L’IBODE EN CHIRURGIE ORL - PowerPoint PPT Presentation

l ibode en chirurgie orl n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’IBODE EN CHIRURGIE ORL PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’IBODE EN CHIRURGIE ORL

play fullscreen
1 / 38
Download Presentation
L’IBODE EN CHIRURGIE ORL
562 Views
saki
Download Presentation

L’IBODE EN CHIRURGIE ORL

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L’IBODE EN CHIRURGIE ORL

  2. INTRODUCTION • La chirurgie ORL s’adresse aux pathologies de l’oreille , du nez , de la bouche,du pharynx,des sinus et de la face.

  3. INTRODUCTION La chirurgie est donc très diversifiée. On peut voir : -Chirurgie de l’oreille *externe :esthétique (otoplastie,reconstruction du lobe…) *moyenne :fonctionnelle (tympanoplastie,otospongiose,mastoantroatticotomie -Chirurgie des voies aérodigestives supérieures (VADS) Larynx,Pharynx,tracchée,partie cervicale de l’œsophage. -Chirurgie du nez *cloison nasale + sinus :chirurgie fonctionnelle *pyramide nasale :esthétique -Chirurgie de l’enfant : interventions courtes Adénoïdectomie,amygdales,pose ATT,paracentèse

  4. INTRODUCTION • D’autres spécialités peuvent y être associées : • -Neurochirurgie : • neurinome de l’accoustique,décompression du nerf facial • -Chirurgie esthétique et réparatrice : • lambeau pour les BPTM • Limites de la spécialité : • -en haut :neurochirurgie • -en arrière :la chirurgie du rachis • -en bas :la chirurgie thoracique et digestive

  5. 1 . LES CARACTERISTIQUES DE L’ORL • C’est une chirurgie très variée et qui peut être suivant le type d’intervention : • -Aseptique : oreille,neurinome • -Aseptique avec des temps septiques : BPTM ,laryngectomies • -Septique :VADS, sinus ,nez • C’est aussi une chirurgie à risque par-rapport à la maladie de CreutzfeltJacob (contact avec les méninges ou le liquide périlymphatique) • Cette spécialité s’accompagne très souvent de technologies nouvelles : • -laser CO2 ou YAG (section /coagulation . vaporisation) : nez, oreille, CV • -Fibroscopie souple (endoscopie) • -Chirurgie vidéoassistée (oreille,sinus,endoscopie…)

  6. 2 .LES CARACTERISTIQUES DE L’OPERE • Elles varient selon le type de chirurgie :

  7. 2 . LES CARACTERISTIQUES DE L’OPERE • 1 / L’oreille • Tout âge et sexe confondus • Attention à la communication selon atteinte de l’audition : gestuelle ou écrite

  8. 2 . LES CARACTERISTIQUES DE L’OPERE • 2/Les VADS • Age > 50 ans • Plus d’hommes que de femmes bien que la tendance augmente • Terrain alcoolo-tabagique • Etat général affaibli : installation +++ car chirurgie longue • Accueil très important : ce sont des personnes très angoissées car endoscopie à répétition ; des diagnostics pas toujours rassurants et une chirurgie souvent mutilante • Information ++ sur la chirurgie et soutien familial important

  9. 2 . LES CARACTERISTIQUES DE L’OPERE • 3/ Le nez • Adultes de tous âges • Sexe confondu • 4/ L’enfant • Arrivée au bloc à la dernière minute dans une salle chauffée • Prise en charge dans les bras pour les plus petits • L’enfant conserve un doudou ou un jouet • L’accueil se fera sans bavette pour rassurer l’enfant • Le contrôle de l’autorisation d’opérer est indispensable

  10. 3 . ELEMENTS SPECIFIQUES DE LA PREPARATION DE LA SALLE • 1. LES LOCAUX

  11. 3 . ELEMENTS SPECIFIQUES DE LA PREPARATION DE LA SALLE • 1. LES LOCAUX • -Ils sont vastes car il y a beaucoup d’équipements possibles en plus du mobilier de base : • Microscope • Colonne vidéo • Laser • -La lumière doit être variable ; on diminue l’intensité lors de l’utilisation du microscope • -La température est variable ; chirurgie de l’enfant

  12. 3 . ELEMENTS SPECIFIQUES DE LA PREPARATION DE LA SALLE • 2/ EQUIPEMENT ET MATERIEL SELON LA CHIRURGIE

  13. 3 . ELEMENTS SPECIFIQUES DE LA PREPARATION DE LA SALLE • 2/ EQUIPEMENT ET MATERIEL SELON LA CHIRURGIE • L’OREILLE • Microscope : focale de 250 • +/- associé à la colonne vidéo (moniteur ,caméra,magnétoscope) pour éviter la confidentialité de l’intervention et éventuellement filmer • Tabourets : les chirurgiens travaillent assis • Boite de base : Oreille avec des microinstruments • Antisepsie : Bétadine dermique ou Dakin(enfant) • Champ troué dégageant le pourtour de l’oreille • Aspirations de différents diamètres • Coagulation type bipolaire

  14. 3 . ELEMENTS SPECIFIQUES DE LA PREPARATION DE LA SALLE • 2/ EQUIPEMENT ET MATERIEL SELON LA CHIRURGIE • L’OREILLE • Spécifiques : • Infiltration : seringue + aiguille+ Xylocaïne à 1% adrénalinée • Presse pour l’aponévrose temporale • Microinstruments spécifiques au type de chirurgie • Si fraisage : moteur avec des fraises + une irrigation (seringue et cathlon) • Pansement : • Tampons résorbables pour le fond du conduit type Gélita • Tampons absorbants non résorbables type Pop Ear Wick • Bande Velpeau et sparadrap

  15. Les VADS • Les endoscopies • -Equipements : • chariot vidéo • Laser avec des lunettes de protection pour le patient et le personnel présent en salle • Chariot d’urgence • Tabouret pour l’opérateur • Générateur de lumière froide

  16. Les VADS • Les endoscopies • Matériel : • 1 champ de table • protège-dents • câble de LF en Y • Laryngoscope, Hypopharyngoscope, oesophagoscope • +/- bronchoscopes • Pinces à biopsie et à corps étrangers • Aspirations rigides de longueurs différentes • Pots et feuilles de prélèvement Anapath • Feuilles de schéma pour les Panendoscopies • Spécifique : • Matériel de suspension • Fibroscope avec sa colonne vidéo

  17. Les VADS • Trachéotomie • Boîte de trachéotomie • Drapage type champ universel • Ecarteur de Laborde • Canules de trachéo adaptées + seringue pour vérifier le ballonnet • Prévoir des canules de Montendon

  18. Les VADS • Larynx.Pharynx • Prévoir le matériel de fibroscopie , d’endoscopie et de trachéotomie • Boîte de laryngectomie • Drapage large • Coagulation • Aspiration • Drainage • Sonde gastrique lestée • Matériel de sondage urinaire • Sonde thermique • Canules de trachéo et de Montendon • Scie pour les laryngectomies partielles (électrique ou Giglie) • Pot anapath adapté

  19. Les VADS • Thyroïde.Parotide • Antiseptique sans iode pour la thyroïde • Boîte de cervicotomie • Coagulation • Aspiration • Examen extempo • Matériel de surveillance et de stimulation des N. facial et Récurrents :NIM

  20. Les VADS • . Amygdales et Végétations adenoïdes • Arceau sur la table pour fixer l’écarteur de Boyle-Davis (amygdale) • Eclairage spécifique : casque de LF ou Miroir de Clar • Boite Amygdale ou Végétation avec l’écarteur de Boyle-Davis et une pince de Bourgeois • Coagulation+++ • Aspiration • Prévoir de l’anapath pour les Amygdales chez les adultes

  21. Les VADS • LE NEZ ou chirurgie des sinus • -Equipement : • chariot vidéo si utilisation de la caméra pour éviter la confidentialité de l’intervention • -Matériel : • Mêchage : Xylocaïne 5% naphazolinée, coton, pince de Politzer • Générateur de LF • Boite de sinus • Champ troué • Aspiration • +/- coagulation • Optiques 0° ,30°,70° • Instruments d’endonasale : pinces et ciseaux • Lave-optique : irrigateur chirurgical avec chemise et aspiration • +/- caméra avec une housse stérile

  22. 4.INSTALLATION DE L’OPERE

  23. 4.INSTALLATION DE L’OPERE • CONSTANTES • -Décubitus Dorsal • -Rond de tête • -Bras le long du corps • -Jambes droites dans le prolongement du corps • -Protection de gélatine pour le saccrum et les talons • -Léger proclive

  24. 4.INSTALLATION DE L’OPERE • SELON LES INTERVENTIONS : • L’oreille • Tête tournée sur le côté opposé à l’intervention

  25. 4.INSTALLATION DE L’OPERE • SELON LES INTERVENTIONS : • Les VADS • Cervicotomie • Tête droite, le cou en légère hyperextension • Billot sous les épaules (il faut penser à l’enlever au moment de la fermeture) • Endoscopie • Tête droite sans billot • La tablette de la table sur laquelle repose la tête doit pouvoir se casser • Pour la laryngoscopie en suspension , il faut une table-pont et un appui thoracique (protéger le thorax et vérifier que la table ne le comprime pas ,en passant la main)

  26. 4.INSTALLATION DE L’OPERE • COAGULATION • Utilisation du bistouri bipolaire le plus souvent • Si monopolaire , ne pas oublier la plaque de bistouri (cuisse)

  27. 4.INSTALLATION DE L’OPERE • PLACE DES ACTEURS • Les chirurgiens sont en général à la tête • Anesthésistes aux pieds

  28. 5 . LES ACTIVITES SPECIFIQUES DE L’IBODE LORS DU SUIVI DES INTERVENTIONS

  29. 5 . LES ACTIVITES SPECIFIQUES DE L’IBODE LORS DU SUIVI DES INTERVENTIONS • .L’oreille • -Faire régner le calme • -Lumière tamisée mais prévoir l’éclairage de la table d’instrumentation au moment de la préparation de la greffe • -Contrôler et manipuler le microscope et la vidéo (le microscope est mis en place dès le début de l’intervention) • SELON LES INTERVENTIONS • -Contrôle du fonctionnement du moteur et utilisation (fraises de rechange) • -Prévoir les prothèses adaptées (les connaître et bonne gestion du stock stérile) • Faire respecter les règles d’asepsie et éviter les entrées et les sorties dans la salle (éviter le bruit et l’agitation car chirurgie très minutieuse et précise)

  30. 5 . LES ACTIVITES SPECIFIQUES DE L’IBODE LORS DU SUIVI DES INTERVENTIONS • 2 . Les VADS • CERVICOTOMIES : • -Interventions plus ou moins longues • -Vérifier le confort et la bonne position du patient • -Identifier les moments septiques et aseptiques (élimination des instruments septiques) • -Examens anapath et extemporanés : prévoir les pots adaptés et les documents ,ainsi que fixateurs (bouin alcoolique ou Formol 10%) ou non (extempo)

  31. 5 . LES ACTIVITES SPECIFIQUES DE L’IBODE LORS DU SUIVI DES INTERVENTIONS • 2 . Les VADS • ENDOSCOPIE : • -Préparation rigoureuse du matériel (protocole de décontamination des endoscopes) • -Si réalisation de nombreuses biopsies ,il faut prévoir des pots de prélèvement et les étiquetter en les numérotant (important car détermination du diagnostic) • + prévoir des feuilles de schémas que le chirurgien annotera selon les biopsies effectuées

  32. 5 . LES ACTIVITES SPECIFIQUES DE L’IBODE LORS DU SUIVI DES INTERVENTIONS • 3.Les sinus • -Contrôle de la bonne vision des optiques et du fonctionnement de la caméra • -Gestion de l’irrigateur ( changement des poches d’irrigation)

  33. 6 . LE TRANSFERT DE L’OPERE EN SALLE DE REVEIL • Il n’est pas particulier à cette spécialité • -Vérifications habituelles de l’IBODE (absence de compression sur les points d’appui ,de brûlure sous la plaque et dossier complet) • -Veiller au transfert en douceur de la tête car il y a risque de vomissement chez les patients opérés de l’oreille • Le transfert est réalisé en présence d’un aide-soignant ,d’une IADE et d’un médecin anesthésiste

  34. CONCLUSION • Les aspects particuliers du comportement professionnel de l’IBODE : • La rigueur • -Respecter et faire respecter l’asepsie n’est pas très aisé dans cette spécialité qui regroupe en un même lieu : • La chirurgie aseptique : oreille • La «  «  «  avec des temps septiques • Et la chirurgie septique pure : amygdale,endoscopie .. • -Faire respecter les temps de décontamination et de désinfection en chirurgie sinusienne et endonasale • -Faire évoluer les pratiques de la désinfection à la stérilisation, mettre des housses au microscope et aux caméras

  35. Une écoute particulière en fonction des opérés qui sont très différents (enfants et adultes) et qu’il faut rassurer , informer,satisfaire • La minutie dans la manipulation et le contrôle du matériel

  36. La disponibilité , l’anticipation , l’adaptation sont indispensables • La trachéotomie est une urgence qui touche toutes les spécialités et est quelque fois imprévisible

  37. FIN