slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Contexte and objectifs PowerPoint Presentation
Download Presentation
Contexte and objectifs

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 13

Contexte and objectifs - PowerPoint PPT Presentation


  • 130 Views
  • Uploaded on

Nouvelles données sur la pêcherie française et la biologie de la raie brunette ( Raja undulata ) en Manche Ouest (Division CIEM VIIe) et propositions de mesures de gestions Nicolas LEBLANC (CRPM BN) / Alain TETARD (Ifremer). Contexte and objectifs.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Contexte and objectifs


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Nouvelles données sur la pêcherie française et la biologie de la raie brunette (Raja undulata) en Manche Ouest (Division CIEM VIIe) et propositions de mesures de gestionsNicolas LEBLANC (CRPM BN) / Alain TETARD (Ifremer)

    2. Contexte and objectifs Interdiction de débarquer la raie brunette depuis 2009 Espèce abondante dans le Golfe Normand-Breton (Sud-Est de la Division CIEM VIIe) Incompréhension des pêcheurs Peu de données de débarquement (enregistrement en tant que “divers raies” ; plus de débarquement depuis 2009) => projet RAIMOUEST (partenariat scientifiques / professionnels) 1) Améliorer les connaissances halieutiques pour les principales espèces de raies capturées dans le GNB(focus sur la raie brunette) Partenariat avec le projet RECOAM visant à améliorer les connaissances biologiques  Résultats soumis au WGEF (Elasmobranches) du CIEM en juin 2014 2) Proposer des mesures de gestions adaptées et concertées en vue d’une exploitation durable de la raie brunette

    3. Zone d’étude Zone d’étude (jaune) en Manche Ouest Basse-Normandie Britany

    4. (1) Résumé des données sur la pêcherie française et la biologie de la raie brunette (Raja undulata) en Manche Ouest (Division CIEM VIIe) présentées au WGEF CIEM Résultats des projetsRAIMOUEST and RECOAM - N. LEBLANC, A. TETARD, V. LEGRAND, E. STEPHAN, L. HEGRON MACÉ. RAIMOUEST: the French fishery of rays in the Western English Channel (VIIe), 2014 update. Working paper presented at the 2014 WGEF, 17-26 June 2014, 28 p. - E. Stephan, C. Hennache, A. Delamare, N. Leblanc, V. Legrand, G. Morel, E. Meheust, JL. Jung (2014). Length at maturity, conversion factors, movement patterns and population genetic structure of undulate ray (Raja undulata) around the French Atlantic and English Channel coasts: preliminary results. Working paper presented at the 2014 WGEF, 17-26 June 2014, 15 p.

    5. Caractéristiques de la pêcherie de raie du GNB en 2012 • France :63 % de la flottille exploitant le GNB concernée par la pêche des raies (pêchant ou ayant pêché la raie avant l’interdiction de débarquer la raie brunette) => 289 navires, environ la moitié de chalutiers/dragueurs côtiers et la moitié de petits fileyeurs et palangriers (taille moyenne = 9m) Rq : Jersey => 5 chalutiers + 11 fileyeurs (petits navires côtiers) • Chalut de fond et palangre : raies = captures accessoires • Filet à raies : activité occasionnelle (petit coeff, contrainte des algues…)

    6. Espèces de raies capturées dans le GNB La raie brunette est la principale espèce de raie capturée dans le GNB

    7. Distribution spatiale de la raie brunette en Manche Captures (Kg) dans les échantillonnages en mer – Manche (2003 – 2014, n=7396 opérations de pêche) • GNB = zone de forte abondance (principale espèce de raie des eaux côtières) • Connection à des zones de plus faible abondance en Manche Est et dans d’autres parties de la Manche Ouest Enquêtes – GNB

    8. Déplacement des raies brunette marquées dans le GNB Nombre de raies marquées : 1448 Nombre de raies recapturées : 77 Distance entre marquage et recapture : 58.4% => inférieur à 5 km 75.3% => inférieur à 20 km  Les résultats préliminaires de l’opération de marquage / recapture dans le GNB semblent indiquer une forte sédentarité WGEF, June 2014 page 8

    9. Niveau indicatif des captures de raie brunette3 méthodes d’analyse 1) Diminution des débarquements totaux de raies 2) Estimation des ventes de raie brunette en criée par la flottille bas-normande avant 2009 235 tonnes en VIIe and 35 tonnes en VIId Débarquements français de raie (toutes espèces) 2000/2013 - VIIe 3) Elévation des rejets de raie brunette issus des observations en mer à l’échelle de la flottille Débarquements français de raie (toutes espèces) 2000/2013 - GNB Rejets par la flottille française de chalutier de fond en VIIe en 2011-2013 estimés à 750 tonnes par an Diminution entre 2008 et 2009 analysée comme la perte minimale des apports de raie brunette : 300 tonnes en VIIe - 160 tonnes en NBG

    10. Indices d’abondance et de biomasse pour la raie brunette issus des campagnes CGFS en Manche Est (VIId) (moyenne des 2 dernières années) / (moyenne des 3 années précédentes) Evolution d’abondance 2012-2013 / 2007-2011 : ↗ + 320 %

    11. Structure de taille des captures de raie brunette(échantillonnages en mer – GNB, 2005-2014) Chalut de fond : capture de toutes les tailles (majorité de juvéniles) filet < 270 mm: large distribution de taille filet ≥ 270 mm: sélection des grands individus (majorité d’adultes) NWWAC – GT3, July 2014

    12. Nourriceries de raie brunette Captures par catégories de classe de taille dans les échantillonnages en mer (2003 – 2014)  Les principales nourriceries dans les eaux peu profondes du GNB 30-50 cm 0-30 cm 50-80 cm > 80 cm

    13. Conclusions • Pêcherie de raies du GNB : chalutiers/dragueurs côtiers + fileyeurs et palangriers de petite taille • Interdiction => rejets + difficultés à diagnostiquer les stocks • Unité de stock : GNB = zone de forte abondance (principale espèce des eaux côtières) connectée à d’autres zones de plus faible abondance en Manche • Taille du stock : l’estimation des débarquements et des ventes en criée avant 2009 et des rejets ensuite fournissent un niveau indicatif du stock => potentiel de débarquement important • Pêcheurs et campagne scientifique => augmentation d’abondance spectaculaire • Pêche possible ? l’effet positif rapide supposé de l’interdiction montre la réactivité du stock. Cette réactivité permet d’envisager d’autres mesures de gestion • Quelle gestion ? Les nouvelles connaissances halieutiques et biologiques fournies par RAIMOUEST et RECOAM permettent de définir des mesures de gestion appropriées (ex: taille minimale de débarquement basée sur taille à maturité sexuelle, encadrement de l’effort de pêche par métier, ….).