Download
l valuation de la ssi comment et pourquoi n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’évaluation de la SSI comment et pourquoi ? PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’évaluation de la SSI comment et pourquoi ?

L’évaluation de la SSI comment et pourquoi ?

68 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

L’évaluation de la SSI comment et pourquoi ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les questions, traitées par l’évaluation, ont été articulées autour de La pertinence et la cohérence des stratégies du projet L’efficacité des actions menées L’efficience de l’organisation du projet L’impact auprès des publics touchés et auprès de acteurs et l’impact de la médiatisation Les résultats attendus de l’évaluation pour le comité de pilotage Permettre au projet de gagner en efficacité et d’examiner la pertinence des stratégies et modes d’intervention, Evaluer l’impact global de l’action sur le terrain, Vérifier si ce qui est donné à voir de la solidarité internationale par les animations locales correspond aux postulats fondateurs du projet, - Préciser la place de la SSI par rapport aux autres campagnes. 1 Introduction L’évaluation de la SSIcomment et pourquoi ?

  2. 1 Introduction La méthodologie • Les séances de régulation de l’évaluation • Les méthodes de recueil de l’information • Les modes d’analyses • Les difficultés rencontrées

  3. 1 Introduction L’enjeu de la SSI est d’articuler une mission de communication et une mission d’éducation. Elle mobilise pour cela son réseau à partir d’un fonctionnement sur le mode du consensus. La mobilisation massive d’acteurs à travers la France aura pour effets la mise en acte des prises de conscience provoquées par les animations, associée à une communication médiatique auprès d’un public le plus large possible.

  4. 2 Pertinence Affirmer le positionnement de la SSI, c’est répondre à la question « Pourquoi être solidaire ? » et préciser les enjeux, les contenus et les contours de la solidarité internationale. • Le manque d’affirmation d’un positionnement clair et fort sur la SI • Le rôle de la charte de la SSI • La création d’un label SSI

  5. 2 Pertinence • L’articulation entre le niveau national et le niveau local Intégrer la participation des collectifs régionaux • Les animations en région L’évolution de la mobilisation des acteurs en région La traduction des objectifs par les acteurs en région

  6. 2 Pertinence La SSI pour les acteurs en région « C’est un peu un forum social par les thèmes et les messages que l’on veut passer et parce qu’on est les relais locaux des acteurs nationaux » « La Semaine a un effet de dynamique et de catalyseur en local » « Tous les types d’acteurs peuvent s’y retrouver et toutes les facettes de la solidarité peuvent y être » « La Semaine n’a pas de thématique et permet la diversité et de faire connaître des choses pas forcément spectaculaires » « La Semaine c’est la mise en lumière d’un travail tout au long de l’année » « C’est le moment où on parle d’éducation au développement au niveau des médias » « La Semaine c’est un peu le bazar de la solidarité internationale, la foire aux affaires »

  7. 2 Pertinence Rapport final

  8. 2 Pertinence Les outils de la coordination nationale • Le rôle des outils dans la stratégie de communication et d’information Susciter, soutenir et accompagner la mise en place d’initiatives locales, par une mobilisation des acteurs connus ou potentiels pour la réalisation d’animations  Sensibiliser les publics, par la promotion de l’opération nationale et la sensibilisation à la solidarité internationale • Le rôle du site Internet, une double fonction, • mobiliser les acteurs locaux et sensibiliser le public • Quelques principes élucidés du contenu des outils

  9. 2 Pertinence Pertinence de la médiatisation de l’opération Les stratégies de communication Objectif de la SSI « communiquer auprès des médias et du grand public sur la Semaine de la solidarité internationale et donc sur la solidarité internationale » • Communiquer sur la SSI n’est pas communiquer sur la solidarité internationale. • Le travail de communication pour faire passer un message de fond est un travail au long cours

  10. Points forts Un rendez vous annuel et d’envergure nationale confirmé par le nombre croissant d’animations et d’organisateurs Faiblesses Un message flou difficilement communicable avec des valeurs de la solidarité internationale pas assez affichées, Un lien encore timide entre les acteurs en région et le niveau national. 2 Pertinence Pertinence : points forts et faiblesses

  11. 2 Pertinence Recommandations sur la pertinence des stratégies • Construire un Message fort et clair de la SSI. • Renforcer la charte actuelle par une mise en relief des valeurs de la solidarité internationale portées par la SSI • Développer une interaction plus forte entre les collectifs régionaux et les acteurs locaux et avec la coordination nationale

  12. 3 Cohérence La contextualisation du projet Le postulat de départ « Le postulat fondateur du projet est que la solidarité internationale n’est pas assez connue du grand public». Le public présent aux manifestations était majoritairement non « militant » puisqu’une personne sur deux interrogée n’est pas engagée dans une association. • L’évolution des objectifs

  13. 3 Cohérence • La place des différentes campagnes • La cohérence avec les autres campagnes au niveau national • Les autres campagnes au niveau des régions Les acteurs locaux perçoivent les différentes campagnes comme autant d’occasions de relancer la sensibilisation aux actions de solidarité. Les acteurs locaux lors du bilan de la SSI 2003 ont confirmé leur souhait de ne pas retenir de thématique spécifique.

  14. 3 Cohérence La cohérence des stratégies de communication – médias • Des actions médias avec l’ensemble des partenaires Le HCCI Un service de presse en commun • Vers une communication institutionnelle

  15. Points forts Créatrice de synergies et de partenariats locaux et régionaux, Ouverte sur d’autres milieux que ceux directement impliqués dans la solidarité internationale, Faiblesses Des outils d’information, d’animation et de communication trop nombreux et complexes. La communication de la SSI pourrait être mieux articulée avec des initiatives prises dans son environnement immédiat pour en améliorer l’impact. 3 Cohérence Cohérence : points forts et faiblesses

  16. 3 Cohérence Recommandations sur la cohérence des stratégies • Un travail de déclinaison des objectifs de la SSI en activités à mettre en œuvre et en résultats attendus rendrait plus cohérent la logique d’intervention. • Une réflexion de fond sur la problématique de visibilité et de relation entre les campagnes et les médias pourrait faire l’objet d’un chantier dans le groupe « synergie inter – campagnes d’EAD SI » • L’ouverture de la SSI aux autres acteurs de la société, doit être intégrée dans une stratégie à long terme et cohérente avec les publics - cibles prioritaires • Il est proposé de ne garder que le « cahier pratique » pour les acteurs locaux et d’y joindre les cartes postales pour une diffusion locale. La charte graphique devra être simplifiée pour en augmenter l’impact et être utilisée sur tous les documents produits par la SSI. • Soutenir l’effort amorcé d’une communication institutionnelle qui sert aussi de lisibilité aux partenaires institutionnels

  17. 4 Efficacité • L’efficacité des animations en région • La SSI un rendez vous annuel d’envergure national • La ventilation sur le terrain • L’évolution des partenariats • La ventilation des manifestations par thème • Le développement durable • Le commerce équitable • Le respect des droits humains • L’interculturalité Cette ventilation entre thématiques ne doit pas laisser penser à une dispersion Les organisateurs jouent souvent sur plusieurs thématiques et associent de fait développement durable, défense des droits humains avec un stand de commerce équitable Les outils d’animation sont souvent transversaux par rapport aux thématiques annoncées, que ce soit des tables rondes, des manifestations artistiques, ou les repas festifs qui font souvent levier pour attirer le public.

  18. 4 Efficacité Les stratégies de développement des partenariats Rapport final

  19. 4 Efficacité Source rapport final

  20. 4 Efficacité Thèmes des animations Source Rapport final

  21. 4 Efficacité L’efficacité des outils de la coordination • Les outils à destination des acteurs locaux Les supports de communication proposés Les outils pédagogiques Le dispositif « coup de pouce » • Les outils à destination des publics La plaquette « publics » Les affiches • Le site Internet

  22. 4 Efficacité Une gamme d’outils de communication enrichie pour accompagner la montée en puissance de la SSI IV Les outils de communication Une volonté d’élaborer une gamme efficace tant pour la communication interne qu’en externe Source Rapport final

  23. 4 Efficacité La couverture médiatique au niveau local • Les parutions dans la PQR correspondent le plus souvent à des articles de fonds sur la solidarité internationale accompagnés d’interviews des organisateurs des manifestations couvertes.

  24. 4 Efficacité Source Rapport final

  25. 4 Efficacité Le problème de l’accès aux médias « nationaux » • La nécessité de redéfinir un message plus clair • L’affichage sur le projet de la SSI et pas sur les solidarités • Les difficultés à déplacer des personnalités médiatiques pour défendre un message perçu comme flou • Le déficit d’engagement des autorités politiques pour porter ce type de manifestation • Le manque de visibilité des actions pour la région Ile de France

  26. Au niveau national Ils participent au comité de pilotage Ils contribuent aux financements de la SSI Ils sont parfois têtes de réseau Leurs attentes Au niveau local Les collectivités territoriales Les collectifs régionaux La relation ASI et collectivités locales pas simple 4 Efficacité La SSI et les pouvoirs publics

  27. 4 Efficacité L’efficacité institutionnelle • La Semaine a fait la preuve de son efficacité par une mobilisation croissante des acteurs en région et pas seulement des ASI. • Même si ces dernières sont encore les organisateurs majoritaires des animations, les collectivités territoriales et les établissements d’enseignement s’impliquent de plus en plus pour réaliser des animations dans le cadre de la SSI.

  28. Points forts La seule opération qui peut mobiliser l’ensemble des forces militantes quelques soient les thématiques sur lesquelles elles travaillent, Une couverture médiatique régionale forte et de plus en plus d’articles de fond, Des animations dans toutes les régions de France et qui semblent touchées un public jeune et pas seulement militant, Le dispositif « coup de pouce » comme outil de reconnaissance des animations en local, La participation de partenaires d’autres secteurs que ceux de la solidarité internationale dont les pouvoirs publics. Faiblesses Un public informé mais ne trouvant pas systématiquement des pistes d’actions pour mettre en œuvre sa solidarité, Une communication nationale avec peu d’impact, Des outils d’information et d’animation trop denses et qui donnent une image brouillée, 4 Efficacité Points forts et faiblesses

  29. 4 Efficacité Recommandations sur l’efficacité • Insister sur les différents rôles à minima des collectifs régionaux et sur la plus value apportée par l’association d’acteurs de différents types. • Simplifier les outils à destination des acteurs locaux • Revoir l’exploitation des outils pédagogiques proposés • Pour le site Web, différencier clairement sur la page d’accueil un espace public qui propose les pages destinées au public extérieur  • Elaborer une stratégie pluriannuelle de sa communication avec des choix d’orientation sur des lectorats, des types de médias, … mais aussi et surtout de compétences

  30. 5 L’efficience du fonctionnement national • Les interactions entre les instances de la coordination nationale Le partage des responsabilités et la chaîne de décisions entre comité de pilotage et comité d’animation, équipe opérationnelle et groupes de travail est flou malgré un travail continu de perfectionnement et de clarification • Tension dans les missions de la coordination nationale : animer et communiquer La tension entre ces deux pôles est forte et des arbitrages doivent régulièrement être pris pour en définir les priorités. • Avancées du groupe de travail « évaluation » Le prochain chantier du groupe pourrait être de travailler la question suivante « En quoi les animations de la SSI participent elles à faire des publics, des citoyens « solidaires » ?

  31. 5 Efficience L’évolution et la répartition des ressources et des bailleurs La SSI, malgré des efforts importants de diversification de ses ressources, reste très dépendante des financements publics. Cette dépendance et l’annualité de ces financements, liées au risque d’une remise en cause de leur principe ou d’une baisse de leurs montants sont une cause forte d’instabilité pour l’équipe en charge de la SSI.

  32. 5 Efficience Source Rapport final

  33. 5 Efficience Les instances de la coordination nationale

  34. Un besoin d’une proximité plus forte Des délais trop courts de diffusion des outils d’information Une efficience relative par la combinaison des facteurs suivants des restrictions budgétaires des organisations traditionnellement impliquées dans les instances de la coordination, qui est sans doute une des raisons du désistement de certaines d’entre elles recentrées sur leurs missions propres, un fonctionnement consommateur de temps avec une forte fréquence de mobilisation, et des rôles et responsabilités diluées. 5 Efficience Quelques conclusions sur l’efficience globale La coordination nationale et les acteurs en région

  35. Faiblesses Une forte dépendance de la SSI aux financements publics nationaux Une coordination nationale pas encore stabilisée dans ses modalités de fonctionnement, Une programmation annualisée de l’opération, des stratégies et des financements, Points forts Un souci réel d’une représentativité d’acteurs de différents secteurs au sein de la coordination nationale, Des têtes de réseaux membres de la coordination nationale mobilisatrices de leur base en région, Une culture en évaluation interne en cours de développement. 5 Efficience Points forts et faiblessessur l’efficience de l’opération

  36. 5 Efficience Recommandations sur l’efficience de l’opération • Equilibrer les apports français pour la SSI par des financements d’autres bailleurs en fonction du portefeuille de projets que gère le CRID, • Clarifier les rôles de chaque instance de la coordination nationale et les procédures de délégation, • Sortir de l’annualité d’organisation et de gestion et développer une programmation stratégique pluriannuelle de la SSI et de ses financements, • Développer la culture en évaluation interne initié par le groupe de travail, et améliorer les capacités nationales et locales de mesure de l’impact des actions sur les publics

  37. 6 Impact L’impact auprès des acteurs locaux • Les visions de la solidarité • Le label de la SSI • Les outils de communication

  38. 6 Impact Sites enquêtés Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  39. 6 Impact L’impact auprès des publics • Qui sont – ils ? • Pourquoi viennent ils ? • Que retirent ils de leur participation ? - Les jeunes (15-35 ans) participent aux animations, auxquelles ils sont venus d’abord pour le thème. On peut déduire de cette analyse que: - Une personne sur deux a moins de 35 ans, - Une personne sur deux n’est pas engagée dans une association et • Une personne sur deux ne répond pas ou ne sait pas comment rendre concrète cette solidarité. Les résultats de cette étude laissent à penser que la SSI a un rôle à jouer pour rendre concrète la solidarité internationale auprès de son public jeune.

  40. 6 Impact II Résultats provisoires d’enquête auprès des publics de la SSI Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  41. 6 Impact Métier Echantillonnage de la population enquêtée Pyramide d’age Situation professionnelle Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  42. 6 Impact J’ai été informé de la manifestation par J’ai eu envie de venir par Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  43. 6 Impact Comment viennent ils Rapport mars 2004 page 59 Dossier ActeursLocaux Fichier ExploitationQuestionnairesPublics2 Source Rapport final

  44. 6 Impact Leur envie de venir Rapport mars 2004 page 60 Dossier ActeursLocaux Fichier ExploitationQuestionnairesPublics2 Source Rapport final

  45. 6 Impact Oui 35% Non 45% Je savais que cette manifestation se situait dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale 20% J’étais déjà venu lors d’une édition précédente Je suis engagé dans une association Selon un sondage réalisé au FSE sur les mêmes questions, 40% des personnes connaissent la SSI Le public de militants représentant 60% du public enquêté, soit des chiffres globalement comparables Je me suis senti impliqué dans cette manifestation Je qualifie mon engagement de Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  46. 6 Impact Participer à la manifestation m’a Donné envie d’en savoir plus 79% Permis de mieux comprendre 45% Donné envie d’agir plus = 49% autrement = 17% Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  47. 6 Impact L’impact de la médiatisation • La visibilité de la SSI • La visibilité des autres campagnes

  48. Etude Media par région d’origine Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  49. Ventilation du type d’article par type de medias Restitution intermédiaire – Décembre 2004

  50. Ventilation par thème et type d’article Restitution intermédiaire – Décembre 2004