Les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats - PowerPoint PPT Presentation

les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats

play fullscreen
1 / 15
Les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats
356 Views
Download Presentation
Thomas
Download Presentation

Les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les maladies neuromusculaires affectant les jeunes chiens et chats Mélanie MahieuCaroline lutje SpelbergGuillaume Machot Travail d’hygiène, génétique et biostatistique.

  2. Les maladies neuromusculaires = atteinte de l’unité motrice. • Neuropathie • Atteinte de la transmission neuromusculaire • Myopathie • Neuromyopathie

  3. Les maladies neuromusculaires • Signes cliniques : Faiblesse musculaire localisée ou généralisée.Parésie, paralysie, anomalie de la démarche Autres systèmes atteints • Diagnostique : Examens cliniques et neurologiques approfondis  Tests sérologiques spécifiques  Évaluations électrophysiologiques  Examens de l’activité optimale du muscle  Biopsie des nerfs périphériques

  4. Les maladies neuromusculaires • Ethiologie : hérédité(élevage) •  infections et maladies auto-immunes • Pronostic et traitement :  traitement non disponible  pronostic réservé à mauvais

  5. I- Les NEUROPATHIES1) Corps cellulaire du neurone. • Maladie héréditaire du neurone moteur= dégénérescence du corps du neurone moteur- 3 formes : - accélérée - intermédiaire - chronique- S.C. : faiblesse, tétraparésie,…- Races : Rottweiler, Epagneul Anglais, Pointer, (chatons).

  6. Neuropathie sensorielle= perte de corps cellulaires neuronaux et de fibres nerveuses sensorielles.- Hérédité : autosomale récéssive- S.C. : dysfonctionnement sensoriel

  7. I- Les NEUROPATHIES2) Nerfs Périphériques • Axonopathie progressive- Hérédité : autosomale récessive- S.C. : absence ou perte de réflexes, faiblesse,…- Races : Boxer, (Labradors retrievers) • Polyneuropathie et paralysie laryngée- Hérédité : autosomale récessive -> Dalmatien autosomale dominant -> Husky- S.C. : pb respi: dyspnée,cornage,(mégaoesophage)-Races : Rott, Bouviers, Husky, Dalmatiens

  8. Maladie de Niemann-Pick= polyneuropathie démyélinisante (déficience en sphingomyéline)- Hérédité : autosomale récessive- S.C. : tétraparésie, plantigradie- Races : Chats Siamois • Autres- Hyperoxalurie primaire- Maladie de stockage du glycogène de type IV

  9. I- Les NEUROPATHIES3) Dégénérescence des cellules de Schwann • Neuropathie hypertrophique héréditaire= démyélinisation des nerfs- Hérédité : autosomale récessive- S.C. : pb de conduction nerveuse -> faiblesse généralisée, (dysphonie)- Mastiff Tibétain • Polyneuropathie hypomyélinisante- S.C. : faiblesse, démarche en sauts de lapins- Races : Golden Retrievers

  10. II- Les DESORDRES DE LA TRANSMISSION NEUROMUSCULAIRE • Myasthénie grave= problème de récepteurs à Ach- 2 formes : congénitale acquise- Races : Jack Russel, Épagneul Springer, Fox Terrier • Autres : - Botulisme - Tiques - Organophosphorés

  11. III- Les MYOPATHIES • Dystrophies musculaireslarge groupe de maladies héréditaires et faiblesse progressive caractérisée par une dégénérescence des muscles squelettiques- Hérédité : autosomale récessive- S.C. : Démarche raide, atrophie et contracture musculaire- Races : Golden Retrievers, Irish Terrier,…

  12. Myopathies Métaboliques- Mitochondriale :  acidose intolérance à l’effort Bobtail- Glycogénique :  Déficience du métabolisme Anémie hémolytique, Hémolyse intravasculaire, Hémoglobinurie Épagneul Anglais • Myopathie myotonique = contracture persistante du muscle après stimulation- Races : Chow-Chow, Staffordshire Terrier, Dogues, Schnauzer, Chats Domestiques

  13. Myopathies Inflammatoires- Myosite des masticateurs Médiation immune S.C. : Atrophie des masticateurs Anomalie de la mâchoire- Dermatomyosite Faiblesse, atrophie musculaire Autosomale dominant Races : Colley et Shetland- Polymyosite Infectieuse Toxoplasma Gondii et Néospora Caninum Paraparésie et sauts de lapin

  14. CONCLUSION Vue l’importance du facteur génétique impliqué dans la transmission de ces maladies, il apparaît primordial de détecter les animaux atteints ainsi que les porteurs sains pour les écarter de l’élevage.Pour cela nous avons à notre disposition les progeny tests et les tests de dépistage.

  15. Bibliographie Neuromuscular disorders affecting young dogs & cats, G.Diane Shelton DVM, PhDhttp://www.neurovet.org/Shelton1/shelton1tahfinalnew.htm Internet http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi http://www.upei.ca/~cidd/intro.htm