Croissance Bactérienne - PowerPoint PPT Presentation

croissance bact rienne n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Croissance Bactérienne PowerPoint Presentation
Download Presentation
Croissance Bactérienne

play fullscreen
1 / 11
Croissance Bactérienne
440 Views
Download Presentation
Pat_Xavi
Download Presentation

Croissance Bactérienne

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Croissance Bactérienne En fonction de différents facteurs physico-chimiques du milieu. Bactéries du yaourt Shift pour continuer

  2. Protocole - Nous avons cherché à mettre des bactéries du yaourt en culture sur de l’agar pour pouvoir séparer les deux types responsables de la création de celui-ci:Lactobacillus Bullgaricus (barres) et Streptococcus thermophilus (boules)

  3. On espérait de cette facon séparer les clones des bactéries pour les mettre dans un milieu de culture liquide et colorés de facon à voir l’évolution de leur nombre en fonction du temps, de variations de la température, du PH et des nutriments grâce à un spectrophotomètre. On aurait trouvé une courbe de ce genre Protocole Log du nombre de bactéries Temps, Heures

  4. Courbe de croissance On décele facilement 4 phases distinctes: La phase de latence: les bactéries ne commencent pas à se reproduire immédiatement en fonction de leur temps de génération; mais la population reste constante pendant une période supérieure au temps de génération. Pendant cette période les cellules individuelles métabolisent et croissent en taille. C’est après cette adaptation au nouveau milieu qu’elles se divisent. La phase de croissance: durant cette phase les bactéries se divisent suivant leurs temps de génération. Théoriquement, cette phase décrit une progression logarithmique, la population se doublant à chaque génération. En théorie, également toutes les cellules évoluent de la même facon et se reproduisent en même temps. Phase stationaire: Pendant un certain temps, dépendant des bactéries, leur croissance stagne. Parmi les facteurs responsables, on distingue: la production de substances inhibitrices, le manque de nutriments et la mort de cellules. Phase de déclin: Le taux de morts dans la population exède le taux de reproduction. Elles meurent souvent à cause de manque de nutriments et de variations trop élevées de pH dues aux déchèts des bactéries elles mêmes. Éventuellement toutes les cellules mourront.

  5. Coloration des bactéries Pour colorer les bactéries, on a trouvé sur un site web un protocole pour des indicateurs colorés.Celui qui promettait le plus était le 2-3-5-triphényl chlorure de Tetazolium (TTC) qui devient rouge lorsqu’il est réduit ou si le pH du milieu dépasse 6 ou 7. Cultures de Bochner. Ce milieu contient un “buffer” pour maintenir le pH constantdonc la couleur du colorant est déterminée uniquement par son état redox. Solution A: 2g bacto-agar + 7.2g K2HPO4, H2O + 2.4g KH2PO4 + 400ml H2O Solution B: 12g bacto-agar + 400 ml H2O Autoclaver les solutions A & B séparement et permetre qu’elles refroidisent. Ajouter à la solution B 8ml de TTC à 0.25%, 0.8mL de MgSO4 de 1 mol/L et la source de carbonne. La concentration finale des deux solutions mélangées devrait se trouver entre 0.2 et 1%

  6. Mathématiques de la croissance bactérienne En ce qui concerne l’aspect mathématique: les bactéries se reproduisent de façon caractéristique par un processus asexué appelé fission binaire. Une cellule bactérienne individuelle, sous des conditions physiques optimales á la croissance, effectue des fonctions métaboliques incluent la synthèse de substances intracellulaires. La cellule s’allonge, et on observe un pincement de sa membrane au centre: finalement une membrane transverse sépare la cellule mère en deux cellules filles et le processus recommence. Le processus de reproduction multiplication progresse de façon géométrique: une cellule en forme deux, deux en forment quatre, quatre en forment huit, huit en forment 16, 16 en forment 32 etc.… on peut associer ceci a une suite géométrique de raison 2 et de premier terme 1. On obtient ainsi le nombre de bactéries en fonction de la génération: . Le temps requis par les populations pour doubler i.e. pour qu’une bactérie se divise en deux, est le temps de génération (G) il peut être calculé par la formule suivante: Dans cette formule n est le nombre de générations et t est la durée de la phase exponentielle (cf. graphe). n peut être déterminé par la formule: où B est le nombre de bactéries au début de l’expérience; b est le nombre de bactéries á la fin de la phase exponentielle. G peut varier énormément en fonction de l’espèce

  7. Croissance aérobie, anaérobie? On cherchait à savois si Lactobacillus Bullgaricus et Streptococcus thermophilus étaient des bactéries aérobies, anaérobies ou si elles pouvaient se servir des deux métabolismes et on avait mis en place un protocole pour leur étude en gélose profonde - Aérobies strictes se trouvent uniquement à la partie supérieure de la gélose au contact de l’air. - Micro aérophiles se trouvent dans la partie supérieure du tube mais à distance de l’interface de la gélose et de l’air. - Anaérobies strictes se trouvent dans la profondeur du tube. - Aéro-anaérobies forment une culture homogène sur toute la surface du tube. Ceci n’a pas été fait à cause des raisons précédentes mais on a appris que les bactéries du yaourt possédaient un régime anaérobie strict

  8. Que font Lactobacillus Bullgaricus et Streptococcus thermophilus? Lactobacillus Bullgaricus et Streptococcus thermophilus métabolisent le lactose ét rejettent l’acide lactique et les autres molécules donnant la texture et le goût caractéristique du yaourt. Acide lactique

  9. Autres molécules donnant le goût et la texture au yaourt Lactose dont sont dérivées les autres molécules de cette fiche Acide acétique Diacétyl

  10. Conclusion Nous ne sommes pas très contents de notre TPE dans la mesure oú on n’a pas pu faire les expériences désirées mais on est quand même très contents d’avoir pu essayer de faire un projet que l’on ne connaissait pas auparavant et que nous ayons pu voir de près tous les problêmes trouvés lors de mises en culture. De plus on a appris beaucoup sur les moisissures et les champignons. On sait maintenant la raison pour laquelle certains champignons se répandent de facon non homogène: Les champignons, en se développant créent des spores qu’ils libèrent autour d’eux et qui poussent à leur tour. Mais les spores libérées en direction de l’origine de la culture tombent sur d’autres champignons et ne peuvent pas de développer, de cette facon on observe un disque quasi vide. Voir photo suivante. Salutations Olivier Burri et Simon Marques

  11. On observe distinctement des disques oú les champignons ne sont pas développés. C’est car la génération qui est tombée à cet endroit n’a pas pu se développer à cause de la présence de la génération précpedente Olivier Burri Simon Marques