Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LA FIBROMYALGIE (le syndrome de fatigue chronique) DINAN - Jeudi 31 mars 2005 Pr Patrick Jégo - Service de Médecine Inte PowerPoint Presentation
Download Presentation
LA FIBROMYALGIE (le syndrome de fatigue chronique) DINAN - Jeudi 31 mars 2005 Pr Patrick Jégo - Service de Médecine Inte

LA FIBROMYALGIE (le syndrome de fatigue chronique) DINAN - Jeudi 31 mars 2005 Pr Patrick Jégo - Service de Médecine Inte

270 Views Download Presentation
Download Presentation

LA FIBROMYALGIE (le syndrome de fatigue chronique) DINAN - Jeudi 31 mars 2005 Pr Patrick Jégo - Service de Médecine Inte

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. LA FIBROMYALGIE (le syndrome de fatigue chronique) DINAN - Jeudi 31 mars 2005 Pr Patrick Jégo - Service de Médecine Interne (Pr Grosbois) Dr Francis Eudier – Service de Psychiatrie (Pr Millet)

  2. Mme V, 42 ans, consulte : Altération de l’état général avec une asthénie intense Douleurs articulaires et musculaires Anticorps anti-nucléaires : 1/200 – moucheté

  3. ASTHENIE : Organique ou Psychogène ? Présente dès le matin au réveil Traîne toute la journée Mieux le soir Ne se couche pas avant … Sommeil non récupérateur Très ancienne et variable dans le temps

  4. Troubles de la mémoire Difficultés de concentration Moindre performance sur le plan intellectuel

  5. ASTHENIE MATINALE ORGANIQUE : Syndrome des apnées du sommeil Insuffisance surrénale Dysthyroïdie Hypogonadisme

  6. DOULEURS ARTICULAIRES : MECANIQUE OU INFLAMMATOIRE ? Articulaires et musculaires Majorées par le repos et le sommeil Calmées par l’activité (qui fait du bien) Les efforts sont possibles mais le patient les paye Pas de signe inflammatoire localement Douleurs erratiques Rachis et articulations périphériques Inefficacité des traitements Efficacité de la chaleur, de l’eau chaude, de la kiné, …

  7. Examen clinique : NORMAL mais, au moins, 11 points positifs Sous-occipitaux Rachis cervical inférieur Trapèze Jonction chondrocostale des 2ème côtes Sus-épineux Epicondyle Grand trochanter Moyen fessier Patte d’oie

  8. PROFIL PSYCHOLOGIQUEPARTICULIER : Patient (hyper)actif, battant, Patient « altruiste », se donnant aux autres Façade solide / extérieur : confident de beaucoup

  9. Hémogramme Paramètres de l’inflammation Glycémie, créatininémie, transaminases CPK, kaliémie, calcémie TSH, cortisol, testostérone Ferritinémie AAN, FR Scintigraphie osseuse, EMG-VCN Epreuve d’effort Biopsie musculaire

  10. LA FIBROMYALGIE Critères diagnostiques ACR – 1990 Sensibilité : 81 % Spécificité : 88 %

  11. LA FIBROMYALGIE Fibrosite ou Polyenthésopathie ou Syndrome polyalgique diffus 6 à 20 % des consultations de rhumatologie Femme : 70 à 90 % des cas 20 à 35 ans

  12. Histoire de douleur diffuse Douleurs chroniques évoluant depuis plus de 3 mois Douleur à la palpation digitale > 11 points / 18 Signes associés majeurs quasi constants : Raideur matinale Troubles du sommeil Fatigue générale Fatigabilité musculaire

  13. AUTRES SIGNES ASSOCIES Paresthésies des extrêmités Sensation subjective de gonflement des extrêmités Colopathie fonctionnelle (50 à 80 %) Céphalées de tension, migraine Troubles anxio-dépressifs ou antécédents dépressifs Troubles uro-gynécologiques Syndrome sec Syndrome de Raynaud Difficultés de concentration et de mémoire Douleurs régionales atypiques Palpitations, prurit, impatience, crampes Dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire

  14. Douleurs chroniques et diffuses avec : . asthénie, fatigabilité musculaire, raideur, tr du sommeil (75 à 100 %) . signes fonctionnels variés (30 à 50 %) DEUX ECUEILS A EVITER Très nombreuses consultations spécialisées Retard diagnostic en cas de pathologie organique associée

  15. Diagnostic différentiel : Lupus, PR, Gougerot-Sjögren, Maladie de Behçet, PPR, … Les pathologies musculaires Les endocrinopathies : hypothyroïdie, … Diabète, hépatites virales, insuffisance rénale, anémie, … Médicaments : hypocholestérolémiants Maladie de Lyme, …

  16. LE SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE Critères majeurs : Fatigue chronique évoluant depuis au-moins 6 mois Réduction de plus de 50 % des activités Après exclusion des autres causes d’asthénie. Critères mineurs : Troubles de la mémorisation ou de concentration Pharyngite Adénopathies non indurées cervicales ou axillaires Myalgies et polyarthralgies Céphalées Sommeil non récupérateur Malaise pendant plus de 24 heures après un effort

  17. Le corps physique est en état de marche L’asthénie et les douleurs sont réelles (ce n’est pas une dépression) Elles ne traduisent pas une atteinte du corps physique Mais elles sont l’expression, par le corps, d‘une saturation psychologique Le traitement : accepter ce discours aide physique associée à une aide psychologique => relaxation, savoir être égoïste, … => consultation auprès du Dr Eudier.

  18. Consultation auprès du Dr Eudier . Confirmation d’une participation psychogène . Recherche d’un syndrome dépressif associé . Prise en charge thérapeutique

  19. Functional Imaging of Pain in Patients with Primary Fibromyalgia. J Rheumatol 2004; 31 (2) : 364-78. Cook D et coll. Résonance magnétique fonctionnelle 18 femmes (9 fibromyalgieques, 9 témoins) Stimuli douloureux et non douloureux Fibromyalgiques sont plus sensibles à la douleur (p<0,001) Activité cérébrale plus importante / stimulus (p<0,01) National Scientific meeting October 18-22 1996 in Orlando. 60th Congress of American College of Rheumatology Diminution du flux sanguin dans certaines aires du cerveau et augmentation du taux de substance P, un médiateur de la douleur.

  20. Etiologies du syndrome de fatigue chronique Origine infectieuse Origine immunologique Origine musculaire Origine psychiatrique Une maladie de la société

  21. Le syndrome de la Guerre du Golfe Uranium appauvri Adjuvant vaccinal (anticorps anti-squalène) Origine psychogène La myofasciite à macrophages Rev Med Interne 2005, 26 : 175-178.

  22. Définition histologique solide : Les macrophages contiennent des inclusions spiculées La vaccination aluminique est en cause : Localisation exclusive dans le deltoïde gauche Hydroxyde d’aluminium Quasi-totalité des patients ont été vaccinés Expérimentation animale Tableau clinique : Age moyen : 43 ans Homme = Femme Myalgies localisées puis diffuses (m. inf) « fibromyalgie »

  23. Examens complémentaires négatifs en dehors de la biopsie musculaire Germmad et AFM : 400 patients en 2004 5 mai 2004 l’étude ne permet de conclure à l’existence d’un lien entre la vaccination et la myofasciite. Myofasciite et syndrome de fatigue chronique Syndrome de la guerre du Golfe Syndrome des adjuvants Syndrome d’intolérance aux odeurs chimiques