Download
tuberculose 2010 diagnostic pr vention tudes autour d un cas n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Tuberculose 2010 diagnostic prévention études autour d’un cas PowerPoint Presentation
Download Presentation
Tuberculose 2010 diagnostic prévention études autour d’un cas

Tuberculose 2010 diagnostic prévention études autour d’un cas

638 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Tuberculose 2010 diagnostic prévention études autour d’un cas

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Tuberculose 2010diagnosticpréventionétudes autour d’un cas Dr O. BELLON CHPA Saint Gilles 2010

  2. Rappels • Maladie infectieuse mondialement répandue • 3eme cause de décès par MI • Traitement curatif possible mais long et coûteux • Incidence tuberculose maladie • en France en 2008 : • 9 cas/100 000 habitants • 9,2 cas/100 000 h pour la Réunion (avant <)

  3. Tuberculose • Pénétration du BK • Tuberculose infection • Latente • Pas maladie • Pas de symptômes • BK quiescent • Possibilité de maladie à distance de l’infection • Tuberculose maladie • Signes cliniques • Fonction du site infecté

  4. La maladie • La tuberculose est une maladie infectieuse • due à la multiplication de bactéries appartenant au genre Mycobacterium, du "complexe tuberculosis" • Classiquement transmise par voie aérienne • Seules les atteintes de l’appareil respiratoire seraient contagieuse • Dose infectante faible : 10 bacilles • 1ml expectoration : 5000……

  5. La bactérie • Mycobactéries majeures • Complexe tuberculosis • Mycobacterium tuberculosis, • bacille de Robert Koch • Bacille de Koch ou BK • Bacille tuberculeux • Mycobacterium africanum • retrouvée principalement en Afrique de l'ouest. • Mycobacterium bovis • qui est responsable de la tuberculose chez les bovidés • peut se transmettre à l'homme par le lait cru.

  6. La bactérie • Mycobactéries majeures • BCG • Bacille de Calmette et Guerin • Utilisé • pour la vaccination • Adjuvant thérapeutique anticancéreuse • BCGite

  7. La maladie • Formes pulmonaires +++ (75%) • Formes extra-pulmonaires (25%) • Pénétration du BK • Tuberculose maladie 5% • symptômes • Tuberculose infection latente 95% • Pas de symptômes • Arrêt par défenses immunitaires • Évolution • Tuberculose maladie : 5% • dans les deux ans • Enfants • Patients fragiles

  8. transmission • Risque d’infection • Facteurs/patient source • Localisation de la tuberculose • Pulmonaire • Pleurale • Autre • Quantité de bacilles dans les sécrétions • Évaluation par ED • 50% contaminés si ED+ • 28% si ED- • Attention aux ED + et culture – • Procédures à risque • caverne

  9. transmission • Risque d’infection • Facteurs/bactérie • Virulence • Supérieure (Beijing) • Inférieure (après ATB)

  10. transmission • Risque d’infection • Facteurs/contact • Confinement • Promiscuité • Durée de l’exposition

  11. Transmission • Risque d’infection • Facteurs/patient récepteur • État général • Immunité • Age

  12. Le diagnostic • Suspicion clinique • Fatigue • Amaigrissement • Fébricules • Sueurs • Toux • Examens radiologiques • Test cutané à la tuberculine • Examens biologiques

  13. Le diagnostic • Clinique • Signes généraux souvent peu spécifiques • Sueurs • Amaigrissement • Signe d’atteinte locale • Poumon • Urine • Testicule • Os • Retard de diagnostic +++

  14. Le diagnostic • Retard de diagnostic • Diagnostic rapide • Traitement du patient plus efficace si fait précocement • Moins de séquelles en cas de diagnostic avec traitement précoce • Diminution de la période de contagiosité d’où diminution du risque de transmission à l’entourage • Délai diagnostic moyen???

  15. Le diagnostic • Délai diagnostic moyen : • Storla (2008) : 58 études  • 60 à 90 jours • My : 72 +/- 28 jours • Délai total = délai patient + délai médecin • Consultation d’un médecin • Patient • Système de santé • Diagnostic médical • Patient pauci-symptomatique • Patient avec symptômes antérieurs similaires (fumeur) • Patient suspect (migrant) • Sensibilité des tests diagnostiques

  16. Le diagnostic • Délai diagnostic moyen : • 2010 • Étude prospective multicentrique du délai diagnostique et de ses déterminants au cours de la tuberculose maladie en France (Rennes)

  17. Le diagnostic • IDR à la tuberculine • Seul test de diagnostic de TIL • Nombreuses limitations • Réalisation • Tuberculine • Quantité • Qualité de l’injection • Lecture • Interprétation • Spécificité / BCG

  18. Le diagnostic • IDR à la tuberculine • Indications • vérification de l’absence de tuberculose avant une primo-vaccination, sauf chez les nourrissons de moins de trois mois ; • enquête autour d’un cas de tuberculose ; • ide ponctuelle au diagnostic de tuberculose ; • test de référence dans le cadre de la surveillance des membres des professions à caractère sanitaire ou social, exposés à la tuberculose

  19. Le diagnostic • IDR à la tuberculine • Remplacement par les tests de recherche de production d’interféron après stimulation?????

  20. Le diagnostic • T-SPOT-TB et QUANTIFERON • Principe • Introduction de BK  production d’interféron gamma  protection • Stimulation des lymphocytes du patient / extraits de bk et détection de l’interféron produit • Tuberculine • ESAT-6, CFP-10, • Tuberculosis, marinum, szulgai et kansasii (leprae) • TB7-7

  21. Le diagnostic • T-SPOT-TB et QUANTIFERON • Principe • Quantiféron • Tuberculine PPD : Spe 73 à 97% • TB gold (ESAT-6, CFP-10) : Spe 96 à 98% • TB gold in tube (ESAT-6, CFP-10, TB7-7) • T-SPOT-TB • (ESAT-6, CFP-10, TB7-7 spe 30 à 100%

  22. Le diagnostic • T-SPOT-TB et QUANTIFERON • Principe • Sensibilité?????? • Patients ayant une TM • Patients à risque • Remplacement de l’IDR • Limitations • Réalisation du test • Date de réalisation/contact • Durée d’incubation • Agitation……

  23. Le diagnostic • T-SPOT-TB et QUANTIFERON • Indications (HAS 2006) • quatre • indications pour le diagnostic de la tuberculose-infection latente, en remplacement de l’IDR : • pour réaliser l’enquête autour d’un cas, uniquement chez les adultes (de plus de 15 ans) ; • pour les professionnels de santé lors de leur embauche, et pour ceux travaillant dans un service à risque, c’est-à-dire dans les mêmes conditions que celles préconisées par les recommandations sur l’IDR • pour aider au diagnostic des formes extrapulmonaires de la tuberculose-maladie • avant la mise en route d’un traitement par anti-TNFa (Recommandations de l’Afssaps : Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-TNF, 2005).

  24. Le diagnostic • IDR modifiée • ESAT-6, • CFP-10, • TB7-7

  25. Le diagnostic • L'examen direct • Pays de forte endémie : fait seul • Technique • Sur prélèvement direct • Sur concentration après fluidification • Lecture normale Zielh • Lecture avec UV (auramine) • Technicien dépendant ++++ • Rapide si très bacillifère

  26. Le diagnostic biologique • mise en culture, • Isolement de la souche • Milieux solides • Milieux liquides • Plus performants pour les M. Atypiques • automatisables • Identification • Biochimique • Biologie moléculaire ++++++ • Antibiogramme • Typage

  27. Le diagnostic biologique • suspicion de tuberculose pulmonaire, • les crachats • émis spontanément après un effort de toux, • de préférence le matin au réveil, • dans des flacons stériles, • à large embouchure afin d'éviter les contaminations des bords extérieurs. • Émission discontinue  trois jours de suite.

  28. diagnostic • Sérologies • Recherches et dosage d’anticorps • Nombreuses techniques • Nombreux espoirs • Ne pas utiliser

  29. Comment faire la DO? • DO depuis 1964 en France • la tuberculose maladie, dès qu’un traitement anti-tuberculeux est entrepris fait l’objet d’une DO • Qu’elle soit contagieuse ou non, • même sans confirmation bactériologique • deux temps : • Le signalement immédiat nominatif = pour action locale • La notification = pour épidémiologie InVS • [www.invs.sante.fr/surveillance/mdo/pdf/fiche_info_patient.pdf].

  30. En pratique, que signaler ? • tout cas de tuberculose maladie • Confirmée • suspectée • tout cas d’infection tuberculeuse latente chez un enfant de moins de 15 ans.

  31. critères de notification • La tuberculose maladie • Cas confirmé : maladie due à une mycobactérie du complexe tuberculosis prouvée par la culture. • Cas probable : signes cliniques et/ou radiologiques compatibles avec une tuberculose, et décision de traiter le patient avec un traitement antituberculeux standard. • L’infection tuberculeuse (primo-infection) chez un enfant de moins de 15 ans : • IDR à 5U positive sans signe clinique : • i nduration > 15mm si vaccination antérieure par BCG ; • ou IDR > 10mm si pas de vaccination antérieure par le BCG • augmentation de 10 mm par rapport à une IDR datant de moins de 2 ans.

  32. La déclaration des « issues de traitement » • Neuf à douze mois après avoir réalisé la DO, le médecin reçoit une fiche : • l’objectif • est de connaître la proportion de cas ayant achevé leur traitement dans les 12 mois suivant sa mise en oeuvre, • si non, les raisons pour lesquelles le traitement n’a pas été achevé. • Cette fiche • est téléchargeable sur le site Internet de l’InVS [invs.sante.fr/surveillance/tuberculose/default.htm] • doit être renvoyée à la Ddass.

  33. L’enquête autour d’un cas • objectif • de dépister chez les sujets contacts et d’organiser la prise en charge des cas • de tuberculose maladie • d’infection tuberculeuse latente • éventuellement de dépister le cas source. • Elle doit être systématique, que le cas de tuberculose soit contagieux ou non.

  34. En milieu de soin • Personnel ou patient • Risque de transmission +++ • Fragilité des patients • Contacts répétés des soignants : maladie professionnelle

  35. Personnel atteint/ tuberculose contagieuse • Caractériser l’infection ++++ • Rechercher le cas source • Comparaison de souches • Rechercher les cas secondaires • Parmi le personnel (MT) • Parmi les patients (CLIN, CLAT) • Évaluation du niveau de risque • Information et rappel des patients exposés • Suivi des personnes contact • Comparaison des souches

  36. Patient atteint/ tuberculose contagieuse • Caractériser l’infection ++++ • Rechercher le cas source • Comparaison de souches • Rechercher les cas secondaires • Parmi le personnel (MT) • Parmi les patients (CLIN, CLAT) • Parmi les visiteurs, bénévoles etc….. • Idem…..

  37. Prévention • Diminution de la transmission • en milieu de soin • Isolement patient • Précautions air • Surveillance renforcée des personnels • Deux fois plus de risque • Hors soin • Situations spéciales • Toujours ……

  38. Prévention • Éviter la dissémination • Diagnostiquer les cas de maladie • Traiter rapidement et efficacement les cas de maladie • Éviter les contaminations d’autres personnes par le malade • Si taux bas traiter les TBIL pour éviter le passage à la maladie

  39. Pour en savoir plus, • cf. document « Enquête autour d’un cas. Recommandations pratiques du Groupe de travail du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (2004-2006) – 24 mars 2006. »

  40. Prévention • Et le BCG???? • Avis du 9 mars 2007 : suspension de l’obligation chez les enfants et adolescents • Rapport du CT vaccination du 5 mars 2010 sur la pertinence du maintient de l’obligation de vaccination par le BCG pour les personnels listés dans cet avis……

  41. Prévention • Et le BCG???? • Pas d’intérêt de la revaccination de l’adulte • Faible intérêt à vacciner les adultes en terme d’efficacité • Le BCG  positivité de L’IDR surveillance plus difficile (avis du HCSP du 5 mars 2010) • Uniquement personnel très exposé et IDR- (contact répétés et laborantins des paillasses mycobactéries) • augmenter la surveillance des personnel à l’embauche et pendant l’activité professionelle en fonction des niveaux de risque

  42. conclusion • Vieille maladie toujours d’actualité • Prévention possible par réduction des transmission • gestion des cas • Diagnostic • Traitement • Isolement • Enquetes