Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
MENAGES ET CONSOMMATION PowerPoint Presentation
Download Presentation
MENAGES ET CONSOMMATION

MENAGES ET CONSOMMATION

133 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

MENAGES ET CONSOMMATION

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. MENAGES ET CONSOMMATION

  2. I) Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs ?

  3. A) De quels revenus parle-t-on ? Le revenu est un flux de ressources issus directement ou indirectement de l’activité économique et perçu par un agent économique

  4. 1) Les revenus primaires Les revenus primairessont ceux qui découlent de la production. • rémunération des salariés (revenu du travail) • revenus du patrimoine (revenus de la propriété) • revenu mixte (capital + travail)

  5. Exemples de revenu du travail : salaires, traitement, solde • Exemples de revenu de la propriété : dividendes, intérêts, loyers, fermage, métayage

  6. Salariés Propriétaires Indépendants

  7. Le revenu primaire le plus fréquent : le salaire • Le salaireest la rémunération du travail effectué dans le cadre d’un contrat de travail pour le compte d’un employeur

  8. Nom et adresse du salarié Nom et adresse de l’employeur Période de travail (= de paie) Le salaire brut est composé du salaire net et des cotisations sociale salariales Le coût salarial (ce que paye vraiment l’employeur) correspond au salaire net auquel on ajoute toutes les cotisations sociales (salariales et patronale) Cotisations sociales salariales et patronales Le salaire net est celui que perçoit le salarié

  9. Dans notre exemple le salaire perçu par le salarié (salaire net)s’élève à … Les cotisations sociales salariales s’élèvent à … Ce qui fait que le salaire brut est de … Pour obtenir le montant salarial total que doit payer l’employeur il faut ajouter les cotisations sociales patronales au salaire brut : … On voit donc clairement que le montant payé par l’employeur n’est pas le même que celui perçu par le salarié.

  10. 3) Du revenu primaire au revenu disponible • Les revenus de transfertsont les revenus distribués aux ménages par les administrations publiques pour réduire les inégalités ou couvrir certains risques. • Exemples : les retraites, les indemnités chômage, les prestations familiales, les pensions d’invalidité, le RSA

  11. Le Revenu disponibleest le revenu qui reste à la disposition des ménages après redistribution, c’est-à-dire après paiement des impôts et des cotisations sociales d’une part et perception des prestations sociales d’autre part. • On peut donc le calculer ainsi : Revenu disponible = ………… + ………….. - ……………

  12. B) Epargner pour quoi faire ? L’épargnese définit comme la partie du revenu qui n’est pas consommée Elle peut prendre plusieurs formes : • Épargne liquide (thésaurisation) • Épargne placée (sur des livrets ou dans des valeurs mobilières) • Épargne investie (immobilier)

  13. On peut épargner pour • Augmenter son patrimoine et ses revenus futurs • Par précaution pour se prémunir contre les risques de l’existence • Pour spéculer

  14. C) La consommation dépend du pouvoir d’achat

  15. 1) La consommation à la loupe La consommationest l’utilisation de biens et de services visant la satisfaction de besoins humains (manger, boire, dormir, se vêtir, se chauffer …) Ces biens et services sont détruits plus ou moins rapidement par l’usage (une pomme est détruite aussitôt qu’on la mange, un canapé dure plus longtemps)

  16. Les biens sont des produits matériels, les services sont des produits immatériels

  17. Attention il ne faut pas confondre consommer et acheter Tout ce que l’on consomme ne s’achète pas : • L’air que nous respirons est gratuit • La tomate que l’on fait pousser dans le jardin • Les mirabelles que vous donne votre voisin • Les repas que vous préparent vos parents • …

  18. consommation collectivelorsqu’un bien ou un service peut être consommé par plusieurs personnes à la fois Exemples : cours de SES, route, cinéma, éclairage public

  19. 2) Evolution du pouvoir d’achat et de la consommation au cours du temps

  20. METHODOLOGIE : les INDICES • Les indices sont des nombres qui mesurent les variations entre plusieurs valeurs prises à des périodes différentes, l’une étant choisie comme référence. C’est l’année de base

  21. METHODOLOGIE : les INDICES • Les indices sont des nombres qui mesurent les variations entre plusieurs valeurs prises à des périodes différentes, l’une étant choisie comme référence. C’est l’année de base • L’indice permet de visualiser facilement une variation : si une variable passe d’un indice 100 à un indice 122 cela signifie qu’il y a eu une augmentation de 12%. Si l’indice passe d’un indice 100 à un indice 92 alors la diminution est de 8%.

  22. METHODOLOGIE : les INDICES • ATTENTION : Les indices ne donnent pas d’indication sur la valeur absolue de la variable étudiée, mais ils permettent de comparer les évolutions de variables différentes !

  23. La demande des produits de première nécessité a une élasticité faible, alors que celle des biens de luxe est fortement élastique Élasticité prix élevée Élasticité prix faible

  24. La demande des produits qui n’ont pas de concurrents (donc ne sont pas substituables) est relativement inélastique