Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée - PowerPoint PPT Presentation

chapitre 3 la biodiversit r sultat et tape de l volution diversit all lique et volution n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée PowerPoint Presentation
Download Presentation
Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée

play fullscreen
1 / 11
Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
346 Views
Download Presentation
risa-king
Download Presentation

Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Chapitre 3 : La biodiversité résultat et étape de l’évolution. Diversité allélique et évolution Thème 1 La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée

  2. Mutation œil blanc Mutations affectant la forme de l’oeil Mutation corps noir Drosophile Mutation ailes vestigiales Drosophile sauvage Késako ??? Cycle de développement de la Drosophile

  3. 1.1 Graphe attendu reprenant ce modèle, titré, légendé et comportant : • 10 courbes. • Un point d’inflexion à 100 jours. • Toutes les courbes débutent à la valeur 50%. • Toutes les courbes présentent une fréquence. finale comprise entre 25% et 40%. Simulation portant sur une petite population Simulation portant sur une grande population 1.2 La dérive génétique est plus marquée quand la population est de petite taille

  4. 2.1 Les paramètres de la simulation sont correctement entrés Obtention d’autant de graphes différents que d’essais de simulation pour de petits effectifs

  5. Obtention d’autant de graphes différents que d’essais de simulation pour de grands effectifs 2.2 Le mécanisme naturel qui gouverne les variations de la fréquence allélique dans le cas de mutations neutres est le hasard

  6. Les Galapagos… C’est où ???

  7. Geospiza fortis à petit bec Une grande variété de becs chez le Pinson ! Allèle -: Expression faible du gène Bmp4 Les pinsons des Galapagos, regroupés suivant leur régime alimentaire (A : fruits, B : cactus, C : insectes et D: graines ) :1) Géospize des cactus, 2) Géospize à gros bec, 3) Géospize à bec conique, 4) Géospize modeste, 5) Géospize psittacin, 6) Géospize crassirostre, 7) Géospize minuscule, 8) Géospize pique-bois, 9) Géospize des mangroves, 10) Géospize olive, 11) Géospize à bec moyen, 12) Géospize à bec pointu, 13) Géospize fuligineux, 14) Géospize à bec conique . Géospizafortis… Même si d'autres facteurs génétiques interviennent probablement dans les différences entre pinsons, les variations d'expression du gène Bmp4 sont responsables de la morphologie du bec des pinsons Une histoire de bec Allèle +: Expression forte du gène Bmp4 Geospiza fortis à gros bec

  8. Pinson à petit bec Pinson à gros bec Allèle Bmp4- Allèle Bmp4+ 3.1 Corrélation entre la taille du bec et l’expression du gène codant pour la protéine Bmp4 (en bleu) au cours du développement chez le pinson et le poulet. La surexpression de BMP4 dans le mésenchyme (= tissus embryonnaire, en gris) du bec chez le pinson et le poulet induit la formation d’un bec plus large et plus haut.

  9. 3.2 En période de sécheresse la taille et la dureté des graines augmente

  10. 3.2 Après une période de sécheresse la population de pinsons à gros bec (possédant l’allèle Bmp4+) augmente car ils sont capables de se nourrir à partir de grosses graines, 3.2 La sélection naturelle favorise les individus porteurs d'une mutation avantageuse (Bmp4+) leur effectif augmente au sein de la population. La sélection naturelle défavorise les autres (Bmp4-), leur effectif diminue au sein de la population

  11. La diversité des allèles est un des aspects de la biodiversité • La dérive génétique est une modification aléatoire de la diversité des allèles. Elle se produit de façon plus marquée lorsque l’effectif de la population est faible. • La sélection naturelle favorise les individus porteurs de mutations favorables, elle défavorise les autres. • La sélection naturelle et la dérive génétique peuvent conduire à l’apparition de nouvelles espèces.