes scènessur la vie de nuit dans la capitale roumaine.

  9. Influences orientalesdans la litteratureroumaine Promoteur du balkanisme littéraire, Mateiu Caragiale crée en „Craii de Curtea-Veche”un monde roumain où se mélent l`esprit gitan avec la paresse de l’âme et l’intelligence, un monde cosmopolite, bruyant, immonde et en même temps sublime, démontrant parfaitement le bizarre mélange entre l’Orient et l’Occident. Pas fortuitement la dévise du roman - „Que voulez-vous, nous sommes ici aux portes de l` Orient, où tout est pris à la légère...” - reflète le Bucarest comme un espace ou tout peut advenir, grâce à l’influence de l’ Orient.La réplique-dévise est réelle et a appartenu àRaymond Poincaré, avocat, étant pronnoncée au cours d’un proces célèbre dans les anées 1900.

  10. Influences orientalesdans la littératureroumaine Nicolae Filimon (né le 6 septembre 1819, Bucarest – mort le 19 mars 1865) a été un prosateur roumain, auteur du premier roman réaliste roumain (1863). Sa creation „Ciocoii vechi si noi” (Les Boyards d’antan et les nouveaux Boyards) est une fresque de la société roumaine du début du XIX-èmesiècle . Filimon considère qu’à l’origine du mal se trouvaient les abus faits par l’administration turque imposée; il utilise le type du parvenu avec un rôle détérminant sur la scène politique.

  11. Influences orientalesdans la littératureroumaine La noblesse est présentée comme une catégorie parasitaire qui, entrée en contact avec les pays européens (premièrement à travers le commerce), essaye à imiter la civilisation, dans un mélange de mœurs occidentaux et orientaux. L’auteur utilise de nombreux archaïsmes d’origine turque ou grecque, destinés à rendre l’ambiance cosmopolite de la cour. La description detaillée de l’arhitecture, des intérieures et des costumes esquissent avec réalisme l’ image du monde phanariote que Filimon caractérisepar des vices comme l’imposture, l’escroquerie, la paresse et lesmœurs orientales mal appropriées.

  12. Influences orientalesdans la littératureroumaine “Notre Don Quijote, blague et satire,fantasmagorie et écriture hautement symbolique” (N. Manolescu), en fait, notre première épopée achevée,Țiganiada, écrite par Ioan Budai-Deleanu au début XIX-éme siècle, présente les exploits comme Don Quichotte, du noble tsigane Becicherec Iștoc de Uram Haza, à la recherche de sa “Dulcinée”, Anghelina, en reconsidérant la minorité gitane comme universe culturel capable à illustrer une demarche littéraire roumaine iluministe sans précedent.

  13. Influences orientalesdans la littératureroumaine Ion Barbu (le pseudonyme du Dan Barbilian) est un poète et mathématicien roumain, né le 19 Mars 1895 à Câmpulung Muscel; il est mort le 11 Août 1961, à Bucharest. Un élement biographique surprenant a fait que ce mathématicien devienne écrivain, même un des plus appreciés pour sa poésie intelectuelle. Dan Barbilian est devenu poètecar il a voulu démontrer à un collègue et ami qu’ il pouvait créeraussi de la poésie. Sa littérature a reussi pas seulement à s’imposer commecréation de haut qualité, mais ellen’a pas eu d’égal ou d’imitateurs.

  14. Influences orientalesdans la littératureroumaine En ce qui concerne les volumes publiés par Barbu, le monde oriental se reflète dans un seule cycle de poésies, intitulé “Isarlâk” et contenant quatre poèmes: „Selim”,„Nastratin Hogea à Isarlâk”, “Isarlâk”, “La Demoiselle Hus”. Le terme „Isarlâk”a été repris par le poète de l’Asie Mineure (Hisarlâk), où Schliemann avait découvert les ruines de l’ancienne Troie. En déplaceant la localité sur le bord de Danube, en le particularisant, Isarlâk devienne une citadelle imaginaire (Isarlâk signifie en turque „citadelle”) chargée par un monde balkanique impassible, sensuel et cosmopolite.

  15. Influences orientalesdans la littératureroumaine Isarlâk est un parfait Château-fort, situé „juste entre le Mal et le Bien”, peuplé avec des personnages qui vivent également les délices de l’esprit et ceux de la vie, un univers fabuleux dans lequel tout est équilibré. D’une grande force de suggestion en ce qui concerne l’ invention verbale, le poème „Domnișoara Hus”(La Demoiselle Hus) s’appuye sur l’ histoire d’un amour passionnéet malheureux;l’héroïne invente un sortilège pour appeler du monde des ombres l’amant qui l’ avait oubliée. Nastratin Hogea revient comme personnage chez Barbu, la cité Isarlâk etant fondée sur la conjugaison harmonieuse des antinomies: le type oriental et celui occidental, le principe apollinien et celui dionysiaque, la contemplation et la vie, l'intellect et les sens.

  16. Influences orientales dans la littérature roumaine Mircea Cărtărescuest né le 1 Juin 1956, à Bucarest. Il est un des écrivains roumains contemporains les plus célèbres, avec de nombreuses traductions dans les langues largement diffusées. Son épopée „Le Levant" appartient au postmodernisme, ayantcomme caractéristiques l’utilisationde l’intertextualité, l'esprit ludique, l’insertion du détail biographique, la caractère hybride obtenu en utilisant des moyens spécifiques pour autres arts, l'utilisation de plusieurs registres linguistiques, la plupart appartenant au champ lexical utilisé par ses prédécesseurs, avec des influences orientales.

  17. Influences orientales dans la littérature roumaine Le poème-épopée s'ouvre sur une vision large de l'atmosphère orientale : « Oh, Levant, l’heureux Levant! », en illustrant donc un monde envahi par bonheur. LeXII-ème chant du „Levant” s'ouvre avec une évocation usant une tonalité et des couleurs magnifiques, du périmètre des Balkans, un espace qui porte la magie du passé et la tentation du lointain; le sentiment dominant est une douceur-paresse, compliqué avec un mélange de douce et de déchirantecrainte. Cărtărescu a imaginé un monde avec une structure colorée, fascinant par la projection onirique, oscillant perpétuellement entre l'apparence et l'essence, entre la réalité concrète et le jeu-illusion trompeuse de la poésie.

  18. Influences orientales dans la littérature roumaine En ensemble, „Le Levant” est une oeuvre profondément originale, dans laquelle l'auteur met en place un vocabulaire et une loquacité énormes, utilisant des formes originales des mots, des registres de langue différents -archaïque, jargon, argot -, dans le but de construire une langue propre à lui, avec de grandes modulations, et un style épique d’ épopée transtemporelle.

  19. Influences orientales dans la littérature roumaine « Lebalkanisme marque une maturation de la littérature romaine, parce qu‘il implique une perspective, au moins en partie autocritique, de la recherche de la conscience de soi. » Ovid S.Crohmălniceanu (1921-2000),critique et historien littéraire roumain

  20. Réalisé par un groupe de séminaristes: Manole Robert Oancea Adrian-Teodor Iaru Francisco Apostolescu Emil Niță Robert, coordonnés par Mlle Mădălina Vatcu, Professeur de Langue et littérature roumaine Père Cristian Marius Dima Professeur de FLE