slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Paysans et seigneurs au Moyen Age PowerPoint Presentation
Download Presentation
Paysans et seigneurs au Moyen Age

play fullscreen
1 / 40

Paysans et seigneurs au Moyen Age

833 Views Download Presentation
Download Presentation

Paysans et seigneurs au Moyen Age

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Paysans et seigneurs au Moyen Age

  2. Forêt domaniale La Réserve Les Tenures

  3. Description du Blason : De gueule, à la croix d'argent, au chef d'or, chargé de trois lions rampants. • Nom Provençal : Frejuls • Ancien Seigneur : Louis-Philippe von Wittelsbach (vicomté) • Nom des habitants : Frejulencs • Seigneuries historiques : Plan de la Tour, Puget sur Argens, Roquebrune sur Argens, Sainte Maxime

  4. La seigneurie: cadre de vie des seigneurs et des paysans Wismes Paris La France actuelle Le royaume de France au Moyen-âge => Quels étaient les rapports entre les seigneurs et les paysans au sein de la seigneurie?

  5. 1.Eglise 2.3. Tenures 3 4.5. Forêts seigneuriales 7 4 6. Château 5 1 7. Moulin (banalités) 8. Gibet 6 2 8

  6. Réserve = Terres exploitées directement par le seigneur (tout ce qui est récolté sur ces terres est pour lui) Tenures = Terres que le seigneur loue aux paysans en échanges de redevances et de corvées (ce qui est récolté sur ces terres va donc aux paysans) Serf = Paysan non-libre, qui appartient à une terre (il ne peut donc pas quitter les terres du seigneur). Ce système s’appelle le servage Vilain = Paysans libres Un exemple du servage: Stéphane, fils d’Alembert, et ses frères vendirent aux moines de Saint-Cyprien de Poitiers des hommes qu’ils avaient achetés. C’étaient Jean et son frère Bertrand, qui étaient fils de Constantin et d’Audeburge, sa femme. Ils les vendirent avec tous leurs enfants et descendants. Pour cela, ils reçurent 15 sous. D’après le cartulaire de Saint-Cyprien de Poitiers, vers 1030

  7. COMMENT S’ORGANISE UN VILLAGE MEDIEVAL ?

  8. => Comment vivaient les seigneurs et les paysans au Moyen-âge? Enluminure illustrant le mois de juillet dans les Très riches heures du duc de Berry, début du XIVe (musée de Condé, Chantilly)

  9. CORVEES PROTECTION TAXES BANALITES JUSTICE OST FIEF RANCON

  10. Le mode de vie des paysans Une vie rythmée par les saisons et les travaux des champs Enluminures réalisés au XIVe siècle pour illustrer le Rustican (traité d’agriculture rédigé par Pietro de Crescenzi, vers 1305)

  11. QUELLES SONT LES RELATIONS ENTRE LES SEIGNEURS ET LES PAYSANS ? En échange de sa tenure, le tenancier doit à la mi-février deux jours de travail avec des bœufs ; en mars, deux jours avec des bœufs ; en avril, deux jours avec des bœufs ; à la mi-mai, sept jours avec des bœufs sur un hectare de terre et un cens de quinze deniers ; en juin, deux jours avec des bœufs ; en juillet, trois jours avec une faux ou avec une fourche ; entre août et septembre, quinze jours avec une faux pour moissonner deux hectares de terre, l’un de blé, l’autre d’avoine ; à la Saint Rémi (début octobre), sept jours avec des bœufs ; en octobre, un jour avec ses mains et un autre jour avec des bœufs ; de la Saint Martin (début novembre) jusqu’à la mi-février, quinze jours avec les mains. D’après le censier (document qui énumère les charges des tenures) du domaine de Manise (Ardennes), fin XIe siècle

  12. Une grande invention du Moyen-Âge: la charrue L’assolement triennal

  13. L’habitat paysan Enluminure illustrant le mois de février dans les Très riches heures du duc de Berry, début du XIVe (musée de Condé, Chantilly)

  14. Reconstitution d’un paysan du Moyen-Âge

  15. Les difficultés de la vie paysanne

  16. Le mode de vie des seigneurs Sceau du comte Raymond VI de Toulouse (avers) Sceau du comte Raymond VI de Toulouse (revers)

  17. QUEL EST LE MODE DE VIE DES HOMMES ET DES FEMMES DE L’ARISTOCRATIE ?

  18. Les activités des seigneurs et des chevaliers Les activités liées à la guerre (parade, tournois) Les loisirs de la noblesse (banquet, danse) L’amour courtois Quelques activités des seigneurs et chevaliers Miniature de la bibliothèque de l’Escurial, Madrid, XIIIe

  19. QUEL EST LE MODE DE VIE DES HOMMES ET DES FEMMES DE L’ARISTOCRATIE ? La Dame du Lac donna à Lancelot une bonne nourrice. Il grandit et devint si beau valet qu'à trois ans il en paraissait cinq. A cet âge, il eut un maître qui lui montra comment se comporter en gentilhomme. Dès qu'il fut possible, on lui donna un petit arc et des flèches qu'il utilisait pour tuer des oiseaux. Puis, quand il fut plus grand, on lui donna d'autres armes, et il s'attaqua aux lièvres et aux perdrix. Il eut un cheval aussitôt qu'il put chevaucher, sur lequel il se promenait aux environs du lac, toujours accompagné de valets et de gentilshommes, et il semblait le plus noble d'eux tous. Enfin, il apprit les échecs, tous les jeux avec une facilité remarquable tant il était doué d'intelligence. Telle fut Lancelot, et si son corps était bien fait, son cœur et son esprit ne l'étaient pas moins. Roman courtois anonyme écrit vers 1220

  20. La chasse aux loups Miniature extraite du Livre de chasse de Gaston Phébus, XIVe, Paris L’amour courtois Miniature, 1330, Zurich Explication: le chevalier Ulrich von Sinnenberg reçoit son heaume des mains de sa bien aimée

  21. Comment devient-on chevalier? Scène d’adoubement d’un chevalier Miniature du XIIIe (Londres) L’équipement d’un chevalier Miniature du XIIIe (Paris)

  22. La Cérémonie de L’adoubement

  23. Une domination du seigneur sur les paysans Les droits du seigneur Nous rappelons notre droit de prendre le bois dans notre forêt pour la construction ou se chauffer, notre droit d’y chasser et aussi tous les autres droits et coutumes que l’on a l’habitude de percevoir. Nous affirmons notre droit de rendre justice sur toutes les choses dans notre seigneurie : meurtre, rapt, viol, mutilation et aussi le vol ou toute autre justice. Nous le signons de notre sceau. Fait au mois de juillet de cette année D’après un cartulaire de 1238 Le gibet: une façon pour le seigneur de rendre justice Miniature extraite des Grandes chroniques de France, XVe, Paris

  24. Ce que doivent les paysans au seigneur

  25. Fenaisons sur les terres du seigneur + nettoyage des fossés • Moissons sur les terres du seigneurs • Labours sur les terres du seigneurs * Champart (impôt en nature -> donne des céréales) * Porcage * Cens (impôt en argent) * Donne des animaux pour les fêtes religieuses * Les banalités (taxe pour l’utilisation des bâtiments du seigneur comme le moulin ou le four)

  26. Les corvées sur la terre du seigneur Miniature extraite du Psautier de la reine Mary, XIVe, Paris Le four du seigneur Miniature extraite du Tacuinum Sanitatis, XVe, Paris

  27. Reconstitution du château de Bonaguil (Lot, début XVe siècle) Les fonctions du château fort Vestiges actuels

  28. Le développement des communautés villageoises L’organisation des villages Le lieu où se presse actuellement la population d’Ardres était alors à l’usage de pâture et presque désert : seulement le long de la route qui le traversait, vers l’emplacement du marché actuel, demeurait un brasseur de bières, chez qui les gens de la campagne s’assemblaient pour boire, à cause du grand espace qu’il y avait là. (…). Plus tard, des gens d’autres régions vinrent y demeurer et, par l’accroissement de la population, il se forma un village (…) La population ayant augmenté sur ce site, le village se développa et s’étendit ; la réputation et la renommée du nom d’Ardres s’accrurent tellement que Herred (le seigneur) décida d’y transférer ses bâtiments. Chronique de Lambert d’Ardres, Histoire des comtes de Guines, vers 1060

  29. Essor démographique, grands défrichements et développement des villages La croissance démographique en France et en Europe Les grands défrichements dans l’Europe du Nord-Ouest

  30. QUELLES SONT LES RELATIONS ENTRE LES SEIGNEURS ET LES PAYSANS ? Des paysans se révoltent en Normandie Les paysans se réunissent et décident de se révolter contre les seigneurs. Par le nombre que nous serons, Des chevaliers nous défendrons, Ainsi pourrons aller au bois, Trancher arbre à notre choix, Aux viviers prendre les poissons, Dans les forêts la venaison, De tout ferons notre volonté Par les bois, les eaux et les prés (…) Assez tôt, Richard entend dire Que les vilains se réunissaient, De ses droits le dépouilleraient Lui comme les autres seigneurs Qui ont vilains et vavasseurs. Raoul s’emporta tellement Qu’il ne fit pas de jugement Les fit tous tristes et souffrants ; A plusieurs arracher les dents, Les autres fit empaler, Arracher les yeux, poings couper, A tous les jarrets rôtir Même s’ils devaient en mourir. D’après Wace, le Roman de Rou, XIIe siècle

  31. Les réactions villageoises face aux violences seigneuriales En Normandie, les paysans formèrent des communautés qui prétendaient appliquer leurs propres lois, tant pour l’exploitation des forêts que pour l’usage des eaux. Lorsque le duc l’apprit, il expédia contre eux une multitude de chevaliers. Ceux-ci s’emparèrent de leurs chefs et, après leur avoir coupé mains et pieds, ils renvoyèrent ces hommes devenus bons à rien. Après cet épisode, les paysans renoncèrent à vouloir appliquer leurs propres lois. (D’après Guillaume de Jumièges, Histoire des ducs de Normandie, XIe)

  32. FIN