slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
«Approche régionale de la législation, de la réglementation et du contrôle des médicaments vétérinaires en Afrique: exem PowerPoint Presentation
Download Presentation
«Approche régionale de la législation, de la réglementation et du contrôle des médicaments vétérinaires en Afrique: exem

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 19

«Approche régionale de la législation, de la réglementation et du contrôle des médicaments vétérinaires en Afrique: exem - PowerPoint PPT Presentation


  • 115 Views
  • Uploaded on

Conférence internationale OIE: « Médicaments vétérinaires en Afrique: vers l’harmonisation et l’amélioration de l’enregistrement, de la distribution et du contrôle de qualité. Dakar, 25-28 mars 2008.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

«Approche régionale de la législation, de la réglementation et du contrôle des médicaments vétérinaires en Afrique: exem


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Conférence internationale OIE: « Médicaments vétérinaires en Afrique: vers l’harmonisation et l’amélioration de l’enregistrement, de la distribution et du contrôle de qualité Dakar, 25-28 mars 2008 «Approche régionale de la législation, de la réglementation et du contrôle des médicaments vétérinaires en Afrique: exemple de l’UEMOA » Issoufou DARE/UEMOA

    2. IntroductionBrefs rappels sur l’UEMOA • Création de l’UEMOA: 10 janvier 1994 • Objectifs de l’UEMOA - renforcer la compétitivité des économies des Etats membres - créer un marché commun - coordonner les politiques sectorielles - harmoniser les législation des Etats membres • Principales reformes - 1er janvier 2000: mise en place de l’Union douanière avec un TEC: libre circulation des produits originaires de la zone - politique commerciale commune vis-à-vis des pays tiers - 19 décembre 2001: adoption de la Politique Agricole de l’UEMOA (P.A.U): harmonisation des normes de production et de mise sur le marché des produits agricoles et des intrants - libéralisation de la profession vétérinaire et de la distribution des médicaments vétérinaires - mise en place des conditions nécessaires pour une gestion sécurisée de la libre circulation et de la disponibilité du MV

    3. Etat des lieux de la législation, de l’enregistrement et du contrôle de qualité des MV en zone UEMOA et en Afrique UEMOA (1999) • Absence quasi générale de textes législatifs spécifiques, extrême hétérogénéité de la nature juridique des textes, une mise en application peu efficace, voire inexistante • Procédures d’AMM, lorsqu'elles existent ne sont guère opérationnelles: elles sont insuffisantes et peu faibles • Contrôle de qualité des produits vétérinaires largement déficient • Multitude d’opérateurs sans technicité spécifique: grande confusion des prérogatives et des responsabilité dans la distribution Echelle de l’Afrique(2007) • Mêmes observations: de façon générale: évolution vers des textes plus récents, mais toujours de portée plus générale

    4. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 1. Justification d’une approche régionale • Marché régional (libre circulation des produits de l’élevage et des MV):→enjeuxde santé animale et de santé publique prennent une dimension régionale • Libéralisationdans un marché régional en expansion avec diversification de l’offre et des origines • Et faibles capacités de contrôle des Etats pris individuellement • Marchés et risques sanitaires de niveau régional impliquent un contrôle également de niveau régional • Mutualisation des ressources disponibles dans les Etats membres et réalisation d’économie d’échelle

    5. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 2. Proposition de l’étude de faisabilité Elle a conclu à la faisabilité d’un système centralisé d’harmonisation, comprenant • Un dispositif unifié d’AMM, centré autour d’une Agence Régionale du Médicament Vétérinaire (ARMV): AMM, Etabl.pharma,formation/information, relations internationales • Un dispositif unifié de contrôle de qualité: complémentarité et mise en réseau des laboratoires de la zone UEMOA • Un dispositif d’ajustement de la production réglementaire: Comité Vétérinaire spécifique à la pharmacie vétérinaire

    6. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 3. Propositions alternatives de l’UEMOA La création d’une ARMV ne peut être qu’un objectif de moyen et long termes • Les capacités actuelles de l’Union ne sont pas adaptées (capacités financières et institutionnelles) • Les données sur l’économie du secteur des MV sont trop fragmentaires (difficultés à estimer des retombées potentielles)

    7. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 3. Propositions alternatives de l’UEMOA La création d’une ARMV ne peut être qu’un objectif de moyen et long termes • D’où une structure non permanente, légère et moins coûteuse que l’Agence, • Dont les missions seront recentrées sur la délivrance des AMM: c’est le Comité Régional du Médicament Vétérinaires(CRMV), rattaché à la Commission de l’UEMOA • Un dispositif d’ajustement de la production réglementaire: missions du Comité vétérinaire élargies à d’autres domaines • Dispositif de contrôle de qualité: mise en réseau des laboratoires de contrôle de qualité

    8. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 4. Système centralisé d’AMM Le CRMV, pierre angulaire du dispositif d’AMM,rattaché à la commission de l’UEMOA Composition • Composé de scientifiques reconnus (10): Pharmacie galénique/analyse de médicament (3); Immunologie (2); Toxicologie-pharmacologie (2) Clinique vétérinaire (2) et le Président • Secondé par un Secrétariat Permanent logé au siège de la Commission de l’UEMOA

    9. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 4. Système centralisé d’AMM Le CRMV Fonctionnement • Le Secrétariat permanent (2) • Reçoit les demandes d’AMM • Vérifie la recevabilité administrative des dossiers • Prépare les réunions du CRMV • Prépare les projets de décision administrative résultant de l’évaluation du CRMV

    10. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 4. Système centralisé d’AMM LE CRMV Fonctionnement • Les membres du CRMV se réunissent plusieurs fois par an pour: • Examiner les dossiers validés par le Secrétariat permanent (évaluation technique) • Statuer sur les éventuelles demandes d’investigations complémentaires • Statuer sur la recevabilité technique • Proposer la décision à soumettre à la Commission de l’UEMOA

    11. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 4. Système centralisé d’AMM LA LEMV • Constituée d’experts et de structures de référence spécialisés en matière de médicament • Sollicitée par le CRMV, en cas de besoin, pour apporter un appui à l’évaluation technique des dossiers (appui au rapporteur), groupes de travail techniques, etc. LE COMITE VETERINAIRE • Directeurs des SV des Etats membres et des observateurs • Emet des avis techniques consultatifs à la Commission de l’UEMOA sur les projets de décision proposés par le CRMV

    12. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 5. Dispositif de contrôle de qualité • Mise en réseau des labos agrées • A la demande du CRMV, produisent une expertise sur certains dossiers (ex. analyse d’échantillons) • Produisent des expertises sollicitées par un Etat membre ou par la Commission de l’UEMOA ou le CRMV , dans le cas de doute sur un médicament en circulation, des plans de surveillance et/ou de lutte contre la fraude • 9 laboratoires sélectionnés (audit technique): 6 pour l’analyse des produits chimiques et 3 pour les produits immunologique • Réseau coordonné par le Secrétariat permanent sous la supervision du Comité vétérinaire

    13. Schéma de la procédure d’octroi d’AMM communautaire Distribution Industrie pharmaceutique vétérinaire Dépôt du dossier d  ’AMM chronogramme • Demande de • compléments: • Administratifs • Techniques Recevabilité administrative Secrétariat du CRMV Non Oui Notification de recevabilité administrative au demandeur J 0 Contrôle qualité par les laboratoires Comité Régional du Médicament Vétérinaire (CRMV) Recevabilité technique Non Demande d’avis Demande d’avis Oui Experts du médicament vétérinaire (LEMV) Proposition de décision (Favorable/défavorable) J 180 Commission de l’UEMOA Notification Notification Comité Vétérinaire Décision J 240 ETATS MEMBRES Publication au bulletin officiel de l’Union

    14. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA 6. Bases juridiques (législation spécifique) • Règlement n°01/2006/CM/UEMOA portant création et modalités de fonctionnement d’un Comité vétérinaire au sein de l’UEMOA • Règlement n°02/2006/CM/UEMOA établissant des procédures communautaires pour l’autorisation de mise sur le marché et la surveillance des médicaments vétérinaires et instituant un Comité régional du médicament vétérinaire • Règlement n°03/2006/CM/UEMOA instituant des redevances dans le domaine des MV au sein de l’UEMOA • Règlement n°04/2006/CM/UEMOA instituant un réseau de laboratoires chargés du contrôle de la qualité des médicaments vétérinaires dans la zone UEMOA UEMOA • Directive n°07/2006/CM/UEMOA relative à la pharmacie vétérinaire

    15. Processus d’harmonisation au sein de l’UEMOA En conclusion • Reforme UEMOA → délivrance d’une AMM régionale, après un processus d’évaluation scientifique impliquant le CRMV, le Comité Vétérinaire et le cas échéant les experts de la LEMV • Cette AMM régionale est reconnue par les Etats membres de l’UEMOA • Cette AMM régionale, accompagnée d’une autorisation d’importation d’un des Etats membres, assure la libre circulation des médicaments dans tous les Etats membres en exonération de Droit de douane et de TVA • Reforme UEMOA met en place un réseau de laboratoires de contrôle de qualité: expertise dans l’évaluation des dossiers d’AMM, dans les plans de surveillance • Reforme : amélioration de la distribution des MV dans l’espace UEMOA: Etats membres assurent le contrôle à l’importation, des établissements pharmaceutiques, de la qualité des MV

    16. Perspective pour l’Afrique 1. Enregistrement des MV Au regard de l’expérience de l’UEMOA : 2 approches possibles • Procédure centralisée ( mise en commun des ressources des Etats et délivrance d’une AMM régionale reconnue par les Etats) Conditions - Cadre approprié : communauté d’Etats - volonté politique forte: perte de souveraineté en matière de pouvoir législatif et réglementaire, de redevances, transparence dans la gestion des AMM - Existence d’un cadre institutionnel fédérateur (CERs) : autorité de réglementation, et coordination de toutes les activités d’enregistrement Deux options possibles dans la procédure centralisée • Option « Agence régionale de médicament vétérinaire » - CERs disposant de ressources budgétaires suffisantes - Marché du médicament vétérinaire conséquent • Option « Comité Régional du Médicament Vétérinaire » - Missions moins étendues que celles de l’Agence - Moins onéreuse: pas d’investissement, faibles charges de fonctionnement - Étape vers l’Agence

    17. Perspective pour l’Afrique 1. Enregistrement des MV Au regard de l’expérience de l’UEMOA: 2 approches possibles b. Procédure décentralisée: (Reconnaissance mutuelle des AMM nationales délivrées par les structures compétentes) Conditions : dans chacun des Etats - disponibilité de compétences institutionnelles avérées: capacités à élaborer des législations et réglementations appropriées - existence d’une structure technique disposant de ressources humaines qualifiées (Commission technique) capable de délivrer des AMM fiables (exigences techniques, indépendance et transparence) - existence d’un cadre institutionnel approprié : autorité de réglementation, coordonnant les activités d’enregistrement - capacités financières suffisantes pour faire fonctionner tous les dispositifs (enregistrement, contrôle de qualité, etc.); - définition en commun d’un référentiel d’harmonisation des législation

    18. Perspective pour l’Afrique 2. Contrôle de qualité • En raison des capacités faibles de la plupart des Etats africains, mise en réseau des labos semble l’option la plus réaliste • Possibilité de spécialisation des labos en jouant sur leurs compétences et leurs complémentarités • nécessité d’associer le dispositif d’AMM et les structures de contrôle dans le cadre d’une stratégie globale, en priorisant les objectifs.

    19. JE VOUS REMERCIE