Download
les effets de l age sur la marche comment evaluer n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LES EFFETS DE L’AGE SUR LA MARCHE? COMMENT EVALUER? PowerPoint Presentation
Download Presentation
LES EFFETS DE L’AGE SUR LA MARCHE? COMMENT EVALUER?

LES EFFETS DE L’AGE SUR LA MARCHE? COMMENT EVALUER?

104 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

LES EFFETS DE L’AGE SUR LA MARCHE? COMMENT EVALUER?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. LES EFFETS DE L’AGE SUR LA MARCHE?COMMENT EVALUER? France MOUREY Centre Gériatrique Champmaillot Dijon INSERM/U 887 Motricité-Plasticité : Performance, Dysfonctionnement, Vieillissement et Technologies d'optimisation.

  2. Modifications avec l’âge • Dim. vitesse de marche, longueur du pas, augm. double appui; différences entre hommes et femmes (Callisaya ML 2007) • Augm. de la variabilité avec la dim. de la vitesse (Brach JS 2001) • La prévalence des troubles varie de 10 à 50% en fonction de l’âge et de l’état de santé

  3. Troubles de la marche chez le sujet âgé

  4. Equilibre dynamique • Mise en place de la locomotion au fur et à mesure de la maturation du contrôle postural • Rôle du CP et du CM: création et modulation d’une distance entre le barycentre des forces de réaction au sol et la projection du Centre de Masse • Phase d’initiation: Activités Posturales Anticipées avant le décollement du membre inf

  5. CP/CM

  6. Maladies spécifiques • Parfois caractéristique d’une maladie ou d’un stade: parkinson, arthroses m inf,AVC … • Parfois réponse fonctionnelle à une déficience: propre à un individu: déficit moyen fessier • Parfois adaptation à un déficit global fonctionnel: dysfonctionnement sous-corticaux

  7. Démotivation • Hypoactivité • Marcher pour aller quelque part • Altération d’un automatisme fragilisé par la douleur, la peur de tomber, la désadaptation à l’effort

  8. Désadaptation à l’effort • Notion d’une impasse énergétique sous l’effet d’une augmentation du coût. • SDPM: Marche couteuse, sous contrôle volontaire avec troubles posturaux (Brondel et al 2005)

  9. La marche du chuteur • L’altération de la marche favorise la chute? La chute amène une altération de la marche? • Les effets de la peur de tomber: modification des paramètres de marche « cautious gait » (Chamberlin 2005) et corrélation avec la dépression • Augm de la variabilité chez les chuteurs (Barak Y 2006) • Synd. Post-chute

  10. Evaluation • Analyse clinique: avec et sans chaussure, avec et sans aide de marche • Boiteries: insuf. musculaire, douleur; affections neurologiques • Examen de la fonction d’équilibre • Evaluation de l’ensemble de l’activité dynamique

  11. Se lever d ’une chaise et s’asseoir • Initiation • Analyse de la base d ’appui, de la longueur du pas, du balancement des bras, de la cadence • Demi-tours • Capacité à s’arrêter brutalement (Cao et al 1998); à changer de direction (Cao et al 1997), à varier la vitesse, à passer un obstacle, à exécuter une double tâche (Bond et al 2000)

  12. La peur de tomber • Insuffisamment évaluée dans les pratiques • Impact majeur sur la confiance en soi et la restriction d’activité • Falls Efficacy Scale: version courte Short FES-I (Kempen 2008)

  13. Cotation 1 à 4 • Vous habiller et vous déshabiller • Prendre une douche ou un bain • Vous lever d’une chaise ou vous asseoir • Monter ou descendre les escaliers • Atteindre quelque chose au-dessus de votre tête ou par terre • Descendre ou monter une pente • Sortir (par ex : service religieux, réunion de famille, rencontre d’une association)

  14. Echelles • Difficiles à utiliser:Gait Abnormalities Rate Scale GARS (Wofson, 1990) • Tinetti: items dynamique

  15. Vitesse de marche

  16. Vitesse de marche • Très largement utilisée en pratique courante; constitue un excellent marqueur de la mobilité (Lan TY J Gerontol 2003) • Test simple sur 10 m bien adapté aux sujets âgés fragiles • Valeur prédictive de l’entrée dans la dépendance (cohorte sur 6 ans)(Shinkai S et AL Age and ageing 2000)

  17. Meilleur facteur prédictif d’entrée dans la dépendance : vitesse maximale pour les moins de 74 ans et vitesse confortable pour les plus de 75 ans. Il permet de décider d’un programme d’exercice dans une optique préventive (Woo et al JAGS 1999; Gurlanick J Gerontol 2000)

  18. Valeur prédictive de la vitesse de marche d’après Montero-Odasso (2005) Maladies Vieillissementpathologique Conditions Infra-cliniques Modification de la vitesse de marche Premières manifestations cliniques Evolution défavorable: hospitalisation, chutes, nécessité d’aides… Conséquences à long terme

  19. L’éternel oublié: le pied • Fonction de soutien, de propulsion, de réception et d’amortissement. Équilibre dynamique/réglage du CP • Modifications des forces exercées; altération du capiton plantaire • Amplitude de cheville

  20. Rééducation • Bien au-delà d’une trotinotherapie: équilibre, aspects locomoteurs, adaptation à l’effort • L’amélioration de la vitesse de marche est liée à l’amélioration des réserves fonctionnelles et à la diminution de la mortalité (Hardy 2007)

  21. Les aides à la marche • Déambulateur, cannes • Importance de l’indication: soulagement des contraintes, équilibre • Choix des indications

  22. CONCLUSION • Caractère complexe et intriqué des troubles de la marche • Nécessité le plus souvent d’une approche plurimodale