Download
anesth sie la k tamine n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Anesthésie à la Kétamine PowerPoint Presentation
Download Presentation
Anesthésie à la Kétamine

Anesthésie à la Kétamine

244 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Anesthésie à la Kétamine

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Anesthésie à la Kétamine

  2. Introduction • Kétamine – Anesthésique total par voie intraveineuse • Produit une anesthésie dissociative : la patiente est inconsciente et amnésique et profondément analgésique • Médicament relativement sûr mais doit être utilisé avec précaution • La kétamine peut être utilisée comme seul agent anesthésique – sans relaxation musculaire • Peut également être utilisée avec des relaxants musculaires, si nécessaire Anesthésie à la Kétamine

  3. Indications Pour les procédures courtes de moins de 60 minutes : • Réfection des déchirures périnéales • Déchirures cervicales étendues • Délivrance artificielle du placenta • Césarienne • Drainage d’un abcès au sein • Comme anesthésie d’appoint, si l’appareil d’inhalation de l’anesthésie générale ne fonctionne pas ou si l’anesthésie générale est utilisée sans appareil d’inhalation Anesthésie à la Kétamine

  4. Précautions • Cause des hallucinations si utilisée toute seule • Eviter de donner à des femmes psychotiques • 10 mg de diazépam en IV aident à réduire les hallucinations • Pas de relaxation musculaire ; donc il se peut que l’incision pour une césariennedoive être plus longue • Ne doit pas être utilisée chez les femmes avec tension artérielle élevée, prééclampsie, éclampsie et maladie cardiaque • Augmente la pression intracranienne Anesthésie à la Kétamine

  5. Avantages • Les réflexes pharyngés et laryngés sont généralement intacts : la patiente peut respirer par elle-même • Bonne réponse ventilatoire : augmentation de la fréquence respiratoire du volume courant—l’oxygénation est maintenue • Augmente la fréquence cardiaque et la tension artérielle : utile pour les patientes en choc • Moins de nausées et vomissements postopératoires avec la kétamine ; c’est l’un des grands inconvénients d’autres agents anesthésiques Anesthésie à la Kétamine

  6. Limitations • Réaction d’ émergence : hallucinations une fois que la patiente se remet de l’anesthésie ; peut être minimisée en administrant 10 mg de diazépam en IV au moment de l’induction ou après la naissance du bébé si utilisée pour une intervention césarienne basse • Salivation commune chez les enfants et les adultes ; peut être prévenue en donnant de l’atropine comme prémédication • La salive chez les enfants peut toucher les cordes vocales, d’où un spasme laryngé, qui est une complication grave Anesthésie à la Kétamine

  7. Limitations (suite) • Apnée – survient relativement rarement avec la kétamine – risque peut être minimisé en administrant lentement l’injection IV • Tachycardie et hypertension – inconvénient chez les patientes avec hypertension et celles avec prééclampsie • Pas de relaxation musculaire – opérations de l’abdomen plus difficiles • Incision plus grande nécessaire pour la césarienne Anesthésie à la Kétamine

  8. Présentation • Liquide clair en ampoules multidoses • 10 mg/mL de kétamine sans conservateur • 50 mg/mL et 100 mg/mL avec conservateurs • A garder dans le réfrigérateur une fois l’ampoule ouverte Anesthésie à la Kétamine

  9. Incompatibilité • Le mélange avec d’autres médicaments tels que le diazépam produit une patte épaisse ; ne pas mélanger dans la seringue • Ne pas injecter l’un après l’autre à l’aide d’une canule, à moins d’avoir une perfusion • Rincer la canule avec du sérum physiologique avant de donner le second médicament Anesthésie à la Kétamine

  10. Posologie et Administration • Peut être donnée en IM, IV ou par infusion • Dose variable • 6–10 mg/kg en IM produit une anesthésie chirurgicale dans les 10 minutes et dure 30 minutes • 2 mg/kg donné lentement en IV pendant 5 secondes, dure environ 15 minutes • 0,25 mg/kg – pour maintenir l’anesthésie • Infusion de kétamine – indiquée pour la césarienne – après la naissance du bébé Anesthésie à la Kétamine

  11. Kétamine pour la Césarienne • Utilisée quand il n’existe pas le matériel nécessaire pour l’anesthésie générale avec intubation endotrachéale • Lorsque la rachianesthésie est contre-indiquée • En cas d’urgence lorsqu’on ne peut pas attendre pour la rachianesthésie • La kétamine est donnée sous forme de bolus de 2 mg/kg en IV lente, pendant 5 secondes pour l’induction de l’anesthésie Anesthésie à la Kétamine

  12. Kétamine pour la Césarienne (suite) • Dose de bolus de 0,25 mg/kg répétée si nécessaire avant la naissance du bébé • Infusion de kétamine démarrée après la naissance pour réduire la dépression néonatale • 5–10 mg de diazépam en IV lente après la naissance du bébé diminue la dose de kétamine nécessaire et réduit les réactions d’émergence Anesthésie à la Kétamine

  13. A se rappeler • Les patientes peuvent garder leurs yeux ouverts, même avec un niveau suffisant d’anesthésie • Possibilité de nystagmus • Une fréquence respiratoire rapide n’est pas un signe d’anesthésie légère • Le mouvement volontaire est un signe pour une dose répétée • Obstruction possible des voies aériennes pendant l’anesthésie à la kétamine • Suivre la perméabilité des voies aériennes, soit avec un ballon et un masque, soit en sentant la respiration de la patiente sur votre peau Anesthésie à la Kétamine

  14. Prémédication pour Interventions courtes • Antacide – Citrate de sodium, 30 ml avant l’induction de l’anesthésie • 0,5 mg d’atropine • 5–10 mg de diazépam (pour la césarienne –après la naissance du bébé) • Oxygène par masque Anesthésie à la Kétamine

  15. Préparation pour Interventions courtes • Etre sûr que la patiente peut être surveillée aisément • Vérifier que tout le matériel et les médicaments sont facilement accessibles • Tous les médicaments nécessaires sont accessibles • Machine à aspiration prête • Ballon et masque prêts • Être prêt pour l’intubation si nécessaire • Être prêt à étendre l’anesthésie si nécessaire • Insérer une canule IV avant l’induction ; une simple canule papillon sera suffisante Anesthésie à la Kétamine

  16. Préparation pour Interventions courtes (suite) • Le chirurgien doit procéder au lavage chirurgical des mains • Un assistant doit être disponible • Les instruments chirurgicaux doivent être ouverts • Prémédiquer toutes les patientes—par voie orale ou IV ou induction • Rappel : C’est une intervention courte, pas de temps à perdre— l’anesthésie doit être utilisée pour l’acte chirurgical et pas pour d’autres activités Anesthésie à la Kétamine

  17. Induction : Interventions courtes • Surveiller les signes vitaux de la patiente : température, pouls, tension artérielle, fréquence respiratoire • Induction de l’anesthésie : 2 mg/kg de kétamine par IV lentement pendant 5 secondes • Les femmes de petite taille n’auront peut-être besoin que de 50 mg • Une anesthésie adéquate est donnée pendant 15 minutes Anesthésie à la Kétamine

  18. Induction et Maintien pour les Interventions longues • Préparation et induction – mêmes que pour les interventions courtes • Pour les interventions longues • Démarrer 200 mg de kétamine par IV dans 500 ml de dextrose/sérum physiologique à 3 mg/kg/h (75–130 gouttes suivant le poids de la femme) • Vérifier le niveau de l’anesthésie • Continuer à suivre la patiente tout au long Anesthésie à la Kétamine

  19. Induction et Maintien pour les Interventions longues • La tension artérielle et la fréquence cardiaque vont augmenter • Phonation éventuelle de la part de la patiente n’est peut être pas due à l’anesthésie légère • Des mouvements volontaires sont des signes d’anesthésie légère Anesthésie à la Kétamine