Download
la d pression chez les jeunes n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La dépression chez les jeunes PowerPoint Presentation
Download Presentation
La dépression chez les jeunes

La dépression chez les jeunes

35 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

La dépression chez les jeunes

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La dépression chez les jeunes Lorna Martin lormartin@gov.mb.ca

  2. Symptômes généraux de la dépression chez les jeunes • Sentiment de tristesse et de désespoir (ils pensent qu’il leur est impossible d’échapper au stress et au sentiment de tristesse) • Humeur changeante (irritabilité, sentiments de colère et de tristesse des semaines durant) • Troubles de l’alimentation (mangent trop ou pas assez) • Troubles du sommeil (cauchemars, insomnie, hypersomnie) • Changements au niveau de la vie sociale (les adolescents déprimés cessent de voir leurs amis. Ils refusent souvent de prendre des appels)

  3. Symptômes généraux de la dépression chez les jeunes • Alcoolisme et toxicomanie (les adolescents déprimés tentent d’échapper à la dépression, mais le résultat est souvent une dépendance. Ils ne se rendent pas compte que, loin d’être des stimulants, l’alcool et la drogue sont des dépresseurs, qui font s’aggraver leur dépression) • Perte d’intérêt envers des activités plaisantes (ne trouvent aucun plaisir dans les activités qu’ils appréciaient, p. ex., aller au cinéma ou à des concerts, lire, regarder la télé, écouter de la musique ou faire du sport; ne se lancent dans aucune nouvelle activité) Adapté du site www.counsellor.com.au/depression.html

  4. Symptômes liés à la scolarité de la dépression chez les jeunes • Mauvais résultats scolaires, école buissonnière, imponctualité • Délaisse les activités scolaires et les groupes d’amis • Manque d’enthousiasme, d’énergie et de motivation • Colère et rage généralisées • Réaction excessive aux critiques, autocritique accrue • Indécision, manque de concentration ou oublis • Nervosité et agitation • Problèmes face à l’autorité • Pensées ou comportements suicidaires (p. ex., vider son casier, distribuer ses affaires)

  5. Quelques autres raisons de la dépression • Peur de l’échec • Rejet social • Maladie corporelle • Intimidation ou mauvais traitement • Souvenirs d’enfance • Pensées d’une vie meilleure • Séparation avec la famille • Inquiétudes concernant l’avenir

  6. Quelques autres raisons de la dépression • Alcoolisme et toxicomanie • Caractère inutile du travail réalisé • Moqueries ou faible opinion de soi en raison du corps, de l’accent ou de la façon de s’habiller • Imperfection du travail dans son ensemble, soulignée notamment par les critiques de la famille, d’amis ou de pairs Extrait du sitewww.counsellor.com.au/depression.html

  7. Pourquoi ne diagnostique-t-on pas bien la dépression chez les jeunes? La pathologie de la puberté • Résultats scolaires variables • Retrait par rapport à la famille, changements au niveau des pairs • Manque de motivation, changements au niveau du sommeil • Colère et rage généralisées, étourdissements • Réaction excessive aux critiques, autocritique accrue • Indécision, manque de concentration ou oublis • Nervosité et agitation • Problèmes face à l’autorité

  8. Dépression, suicide et violence à l’école Les élèves qui souffrent de dépression et de réactions émotionnelles connexes sont souvent marginalisés à l’école, sont anxieux et manquent des ressources permettant de faire face aux nombreux défis quotidiens auxquels ils sont confrontés à la maison et à l’école (Lewinsohn, Rohde et Seeley, 1993)

  9. La toile du comportement Frères et sœurs Émergeants Pairs Atouts du point de vue du développement du point de vue social Familles et amis Pas encore développés élève Auto-régulation du point de vue scolaire Uniformité entre la maison et l’école Attitudes envers l’école Habitudes de travail Résultats scolaires Attentes concernant le comportement Responsabilités

  10. Traitement de la dépression chez les jeunes • Psychothérapie – exploration d’événements et de sentiments douloureux ou troublants; acquisition d’habiletés d’adaptation • Thérapie cognitivo-comportementale – remise en question du négativisme et des modèles de comportement • Thérapie interpersonnelle – axée sur l’établissement de rapports plus sains à la maison et à l’école • Médication – soulage certains symptômes de dépression et accompagne souvent la thérapie

  11. Dépression et découragement Lorsqu’une évaluation ne détecte pas de dépression clinique, mais que les symptômes semblent toutefois indiquer la présence d’une dépression : • Étudier le milieu ambiant - au domicile, à l’école, avec les pairs ou sans eux • Rechercher s’il existe un incident sous-jacent (passé, présent ou à venir) • Rechercher s’il existe des idées suicidaires

  12. Le concept du cercle (le soi équilibré) GÉNÉROSITÉ INDÉPEN-DANCE APPARTE-NANCE MAÎTRISE

  13. Réparer le cercle brisé « Les enfants découragés montrent leur conflit intérieur et leur désespoir de façons évidentes ou dissimulent leurs sentiments réels par des actes de pseudo-courage. Le thérapeute, le délégué à la jeunesse ou l’enseignant efficace apprend à interpréter ce qui se dissimule derrière ces comportements. » Brendtro, Brokenleg, Van Bockern, 1990

  14. Réparer le cercle brisé • S’agit-il de la revanche d’un enfant qui se sent rejeté? • S’agit-il de frustration face à un échec? • S’agit-il de rébellion face à un sentiment d’impuissance? • S’agit-il d’exploitation visant l’atteinte d’objectifs égoïstes? • S’agit-il d’un retrait en réponse à des mauvais traitements, des menaces ou une dépression?

  15. Réparer le cercle brisé « On ne peut pas réparer le cercle du courage sans comprendre ce qui est brisé. » Brendtro, Brokenleg, Van Bockern, 1990

  16. apparte-nance apparte-nance Réparer le cercle brisé • BESOIN • de rapports de confiance et d’intimité aux pouvoirs correcteurs • NORMALE • attaché • aimant • amical • intime • sociable • coopératif • confiant • ABSENTE • sans attaches • réservé • rejeté • seul • distant • isolé • méfiant • DÉFORMÉE • loyal envers la bande • soif d’affection • soif d’acceptation • mœurs légères • collant • vulnérable aux cultes • trop dépendant

  17. maîtrise Réparer le cercle brisé • BESOIN • participation dans un milieu offrant de nombreuses occasions d’accomplir des choses utiles maîtrise • NORMALE • productif • gagneur • créatif • résolveur de problèmes • motivé • persistent • compétent • DÉFORMÉE • surperformant • arrogant • aime le risque • tricheur • bourreau de travail • persévération • apte à la délinquance • ABSENTE • ne réussit pas • tourné vers l’échec • évite les risques • craint les défis • démotivé • abandonne facilement • mal adapté

  18. indépendance indépendance Réparer le cercle brisé • BESOIN • occasions d’acquérir les compétences et la confiance nécessaires pour exercer un leadership constructif et de l’autodiscipline • NORMALE • autonome • confiant • sûr de soi • responsable • maîtrise de soi • autodiscipline • leadership • DÉFORMÉE • dictatorial • téméraire/macho • intimide les autres • prouesses sexuelles • manipulateur • rebelle • brave l’autorité • ABSENTE • soumis • infériorité • irresponsable • manque de confiance • sentiment d’impuissance • indiscipline • facilement influençable

  19. Réparer le cercle brisé • BESOIN • ressentir la joie que l’on éprouve en aidant les autres générosité générosité • NORMALE • altruiste • bienveillant • généreux • loyal • compréhensif • prosocial • solidaire • DÉFORMÉE • condescendant • surinvesti • joue les martyrs • codépendance • asservissement • esclavage • ABSENTE • égoïste • jamais affectueux • narcissique • déloyal • endurci • antisocial • exploiteur

  20. Premières influences familiales

  21. Premières influences familiales

  22. Le cube de la crise ÉLEVÉ STRESS Croissance soutenue EFFICACE FONCTIONNEMENT PLUS EFFICACE Comportement avant la crise Adaptation adéquate Ligne de stabilité DÉBUT DE LA CRISE Comportement avant la crise Usage des ressources Point d’intervention NIVEAU DE FONCTIONNEMENT ACCUMULATION DE STRESS FAIBLE Fragmentation soutenue détérioration comportement mésadapté Besoin d’une psychothérapie des années, toute la vie INEFFICACE FAIBLE jours, mois, années jours, mois secondes, minutes TEMPS Greenstone et Leviton, 1993

  23. Comprendre le comportement • Le comportement peut être l’expression d’un état sous-jacent • Le comportement a souvent une intention • Le comportement est la réaction d’une personne au milieu ambiant, externe ou interne • De nombreux comportements sont acquis et peuvent donc être modifiés • On peut considérer les troubles de comportement comme une occasion d’apprentissage pour nous-mêmes (au sujet de l’enfant) et pour l’élève (sur sa collectivité et lui-même) • Le milieu ambiant peut entretenir des troubles de comportement • Le comportement peut être une façon de communiquer • Il arrive que les stratégies de survie apprises à un âge précoce ne soient plus fonctionnelles à un âge plus avancé.

  24. Aider les élèves à développer de la résilience • Établir des liens solidaires avec les élèves • Nourrir des attentes positives et élevées, mais appropriées, pour tous les élèves • Offrir aux élèves des occasions de participer et de contribuer • Offrir aux élèves des occasions de s'épanouir

  25. Aider les élèves à développer de la résilience (suite) • Veiller à ce que tous les élèves puissent compter sur un adulte attentionné (mentorat) • Faire comprendre aux élèves qu'ils possèdent des aptitudes et des atouts • Leur donner des occasions de s'autoévaluer et de réfléchir sur eux-mêmes • Leur permettre de travailler avec d'autres élèves (apprentissage coopératif)

  26. Aider les élèves - Postvention liée à la réinsertion • Compte rendu oral – fait appel à un enseignant, un administrateur, un conseiller ou un clinicien qui passe en revue un incident grave avec un enfant. Revivre l’événement, discuter des émotions et déterminer les appuis en place pour faciliter la réinsertion. • Planification de la réinsertion –fait appel à un enseignant, à l’administration et aux élèves au retour en classe de l’enfant. • Établissement de ponts– trouver des moyens de « construire des ponts » facilitant la réussite entre l’enseignant et l’élève après un incident grave – consiste souvent à établir un plan d’urgence pour les petites difficultés et un plan d’intervention immédiate