Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Caractérisation d’un mutant Non pathogène de Botrytis cinerea PowerPoint Presentation
Download Presentation
Caractérisation d’un mutant Non pathogène de Botrytis cinerea

Caractérisation d’un mutant Non pathogène de Botrytis cinerea

98 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Caractérisation d’un mutant Non pathogène de Botrytis cinerea

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Caractérisation d’un mutant Non pathogène de Botrytis cinerea UMR 217, Laboratoire de Pathologie Végétale INA / PG - INRA - Paris VI Projet B. cinerea Martine Boccara (Prof Paris VI) Marie-Christine Soulié (MC Paris VI) Caroline Kunz (MC Paris VI) Collaborations : A. PUGIN, INRA Dijon C. LEVIS, INRA Versailles

  2. Obtention de mutants altérés dans leur pouvoir pathogène Méthode : Mutagénèse insertionnelle aléatoire (plasmide pAN7-1) Résultats : Collection de 1577 transformants 19 transformants altérés dans leur agressivité (913 testés) Un seul transformant non-pathogène A336

  3. Caractérisation du mutant A336 1. Phénotype in planta Non pathogène Provoque des mini-nécroses 2. Croissance in vitro Idem Bd90 (souche sauvage) sur différents milieux à pH 5 Réduite à pH > 6 Pas de conidie ni de sclérote

  4. Caractérisation du mutant A336 (suite) 3. Analyse moléculaire et génétique La mutation est monogénique La mutation n’est pas étiquetée 4. Analyse biochimique A336 produit peu ou pas d’acide oxalique Co-ségrégation entre le caractère NP et l ’incapacité à acidifier le milieu 5. Analyse d ’expression de gènes Comparaison des EST entre A336 et Bd90 Collaboration avec C. LEVIS, INRA Versailles

  5. Analyse moléculaire et génétique de la mutation de A336 1. Southern blot : Mise en évidence d’une seule insertion du plasmide pAN7-1 2. Analyse génétique de la mutation : croisement A336 X SAS405 et analyse de cinq asques Ségrégation 1:1 du PP Ségrégation 1:1 de l ’insertion de pAN7-1

  6. A336 est un mutant : - non-pathogène - mini-nécroses - pousse mal à pH élevé - acide oxalique Clonage du gène pléiotrope non étiqueté clonage par complémentation clonage positionnel Séquençage du génome de B. cinerea

  7. Pourquoi A336 est-il non pathogène? A336 provoque des mini-nécroses HR? Bd90 provoque une zone fluorescente à l’interface partie saine - macération HR? Govrin et Levine 2000 : B. cinerea déclenche une réaction d’hypersensibilité (mort cellulaire) ce qui facilite la colonisation de la plante. Le champignon nécrotrophe se sertdu mécanisme de défense de la plante pour être pathogène.

  8. Hypothèse : La HR produite lors de  l’interaction entre A336 et son hôte est efficace pour stopper la maladie A336 ne peut plus se protéger contre les AOS (à vérifier) HR in vitro A336 produit une activité élicitrice comme Bd90 en collaboration avec A. PUGIN et B. POINSSOT, INRA Dijon Acide oxalique supprime le burst oxydatif