Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

87 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. BILAN SOCIAL 2013 De La Formation Professionnelle Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Toute reproduction totale ou partielle du présent document, sans accord préalable des responsables de la Commission Paritaire Nationale de Prévoyance est formellement interdite Décembre 2013

  2. Univers étudié et rappels méthodologiques 4 CHAPITRE I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES ET DES ACTIFS EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 9 Dénombrement des entreprises10 Chiffre d’affaires de la profession 16 Actifs en équivalent temps plein 18 Non salariés en équivalent temps plein 21 Salariés en équivalent temps plein 24 CHAPITRE II : STRUCTURE DES EFFECTIFS SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 28 Sommaire Salariés présents au 31 décembre29 Salariés présents au 31 décembre selon leur fonction 32 Salariés présents au 31 décembre selon leur sexe 34 Salariés présents au 31 décembre selon leur âge 36 Salariés présents au 31 décembre selon leur ancienneté 37 Salariés présents au 31 décembre selon leur type de contrat 38 Salariés présents au 31 décembre (hors CDII et formateurs occasionnels) selon la durée du travail 40 Salariés présents au 31 décembre selon leur principale catégorie professionnelle 43 Salariés présents au 31 décembre selon les catégories professionnelles définies par la convention collective nationale 46

  3. CHAPITRE III : REMUNERATION 49 Masse salariale brute50 Salaires 51 Salaires au minimum de la convention collective 59 Heures supplémentaires et heures complémentaires 60 Autres formes de rémunération 62 CHAPITRE IV : FORMATION PROFESSIONNELLE ET CONDITIONS DE TRAVAIL 63 Formation professionnelle 64 Déplacements 68 Garanties santé 69 Emploi des travailleurs handicapés 71 Sommaire CHAPITRE V : SENIORS 72 Présents au 31 décembre selon leur type de contrat 73 Mouvement de personnel 74 Conditions de travail 75 Formation professionnelle 76

  4. UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES Cette onzième édition du bilan social des entreprises de formation professionnelle propose un état des lieux à l’issue de l’année 2012, structuré en cinq grandes parties : Les caractéristiques des effectifs employés en équivalent temps plein La structure de l’emploi salarié au 31.12.2012 Les rémunérations (masses salariales et salaires) La formation professionnelle et les conditions de travail Les seniors Le champ de l’étude couvre l’ensemble des entreprises de formation professionnelle privées employant au moins deux salariés en équivalent temps plein

  5. UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 1. Constitution des fichiers Fichier MALAFOFF MEDERIC 880entreprises Fichier O.P.Q.F.* 540entreprises Adhérents F.F.P. 390entreprises Adhérents F.F.P. 390entreprises 7.310 entreprises avant dédoublonnage Fichier G.N.P. 5.500entreprises * Office Professionnel de Qualification des organismes de Formation

  6. UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 2. Dénombrement Univers étudié 4.300 entreprises Fichier F.F.P. 390 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 350 entreprises Fichier F.F.P. 345 entreprises Fichier O.P.Q.F.* 260 entreprises Sondage (sur 1.950 entreprises) Fichier G.N.P. et MALAKOFF MEDERIC ** 6.000 entreprises Fichier G.N.P. et MALAKOFF MEDERIC ** 3.695 entreprises Potentiel 1.910 entreprises de moins de 2 salariés 400 cessations d’activité 80 organismes publics 50 autres conventions collectives 6.740 entreprises après dédoublonnage * Dédoublonné du fichier F.F.P. ** Dédoublonné des fichiers F.F.P. et O.P.Q.F.

  7. UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 3. Réalisation des enquêtes 1 Le questionnaire corrigé et complété par le comité de pilotage a ensuite été adressé par voie postale et mail à 2.500 entreprises, à raison de la totalité des adhérents F.F.P. et O.P.Q.F. et de 1.750sociétés issues du fichier G.N.P. et MALAKOFF MEDERIC et identifiées au cours de la phase précédente comme concernées par le bilan. 2 Les enquêteurs de l’Institut ont ensuite procédé aux relances téléphoniques nécessaires pour récupérer les questionnaires, les compléter ou les remplir directement (généralement en deux étapes avec couplage fax-téléphone). 3 • A l’issue de cette phase de collecte des informations, le bilan suivant peut être établi : •  432 questionnaires exploitables à raison de : • 85 issus du fichier F.F.P. • 71 issus du fichier O.P.Q.F. • 276 issus du fichier G.N.P. et MALAKOFF MEDERIC •  Soit un taux de participation de 17,5 %pour des taux de représentativité sur l’ensemble des 4.300 sociétés de la profession de : • 10 % en nombre d’entreprises • 23 % en nombre de salariés

  8. UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES 4. Traitements et analyse Après saisie informatique, les questionnaires ont fait l’objet des traitements statistiques nécessaires à l’aide des logiciels développés par l’Institut dans le cadre d’études analogues. Les estimations sont systématiquement représentatives de la profession définie par les 4.300 entreprises de formation professionnelle privées employant au moins deux salariés en équivalent temps plein. Les variables estimées ont en effet été repondérées selon le poids réel de chacune des trois strates d’emploi salarié retenues (2 à 9 salariés, 10 à 49 salariés, 50 salariés et plus), voire lorsque cela s’est avéré nécessaire, par les neuf sous-strates résultant du croisement entre emploi salarié et fichier d’origine (F.F.P., O.P.Q.F., G.N.P., MALAKOFF MEDERIC).

  9. Chapitre I Dénombrement des entreprises et des actifs en équivalent temps plein Exercice 2012

  10. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 1. Ensemble des entreprises Evolution du nombre d’entreprises Evolution 2002-2012 Le nombre d’entreprises de la profession formation professionnelle subit une baisse entre 2011 et 2012, soit 60 entreprises de moins (-1,5 %). Ainsi, depuis 2008 la branche voit son nombre d’entreprises se réduire de 4,5 %, soit 200 entreprises en moins.

  11. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 1. Ensemble des entreprises Répartition des 4.300 entreprises selon leur taille Evolution 2002-2012 Malgré une légère contraction en 2012, les plus petites entreprises sont toujours majoritaires, soit sept entreprises de la branche sur dix ont moins de 10 salariés au 31 décembre 2012. Plus d’une entreprise sur quatre a entre 10 et 49 salariés au 31 décembre 2012, soit 1.150 entreprises.

  12. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 1. Ensemble des entreprises Entreprises liées à l’économie sociale et solidaire 12 % des entreprises 12 % des entreprises de la branche sont liées à l’économie sociale et solidaire.

  13. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 1. Ensemble des entreprises Répartition des 4.300 entreprises selon l’origine du financement Evolution 2002-2012 Désormais, plus de la moitié des entreprises de la profession (52 %) ont pour origine de financement principal des fonds privés (plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées). A l’inverse, alors que les entreprises, ayant pour origine de financement des fonds publics, représentaient 39 % des entreprises de la profession en 2002, elles représentent, 10 ans plus tard, seulement 29 % des entreprises de la profession. (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées

  14. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 2. Employant des non salariés Evolution du nombre d’entreprises employant des non salariés Evolution 2002-2012 Le nombre d’entreprises employant des non salariés reste à un niveau élevé, soit plus de huit entreprises de la branche sur dix et 3 % de plus qu’en 2011. Proportionnellement, les plus petites entreprises de la branche emploient plus fréquemment des non salariés. Répartition des 3.500 entreprises employant des non salariés selon leur taille Evolution 2002-2012

  15. I : DENOMBREMENT DES ENTREPRISES 2. Employant des non salariés Répartition des 3.500entreprises employant des non salariés selon l’origine du financement Evolution 2002-2012 Même phénomène plus accentué que dans la structure globale de la profession, les entreprises employant des non salariés et étant financées majoritairement par des fonds privés représentent plus d’une entreprise de la branche sur deux (55 %). A l’inverse, les entreprises principalement financées par des fonds publics sont de moins en moins nombreuses à employer des non salariés, soit trois points de moins qu’en 2011. (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées

  16. II : CHIFFRE D’AFFAIRES DE LA PROFESSION 1. Chiffre d’affaires global Evolution du chiffre d’affaires H.T. 2012/2011 Evolution (globale) du chiffre d’affaires H.T. Périmètre constant Globale + 1 % + 0,5 % Détail de l’évolution (globale) 2012/2011 selon la taille des entreprises Dans la lignée de 2011/2010, l’évolution de l’activité en valeur reste stable en 2012 comparée à 2011, soit +0,5 % du chiffres d’affaires H.T. Plus précisément, ce sont les structures de plus petites tailles qui parviennent le mieux à résister (+2 % entre 2011 et 2012).

  17. II : CHIFFRE D’AFFAIRES DE LA PROFESSION 2. Selon la spécialité des entreprises Détail de l’évolution (globale) 2012/2011 selon la spécialité des entreprises Selon les spécialités des entreprises, cette fois-ci, ce sont les entreprises ayant pour spécialité la formation intra entreprise et inter entreprise qui observent une évolution positive de leur activité à un an d’intervalle, soit respectivement +1,5 % et +1 %. (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires concerne la formation inter entreprise (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires concerne la formation intra entreprise (3) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires concerne la formation linguistique (4) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires concerne une spécialité « autres »

  18. III : ACTIFS EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 1. Structure globale Evolution du nombre d’actifs (salariés + non salariés) en équivalent temps plein Evolution 2002-2012 Alors que le nombre d’entreprises décline dans la branche, le nombre d’actifs (salariés + non salariés) en équivalent temps plein reste stable soit 73.900 actifs.

  19. III : ACTIFS EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 2. Selon la taille des entreprises Répartition des 73.900 actifs en équivalent temps plein selon la taille des entreprises Evolution 2002-2012 Alors que les entreprises de plus de 50 salariés et plus représentent 3,5 % des entreprises de la profession, elles concentrent 35 % des actifs. Tandis que les entreprises de 2 à 9 salariés représentent sept entreprises sur dix, elles réunissent seulement près de trois actifs en équivalent temps plein de la branche sur dix.

  20. III : ACTIFS EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 3. Selon l’origine du financement des entreprises Répartition des 73.900 actifs en équivalent temps plein selon l’origine du financement des entreprises Evolution 2002-2012 Répartition des 73.900 actifs en équivalent temps plein selon le statut du personnel Evolution 2002-2012 (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées

  21. IV : NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 1. Structure globale Evolution du nombre de non salariés en équivalent temps plein Evolution 2002-2012 En 2012, le nombre de non salariés renoue avec les effectifs comptabilisés en 2010 (9.000 non salariés), soit +2,5 % par rapport à 2011. La profession totalise 5.800 travailleurs indépendants en équivalent temps plein, ce qui correspond à 65% des non salariés présents au 31 décembre 2012. Répartition des 9.000 non salariés selon leur statut Evolution 2002-2012

  22. IV : NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 2. Selon la taille des entreprises Répartition des 9.000 non salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises Evolution 2002-2012 Détail du statut des non salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises Alors que les structures de 2 à 9 salariés concentrent 27 % des actifs, elles regroupent plus de la moitié (55 %) des non salariés. La proportion de travailleurs indépendants dans les entreprises est corrélée à la taille des entreprises. Ainsi, les non salariés des entreprises les plus importantes sont principalement composés de travailleurs indépendants (97 %).

  23. IV : NON SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 3. Selon l’origine du financement des entreprises Répartition des 9.000 non salariés en équivalent temps plein selon l’origine du financement des entreprises Evolution 2002-2012 (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privée (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées

  24. V : SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 1. Structure globale Evolution du nombre de salariés en équivalent temps plein Evolution 2002-2012 Alors que le nombre d’actifs se stabilise dans la profession en 2012, les effectifs salariés observent une légère baisse (-0,5 % entre 2011 et 2012). Une importante majorité des salariés est en CDI (82 % des salariés), néanmoins moins importante qu’en 2011 (un point de moins). Répartition des 64.900 salariés selon la nature des contrats Evolution 2003-2012

  25. V : SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 2. Selon la taille des entreprises Répartition des 64.900 salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises Evolution 2002-2012 Détail de la nature des contrats des salariés en équivalent temps plein selon la taille des entreprises La répartition des salariés selon les strates de taille des entreprises reste stable à un an d’intervalle. La strate des 50 salariés et plus réunit 37,5% des salariés en équivalent temps plein pour seulement 3,5 % des entreprises de la branche. La répartition des salariés en équivalent temps plein selon leur statut varie à la marge selon la taille des entreprises.

  26. V : SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 3. Selon la spécialité des entreprises Détail de la nature des contrats des salariés en équivalent temps plein selon la spécialité des entreprises Les entreprises de spécialité linguistique se distinguent par une forte proportion de CDII. En 2012, ces CDII représentent un quart des salariés des structures spécialisées en linguistique.

  27. V : SALARIES EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN 4. Selon l’origine du financement des entreprises Répartition des 64.900 salariés en équivalent temps plein selon l’origine du financement des entreprises Evolution 2002-2012 (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées Le nombre de salariés en équivalent temps plein travaillant dans une structure financée majoritairement par des fonds privées croît progressivement depuis 2002, pour atteindre près de la moitié des salariés en équivalent temps plein en 2012 (48,5 %).

  28. Chapitre II Structure des effectifs salariés présents au 31 décembre Exercice 2012

  29. I : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 1. Structure globale Evolution des effectifs salariés présents au 31 décembre Evolution 2002-2012 Parallèlement à l’évolution du nombre de salariés en équivalent temps plein (-0,5 %), les effectifs salariés présents au 31 décembre 2012 se contractent, passant ainsi de 113 200 salariés au 31 décembre 2011 à 112.000 salariés au 31 décembre 2012, soit -1 %.

  30. I : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 2. Selon la taille des entreprises Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon la taille des entreprises Evolution 2002-2012 Dans la branche, tandis que les entreprises de 2 à 9 salariés représentent sept entreprises sur dix, elles ne concentrent qu’un salarié sur quatre présent au 31 décembre 2012.

  31. I : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE 3. Selon l’origine du financement des entreprises Répartition des 112.000 salariés présents au 31 décembre 2012 selon l’origine du financement des entreprises Evolution 2002-2012 Désormais, les entreprises majoritairement financées par des fonds privés regroupent la moitié des salariés de la branche au 31 décembre 2012, soit 56.000 salariés. (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées

  32. II : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR FONCTION 1. Structure globale Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon leur fonction Evolution 2002-2012 Dans un mouvement continu depuis 2002, la proportion de formateurs se renforce encore en 2012, ainsi près de six salariés sur dix dans la branche sont desformateurs (59,5 %).

  33. II : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR FONCTION 2. Selon la taille et le financement des entreprises Selon la taille des entreprises Les entreprises intermédiaires en termes de taille (10 à 49 salariés) ont proportionnellement plus de formateurs parmi leurs salariés. De même que les entreprises financées principalement par des fonds publics ont proportionnellement plus de formateurs parmi leur salariés. Selon l’origine du financement des entreprises (1) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises publiques (2) Plus de 66 % de leur chiffre d’affaires est financé par des entreprises privées (3) Leur chiffre d’affaires est financé conjointement par des entreprises publiques et privées

  34. III : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR SEXE 1. Structure globale 34,5 % 38.600 salariés 65,5 % 73.400 salariés Evolution 2002-2012 Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon leur sexe La part des hommes dans la profession progresse légèrement en 2012, pour atteindre 34,5 % des salariés au 31 décembre 2012. Sur longue période entre 2002 et 2012, cet indicateur fait preuve d’une stabilité exemplaire.

  35. III : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR SEXE 2. Selon les caractéristiques des entreprises et la fonction des salariés Selon la taille des entreprises La répartition hommes/femmes fluctue à la marge selon la taille des entreprises. En revanche, les salariés des entreprises principalement financées par des fonds publics et les non formateurs ont un taux de féminisation plus élevé que dans le reste de la branche. Selon l’origine du financement des entreprises Selon la fonction des salariés

  36. IV : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR AGE Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon leur âge Age moyen des salariés Evolution 2002-2012 Age moyen des salariés en 2012 • Selon leur fonction • Selon la taille des entreprises Alors que l’âge moyen des salariés de la profession était stable depuis 2009, il progresse de 6 mois en 2012, pour atteindre 42 ans. Au 31 décembre 2012, 41,5 % des salariés ont 45 ans et plus. Formateurs 2 à 9 salariés 41 ans 43 ans 10 à 49 salariés 43 ans Non formateurs 50 salariés et plus 40 ans 42 ans

  37. V : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR ANCIENNETE Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon leur ancienneté* Ancienneté* moyenne Evolution 2007-2012 Ancienneté* moyenne des salariés en 2012 A l’image de l’âge moyen des salariés, l’ancienneté moyenne des salariés de la profession progresse de 6 mois pour atteindre 6 ans. Qu’ils travaillent dans une entreprise de petite, moyenne ou grande taille, les salariés ont une ancienneté moyenne d’environ 6 ans. Les non formateurs ont, en moyenne, une ancienneté plus élevée (7 ans) que les formateurs (5,5 ans). • Selon la taille des entreprises • Selon leur fonction Formateurs 2 à 9 salariés 6 ans 5,5 ans 10 à 49 salariés 6,5 ans Non formateurs 50 salariés et plus 7 ans 6 ans * Ancienneté dans la même entreprise et non dans la profession

  38. VI : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR TYPE DE CONTRAT 1. Structure globale Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon leur type de contrat Evolution 2003-2012 Plus des deux tiers des salariés présents au 31 décembre 2012 (67 %) sont en CDI, soit un niveau légèrement supérieur à celui observé en 2011. Environ un salarié sur cinq présent au 31 décembre 2012 (20,5 %) est en CDD. Plus d’un salarié sur dix présent au 31 décembre 2012 (12,5 %) est un formateur occasionnel.

  39. VI : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE SELON LEUR TYPE DE CONTRAT 2. Selon les caractéristiques des entreprises et la fonction des salariés Selon l’origine du financement des entreprises Selon la taille des entreprises Selon le sexe des salariés Selon la fonction des salariés

  40. VII : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE* SELON LA DUREE DU TRAVAIL 1. Structure globale Répartition des 93.500salariés présents au 31 décembre 2012 (hors CDII et formateurs occasionnels) selon la durée du travail Evolution 2003-2012 La part des temps pleins dans la profession de la formation professionnelle augmente légèrement, passant de 61 % au 31 décembre 2011 à 62 % au 31 décembre 2012. * (hors CDII et formateurs occasionnels)

  41. VII : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE* SELON LA DUREE DU TRAVAIL 2. Selon les caractéristiques des entreprises et la fonction des salariés Selon l’origine du financement des entreprises Selon la taille des entreprises Selon le sexe des salariés Selon la fonction des salariés * (hors CDII et formateurs occasionnels)

  42. VII : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRE* SELON LA DUREE DU TRAVAIL 3. Selon la durée des temps partiels Durée moyenne des temps partiels (hors CDII et formateurs occasionnels) Part des salariés âgés de plus de 45 ans travaillant à temps partiel 30 % (Rappel 2011 : 34 %) 21h30 Détail de la durée moyenne des temps partiels selon la taille des entreprises Rappel 2011 Ensemble 2 à 9 salariés 17h30 21h30 10 à 49 salariés 22h00 50 salariés et plus 23h30 * (hors CDII et formateurs occasionnels)

  43. VIII : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRESELON LEUR PRINCIPALE CATEGORIE PROFESSIONNELLE 1. Structure globale Répartition des 112.000 salariés présents au31 décembre 2012 selon leur catégorie professionnelle Les techniciens représentent près des trois quarts des salariés de la branche présents au 31 décembre 2012, soit environ 81.750 salariés.

  44. VIII : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRESELON LEUR PRINCIPALE CATEGORIE PROFESSIONNELLE 2. Selon la taille et le financement des entreprises Selon l’origine du financement des entreprises Selon la taille des entreprises Proportionnellement, les employés sont plus nombreux dans les petites structures et ayant un financement mixte. De même les techniciens sont plus nombreux dans les entreprises de taille intermédiaire et ayant principalement un financement public. Les cadres, eux sont, plus nombreux dans les structures les plus importantes de la branche et ayant principalement un financement privé.

  45. VIII : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRESELON LEUR PRINCIPALE CATEGORIE PROFESSIONNELLE 3. Selon les caractéristiques des salariés Selon la fonction des salariés Selon le sexe des salariés Selon l’âge des salariés

  46. IX : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRESELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES DEFINIES PARLA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE 1. Structure globale Répartition des 112.000 salariés présents au 31 décembre 2012

  47. IX : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRESELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES DEFINIES PARLA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE 2. Selon le statut des salariés • Non cadres Evolution 2002-2012 • Cadres

  48. IX : SALARIES PRESENTS AU 31 DECEMBRESELON LES CATEGORIES PROFESSIONNELLES DEFINIES PARLA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE 3. Selon la fonction des salariés Détail selon la fonction des salariés

  49. Chapitre III Rémunération Exercice 2012

  50. I : MASSE SALARIALE BRUTE Evolution de la masse salariale brute Evolution 2002-2012 La masse salariale brute progresse de +1% entre 2011 et 2012 pour atteindre 1,81 Mds d’€.