Download
republique tunisienne minist re de l industrie de l energie et des pme bureau de mise niveau n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Travaux de la Commission Nationale de préparation du débat sur la Productivité PowerPoint Presentation
Download Presentation
Travaux de la Commission Nationale de préparation du débat sur la Productivité

Travaux de la Commission Nationale de préparation du débat sur la Productivité

74 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Travaux de la Commission Nationale de préparation du débat sur la Productivité

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. REPUBLIQUE TUNISIENNEMinistère de l'Industrie, de l’Energie et des PME Bureau de Mise à Niveau Travaux de la Commission Nationale de préparation du débat sur la Productivité Exposé sur: l’amélioration de la productivité et le développement de la Compétitivité du secteur industriel Présenté par: Mr.AMARA Meftah

  2. PLAN • Introduction • Défis et objectifs • Le PMN • La Création des entreprises • Résultats et perspectives • Conclusion

  3. INTRODUCTION L'évolution de l'industrie tunisienne fait dégager 3 périodes : • La première, des années 70, a connu la naissance de la 1èregénération des entreprises industrielles privées : - Cadreloi 72 : pour développer les exportations; - Cadre général: pour approvisionner le marché en substitution aux produits importés, avec protection administrative et douanière des plus solides qui tire sa justification à cette époque du jeune âge du tissu industriel. • la deuxième, malgré les résultats très positifs notamment du FOPRODI, a été caractérisée par la crise aiguë des années 80 faisant connaître au tissu industriel à l'instar de tout le système productif une période chargée de grandes difficultés et de manque de visibilité.

  4. La troisième période partant des années 90 a été marquée par la mise en œuvre du PAS pour sortir le pays du marasme économique, la libéralisation du commerce , l'adhésion à l'OMC , la signature de l'accord d'association avec l'UE qui instaure la ZLE pour le secteur industriel; autant de facteurs pleins de défis et d’opportunités.

  5. Les principales dates qui ont marqué la politique industrielle de la Tunisie • 1972: promulgation de la loi n° 72-38 relative aux industries exportatrices et aux investissements étrangers, • 1986: adoption du Programme d’Ajustement Structurel, • 1989: libéralisation du Commerce Extérieur, • 1990: adhésion de la Tunisie au GATT, • 1994: parution du code unique d’incitations aux inv., • 1994: institution du FODEC, • 1995: signature de l’accord d’association de la ZLE et lancement du Programme de Mise à Niveau, • 1995: adhésion de la Tunisie à l’OMC: membre fondateur, • 2005: démantèlement des accords multifibres, • 2008:Entrée en vigueur de ZLE, etc.

  6. Les défis majeurs • La libéralisation du commerce et l’accord d’association signé avec l’UE conduisent essentiellement à: • L’ouverture de l’économie à l’international, • Le démantèlement total des DD de 1996 à 2008, • La concurrence directe des produits notamment européens y compris sur le marché local. nécessité de préparer l’entreprise à relever ces défis Par la mise en place d’une stratégie cohérente

  7. Le choix stratégique a porté sur la mise en place • d’un programme de mise à niveau du tissu industriel existant (PMN), en 1995, • Des mécanismes d’incitations et de soutien à la création de nouvelles entreprises, • Des programmes de développement de l’infrastructure de base : ZI, Pôles technologiques, clusters …

  8. Objectif Général Mettre les entreprises industrielles au niveau des exigences du libre-échange et de la circulation des biens et des services dans le cadre des accords de l’OMC et plus particulièrement de la ZLE entre l’Union Européenne et la Tunisie. Amélioration de la Productivité et Développement de la compétitivité

  9. I. LE PMN / COMPOSANTE IMPORTANTE DE LA STRATEGIE INDUSTRIELLE Caractéristiques générales • Soutien politique au plus haut niveau; • Volontariat de l’entreprise; • Soutien aux secteurs industriels sans ciblage orienté; • Globalité de l’approche vis-à-vis de la compétitivité; • Evolution Graduelle de l’approche et son amélioration constante; • Création du Fonds de Développement de la Compétitivité Industrielle (FODEC) s’appuyant sur les ressources nationales comme outil d’incitations. • Sensibilisation à grande échelle, pendant des années.

  10. Les entreprises bénéficiaires du PMN (Eligibilité) • Entreprises industrielles • Services liés à l’industrie • 2 ans d’activité • Qui ne sont pas en difficulté.

  11. Le Programme de Mise à Niveau comprend deux principaux instruments PMN La mise à niveau de l’entreprise « Outil intégral » ITP Investissements Technologiques à caractère Prioritaire « Outil flexible » • Investissements matériels • Investissements immatériels • Mise à niveau du volet financier • Investissements matériels • Investissements immatériels Lesquels outils sont appuyés par des programmes et projets d’assistance technique (PMI, AFD, GTZ, ONUDI, …)

  12. L’outil intégral ( Le PMN) concerne : Les investissements matériels Acquisition de matériel et équipements: • Modernisation des équipements de production, • Adoption de technologies nouvelles, • Diversification de gamme, • Intégration… • Manutention, • Utilités (fluides, électricité). Matériel informatique Matériel de contrôle et de laboratoire Matériel de R&D

  13. Les investissements immatériels (PMN) • Les logiciels: • GPAO • CAO-DAO • ERP …… • Les actions d’assistance technique concernant: • L’amélioration de la productivité; • La mise en place de bureaux d’études et de méthodes… • La mise en place de SMQ…

  14. (suite) Les études préalables aux investissements matériels; La formation et la qualification des ressources humaines; Les études relatives à l’organisation de l’entreprise; Les actions relatives à la recherche de partenaires. Le transfert de technologie, l’acquisition de brevets ou de licences;

  15. Les Investissements Technologiques à caractère prioritaire • Investissements matériels • Matériel de conception: CAO, DAO; • Station GPAO,GMAO; • Matériel de R&D; • Matériel de laboratoire. • Investissements immatériels • Assistance techniques liée à l’amélioration de la productivité et de la qualité des produits. • Assistance techniques pour lancement de nouveaux produits / nouvelles collections (conception, modélisme et stylisme). • Les frais de collection…

  16. (suite) Mise en place de systèmes de management de la qualité. Les frais de dépôt de marques en Tunisie et à l’étranger. Les études concernant la mise en place d’un système d’information, le développement de nouveaux produits. Mise en place de bureaux d’études et méthodes. Recrutement de cadres

  17. Primes Octroyées Pour un programme intégral ( Le PMN): Investissement Matériel - 20% des fonds propres - 10% des autres ressources • Investissement immatériel • 70% du coût ( sans plafond) • 70% du coût du diagnostic • ( plafond 30.000DT)

  18. Primes Octroyées (suite) Pour les ITP : 50% du coût des équipements avec un plafond de l’aide de 100.000 D. 70% du coût des investissements immatériels à caractère prioritaire avec un plafond de l’aide de 70.000 D. Ces aides sont renouvelées tous les 5 ans.

  19. Pour le recrutement des cadres: • Bénéficiaires: les PME • Bac + 4 + 2 ans d’expérience • Fonctions: • Qualité • Méthodes 3 Cadres • Recherche / Production • marketing • 70% du coût : plafond 7000D/an pendant 2 ans.

  20. DEMARCHE (PMN) Le Diagnostic VOLETS Technique Commercial R. humaines Environnement Énergie Financier Check up des différentes fonctions de l’entreprise Élaboration d’un Diagnostic le positionnement vis-à-vis de la concurrence le choix des orientations Stratégiques Investissements Matériels Plan de mise à niveau Investissements Immatériels

  21. Schéma fonctionnel des approbations Secteur Financier ENTREPRISE C.T / B.E Consultants DOSSIER BUREAU DE MISE A NIVEAU COPIL Evaluation du Dossier

  22. Composition du COPIL Le Comité de Pilotage de la MAN (COPIL) est un comité consultatif qui émet au Ministre chargé de l’Industrie les avis préalables à ses décisions d’octroi ou de refus des primes à l’investissement. Il est composé de 18 membres représentant: • L’État: 7 membres dont le Ministre de l’Industrie, président; • Les entreprises à travers l’Union Tunisienne de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat (UTICA): 5 membres; • Les institutions financières: 5 membres; • Les travailleurs à travers l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT): 1 membre.

  23. BILAN DU PMN JUSQU’À Fin Avril 2009 • Depuis son lancement, le PMN a enregistré : • l’adhésion de 4284 entreprises, • l’approbation de 2910 projets, • les investissements de MN: 4795 MD • investissements immatériels : 568 MD • primes accordées : 670 MD

  24. Répartition Sectorielle

  25. Bilan de l’ITP jusqu’à Fin Avril 2009 • Nombre de dossiers approuvés: 3428 • Investissement: 162 MD • Prime octroyés: 75 MD

  26. Principaux indicateurs de succès du programme Au niveau des investissements matériels: Le PMN a permis à l’entreprise • D’acquérir les outils de production les plus modernes • De se doter de laboratoires d’analyse pour le contrôle et l’amélioration de la qualité des produits • De mettre en place des unités de R&D Au niveau des investissements immatériels: • Plus de 680 MD d’investissements immatériels ont été engagés dans le cadre du programme; • Création d’importantes capacités d’étude et de conseil dans le pays ( plus de 150 Bureaux contre qlqs Bureaux avant 95) • Une importance particulière aux ITP a été accordé durant les dernières années.

  27. Les entreprises adhérentes ont, en outre, pu réaliser un grand saut en matière de qualité et de mise en place de systèmes d’information et l’emploi de technologies modernes. • Systèmes qualité: 2146 entreprises ont engagé la mise en place d’un ou plusieurs des systèmes qualité tels que: ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001, ISO 22000, HACCP, IFS, BRC, ISO TS 16949, … Total d’investissement engagé: 105 MD 1160 entreprises sont actuellement certifiées contre 10 en 1995, étant signalé que l’objectif de 1300 entreprises à fin 2009 serait dépassé.

  28. Adoption des TIC Plus de 1000 entreprises disposent actuellement de systèmes informatisés pour maîtriser la production et promouvoir l’innovation contre 50 en 1995.

  29. Dynamisme du PMN Partant du principe que la mise à niveau est un processus dynamique et continu, plusieurs entreprises (385) ont engagé plus qu’un PMN (2 à 4). Cette catégorie d’entreprises a réalisé une forte croissance en terme de CA, d’exportation ainsi que des effectifs (avec amélioration du taux d’encadrement).

  30. Impact sur les résultats de 385 entreprises bénéficiant de plusieurs PMN (2à4) sur la base de bilans certifiés 245entreprises parmi cet échantillon ont pu exporter pour la première fois grâce au PMN. En conclusion, il est permis d’affirmer que les indus. manufacturières bénéficiant du PMN ont réalisé des gains de productivité appréciables par rapport aux autres secteurs. Le gap de 27% à combler par rapport à la zone euro contre 40% pour les services en est témoin.

  31. II. La création des Entreprises 1-Incitations et encadrement Avantages fiscaux et financiers : • Incitations fiscales et financières communes • Incitations additionnelles aux activités prioritaires (Exportation, Développement Régional) • Technologie et R&D • Avantages supplémentaires (projets d’intérêts économiques) • Le FOPRODI (nouveaux promoteurs et PME): • 26 projets en moyenne entre 1999 et2005 • 120 projets en moyenne entre 2007 et 2008

  32. Encadrement (en plus des structures anciennement établies API, CTs …): • Guichets uniques: 18 dont 12 certifiés ISO, • Pépinières: 27 couvrant toutes les régions, • Centres d’affaires: 24 (un par gouvernorat), • Essaimage: 322 conventions, • Mercredi de la création : 23 manifestations, • Appui à la création des projets dans les régions: 13journées de partenariat régional, • BFPME, etc… Création de 2800 à 3000 entreprises par année depuis 2005, étant signalé que l’objectif de14000 entreprises (indus. ou de services liés à l’indus.) serait atteint à fin 2009.

  33. 2-Zones Industrielles : • Création d’une nouvelle génération de ZI (35 zones au XIème plan de 677 ha), • Encouragement de l’investissement privé avec un objectif d’atteindre 50% des réalisations, • Réaménagement des ZI existantes et renforcement du rôle des GMG, • Création de pôles de compétitivité (IAA, IME et ITH) dans l’industrie en plus de ceux des TIC, de Biotechnologies et autres domaines prioritaires dans différentes régions.

  34. III. RESULTATS ET PERSPECTIVES

  35. RESULTATS • Depuis janvier 2008, la Tunisie est le premier pays sud méditerranéen à entrer dans la Z L E avec l’UE. • L’entreprise industrielle tunisienne s’est préparée depuis 1995 grâce à cette stratégie, dans le cadre d’un démantèlement douanier progressif, avec rigueur à cette importante échéance. Les résultats enregistrés ont prouvé qu’elle est capable de faire face aux défis de la globalisation. L’industrie est le seul secteur concerné. Différents indicateurs témoignent dans ce sens : • Croissance soutenue depuis 3 ans (4%, 6,8%, 5,3%) malgré la pression de l’ouverture totale.

  36. Valeurs Ajoutées (MD)

  37. Exportations Les exportations ont remarquablement évolué. Elles sont passées de 3.000MD avant 1995 à 18.722MD en 2008(soit 6 fois). (MD)

  38. (MD) • Les investissements se sont accélérés depuis 3 ans (2%, 12% et 19,3). Les IDE ont également fortement augmenté et sont passés de 24 MD en 1995  à 642MD en 2008 (26 fois).

  39. III. Enjeux et Perspectives de l’Industrie à l’horizon 2016 Opportunités et menaces • L’industrie tunisienne est très exposée au contexte international ce qui constitue à la fois sa principale opportunité et son principal risque. • Sa compétitivité est mise constamment sous pression du fait du positionnement agressif de pays à plus bas coûts et de la forte concurrence de produits innovants d'autres pays. Le positionnement actuel de l'industrie tunisienne est perçu comme le Back office ou le Nearshore européen.

  40. Si ce positionnement a permis à la Tunisie de construire une industrie performante et compétitivité, il apparaît certain pour le proche avenir que ce positionnement doit évoluer et se différencier par rapport aux concurrents par des avantages compétitifs certains.

  41. L’ambition stratégique La stratégie nationale est construitesur un positionnement permettant la création d’un véritable centre euro-med innovant et à fort niveau de compétitivité avec trois axes principaux : • Capitalisation sur la réussite du modèle nearshore, • Positionnement du Site Tunisie comme plate forme d’échanges pour se transformer en véritable "hub" intégré dans la chaine de valeur régionale voire mondiale, • Promouvoir l’innovation au sein du site Tunisie/ Virage vers l’économie de savoir et orientation vers les créneaux à forte valeur ajoutée.

  42. Objectifs qualitatifs et quantitatifs Le portefeuille industriel sera recomposé suivant quatre dynamiques fortes : • Croissance/doublement entre autres des exportations à l’horizon 2016, • Qualité/montée en gamme vis-à-vis de nouveaux concurrents notamment asiatiques à plus bas coûts, • Diversification / émerger des secteurs à forte valeur ajoutée, • Fertilisation / apparition de pépites au croisement fertile entre plusieurs secteurs industriels.

  43. (Million de Dt) Les objectifs chiffrés se traduisent par le : • Doublement des exportations industrielles / passage de 15.000 MD en 2007 à 30.000 MD en 2016

  44. (Million de Dt) • Triplement des investissements, passage de 1.000 MD en 2007 à 3.000 MD en 2016

  45. CONCLUSION Les objectifs fixés au secteur industriel dans le cadre de la stratégie à l’horizon 2016, reposent sur le processus dynamique de la création, de la mise à niveau des entreprises et de leur environnement avec le souci constant d’améliorer leur productivité et gagner le pari de la compétitivité. Doter les entreprises de technologies les plus appropriées et surtout renforcer leurs capacités en économie du savoir sont deux conditions primordiales pour atteindre ces objectifs.

  46. Pour ce faire, l’investissement immatériel mérite davantage d’attention surtout dans les domaines ci-après: • Développement des ressources humaines (formation, perfectionnement, recyclage …), • Qualité (MEP SMQ, certification sys. et produit, …), • Systèmes d’information (CAO/DAO, GPAO, GMAO, ERP, EDI …), • Innovation et R&D, • Marketing, • Coaching technique, financier et de management, • Maintenance, etc … Autant de déterminants pour l’amélioration de la productivité et le développement de la compétitivité.

  47. Merci pour votre attention www.pmn.nat.tn www.tunisianindustry.nat.tn www.industrie.gov.tn