Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
BIENVENUE PowerPoint Presentation

BIENVENUE

252 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

BIENVENUE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Méthodes et techniques de montage de dossiers de financement des PROJETS ET PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT ET Accès des collectivités locales aux ressources extérieures ¤-¤-¤-¤-¤-¤-¤-¤-¤-¤-¤ Douala –12 au 16 Décembre 2011 BIENVENUE BIENVENUE

  2. QU’EST-CE QUE LE RESEAU CIFAL Les Centres Internationaux de Formation des Autorités/Acteurs Locaux (CIFAL) sont des centres de renforcement des capacités et de partage des connaissances entre les autorités locales et régionales, les organisations internationales, le secteur privé et la société civile. Le Réseau CIFAL a pour principal objectif d’améliorer la capacité des acteurs locaux à mettre en œuvre des approches intégrées du développement urbain durable dans un contexte de responsabilités croissantes au niveau local, en lien avec les Objectifs du Millénaire pour le développement et en se focalisant principalement sur trois domaines thématiques.

  3. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE Le réseau mondial des CIFAL se compose de neuf (9 )centres de formation situés en Afrique (Ouagadougou, Burkina Faso et Durban, Afrique du Sud), en Asie (Shanghai, Chine, Kuala Lumpur, Malaisie et Jeju, Corée du Sud), en Amérique du Nord et du Sud (Atlanta et Curitiba, Brésil) et en Europe (Plock, Pologne et Findhorn, Ecosse). Chaque CIFAL est une plateforme régionale pour le renforcement des capacités réunissant secteur public, secteur privé et société civile.

  4. La plupart des activités de formation de LDP sont dispensées par le biais du réseau CIFAL. Alors que les acteurs locaux doivent faire face  à des responsabilités croissantes, les CIFAL les aident à parvenir à une urbanisation viable au niveau local. Les activités de formation se focalisent sur trois domaines thématiques principaux et ambitionnent de favoriser la collaboration entre les villes .  Trois (03) Domaines Thématiques Développement Social Développement Economique Villes Durables

  5. CREATION DU CIFAL OUAGA • Le CIFAL Ouagadougou a été créé en Novembre 2003 sous le statut d’établissement public communal conformément à la législation du Burkina Faso. • L’Assemblée Générale constitutive du CIFAL Ouagadougou a eu lieu le 02 Octobre 2006 à Ouagadougou au Burkina Faso, au cours de laquelle les statuts et règlement intérieur ont été adoptés. • Le projet « Renforcement des capacités institutionnelles et humaines des CIFAL» est un projet d’appui au CIFAL/Ouagadougou qui a démarré ses activités en septembre 2007. • Le CIFAL/Ouagadougou est responsable de la mise en œuvre du projet « Renforcement des capacités institutionnelles et humaines des CIFAL» pour les pays francophones d’Afrique financé par l’ACBF.

  6. OBJECTIF GENERAL Former les élus locaux et cadres territoriaux dans la gestion municipale et des entités décentralisées : Améliorer la gouvernance des collectivités locales africaines afin de les permettre de jouer pleinement leurs rôles dans le processus de lutte contre la pauvreté et ainsi atteindre les Objectifs du Millénaire.

  7. Développer les capacités des élus locaux et cadres territoriaux à travers la formation, l’échange de savoir faire, le transfert d’outils de la gestion municipale et en facilitant l’accès à l’information PRINCIPALES MISSIONS Contribuer à une meilleure gouvernance locale et une amélioration de la gestion urbaine notamment la gestion des services urbains (déchets, services d’eaux, transports urbains, etc.) Mettre en réseau les villes: Valoriser l’expertise locale, faciliter le transfert de compétences entre municipalités, faciliter l’établissement de coopérations décentralisées Etre un observatoire de bonnes pratiques, capitaliser les expériences  et les mettre à la disposition des villes.

  8. Les collectivités locales francophones  d’Afrique : Élus locaux, cadres territoriaux et des services techniques municipaux Les partenaires des collectivité locales : acteurs du secteur privé, ONG, organisations communautaires de base, institutions de recherche et/ou de formation Les services publics de l’État : autorités administratives, représentations locales des différents départements ministériels, administrations Centrales Chargées de la mise en œuvre de la politique de décentralisation. PUBLIC CIBLE

  9. Aperçu cartographique de la zone de couverture du CIFAL Ouagadougou

  10. Mise en place du dispositif de suivi Les points focaux pays constituent les pivots du CIFAL Ouagadougou faisant le lien entre le niveau international et national. Ils facilitent le partage de l’information, la communication, la coordination et la mise en réseau dans le pays, tout en soutenant la conception et la mise en œuvre des activités du projet, en offrant une expertise, du personnel et un soutien technique ad hoc. Le CIFAL dispose d’un réseau fonctionnel de points focaux à travers 14 pays d’Afrique.

  11. OFFRE FORMATION CIFAL • AEP et assainissement • La gestion de la ressource en eau (les collectivités locales ayant souvent un rôle à jouer en matière de protection de la ressource) ; • La gestion du service par la collectivité avec tout ce que cela implique comme changements institutionnels ; • L’accessibilité aux populations : Les collectivités locales disposent de solutions innovantes et connaissent les mécanismes adéquats, permettant d’atteindre les populations démunies ; • Les moyens de financement des infrastructures d’eau (financement à travers les prêts ou dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé). • L’assainissement pluvial : Gestion des risques d’inondation, des pollutions et des risques sanitaires, • Le transport et le traitement des boues de vidange

  12. OFFRE FORMATION CIFAL (Suite) • La gestion des déchets • L’organisation et le financement du service  • les solutions novatriceset adaptées à chaque contexte en termes d’organisation et de collaboration avec les petits opérateurs privés et les associations communautaires, • La mobilisation de ressources locales (redevances, taxes) ou internationales pour la gestion de certaines infrastructures plus grandes et plus délicates (décharges contrôlées) • La promotion d’une nouvelle approche de la gestion des déchets à travers les techniques de valorisation et la réduction des déchets à la source (tri à la source) : amélioration du tri des déchets et l'introduction d'initiatives de recyclage au niveau local dans le but de réduire les déchets à enfouir et les coûts de traitement, la mise en place de politiques et de structures permettant l’information et la sensibilisation du public, l’amélioration de la gestion de la mise en décharge…

  13. OFFRE FORMATION CIFAL (Suite) Les transports urbains Les outils de planification et de gestion des transports La sécurité dans les transports Les transports et le développement économique : comment mettre en place des transports fonctionnels, efficaces afin de répondre aux besoins d’une économie dynamique; Le financement des transports urbains : Familiariser les autorités locales avec les mécanismes de financement des transports à travers le secteur privé ou afin qu’ils puissent accéder aux fonds disponibles pour le secteur auprès des banques régionales ou internationales de développement, La promotion des transports publics, Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication dans le domaine des transports.

  14. OFFRE FORMATION CIFAL (Suite) • L’administration des travaux et des biens communaux • La gestion des espaces verts dans les villes • La gestion du réseau d’éclairage public • La gestion des domaines publics municipaux • La gestion des feux de signalisation • La gestion du patrimoine municipal • La gestion des marchés publics et autres contrats de partenariat Public privé • Le marché public permet d’externaliser la gestion de certains services publics. Cependant, les collectivités ont une responsabilité quand à la qualité du service rendu.Les aspects qui devront être abordés sont les suivants : • Les éléments qui permettront aux collectivités locales de décider en connaissance de cause de recourir à ce mode de gestion • La passation et l’exécution des marchés • Le suivi des contrats

  15. OFFRE FORMATION CIFAL (Fin) La mobilisation des ressources financières locales La levée d’une fiscalité locale La gestion des ressources humaines et financières des municipalités La gouvernance électronique L’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour la gestion urbaine L’emploi  la promotion de l’emploi au niveau local

  16. APPROCHE METHODOLOGIQUE Les discussions et les échanges d’expérience entre participants sont basés sur les techniques de gestion du savoir : Il s’agit d’une méthodologie interactive permettant aux acteurs de trouver des solutions à leurs problèmes par l’apprentissage et la coopération Echanges d’expériences L’information et le partage des connaissances à travers des exposés faits par des experts du domaine et fournissant aux participants des connaissances techniques de base dans le but de rendre les discussions plus fructueuses et profitables à tous Exposés Techniques Les visites permettent d’illustrer le thème de la session par des projets existants dans la ville d’accueil. Elles permettent d’évaluer les réussites et échecs des projets visités. Visites de terrain

  17. Existence de cadres d’échange / discussions entre collectivités locales d’Afrique francophone d’une part et facilitation du dialogue entre collectivités locales et gouvernements et/ou les partenaires au développement d’autre part Principaux Résultats Attendus La capacité de maîtrise d’ouvrage des collectivités est renforcée car elles disposent des outils nécessaires à la planification, la mise en œuvre et la gestion de leurs projets La mise en œuvre des projets identifiés est facilitée par la mise en réseau des villes et le suivi  des participants aux sessions de formation. De plus, l’expertise locale est valorisée et l’offre d’appui répond aux besoins exprimés Les activités du Centre sont pérennisées à travers une appropriation par les collectivités locales elles mêmes.

  18. BILAN DES ACTIVITÉS MENÉES PAR LE CENTRE DE NOVEMBRE 2003 À AVRIL 2007

  19. BILAN DES ACTIVITÉS MENÉES PAR LE CENTRE DE NOVEMBRE 2003 À AVRIL 2007 (SUITE)

  20. SITUATION DE MISE EN ŒUVRE DES SESSIONS DE FORMATION 2008 – 2011

  21. SITUATION DE MISE EN ŒUVRE DES SESSIONS DE FORMATION 2008 – 2011 (Suite)

  22. PLANNING DES SESSIONS DE FORMATION 2011

  23. DEFIS ET PERSPECTIVES

  24. Étoffer l’équipe de coordination du centre afin de lui permettre de répondre efficacement aux Nombreuses sollicitations des bénéficiaires Renforcer les acquis en matière de formation des élus locaux et des cadres des entités décentralisée Introduire dans l’approche du CIFAL le volet « Renforcement des capacités des ANPL et la mise en réseau ». Finaliser et opérationnaliser le dispositif de suivi évaluation mise en place DEFIS MAJEURS PHASE II Créer et opérationnaliser un Réseau des observatoires urbains des villes francophones d’Afrique Équiper et rendre fonctionnel le centre de documentation du CIFAL

  25. ZONE D’INTERVENTION PHASE II

  26. PLANNING DE MISE EN ŒUVRE PHASE II NB : Un plan de travail plus étoffé comportant le détail des actions par mois, sera élaboré en début de chaque année en vue d’assurer un meilleur suivi de l’exécution du planning. Par ailleurs, un plan annuel de formation comportant les détails (Thème, Dates et lieu) des sessions est joint au plan annuel.

  27. PARTENAIRES TECHNIQUES ET FINANCIERS • Tutelle administrative : Mairie de Ouagadougou • Tutelle Institutionnelle : UNITAR(Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche ) • FinancementCIFAL Ouagadougou : Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) • Coopération et Partenariat : • Grand Lyon (France) • Partenariat pour le Développement Municipal (PDM) • Veolia Environnement • Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2IE) • Associations nationales d’autorités locales (AMBF, AMM, AMN, ANCB, CVUC, UCT, …)

  28. Siège du CIFAL Ouagadougou 01 BP. 143 Ouagadougou 01 Téléphone : (00226) 50 30 25 67 / 50 30 25 69 Fax : (00226)50 30 25 68 Email : cifal@cifal-ouaga.org Site: www.cifal-ouaga.org Merci de votre attention soutenue