Stratification sociale, inégalités - PowerPoint PPT Presentation

stratification sociale in galit s n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Stratification sociale, inégalités PowerPoint Presentation
Download Presentation
Stratification sociale, inégalités

play fullscreen
1 / 65
Stratification sociale, inégalités
242 Views
Download Presentation
ena
Download Presentation

Stratification sociale, inégalités

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Stratification sociale, inégalités Moyennisation / polarisation

  2. I. LA DYNAMIQUE DES INÉGALITÉS A. QUELQUES SUJETS DU BACCALAURÉAT B. LE SUJET À LA LOUPE I. LA DYNAMIQUE DES INÉGALITÉS A. LA THÈSE DE LA MOYENNISATION 1. Arguments portant sur la structure sociale 2. arguments portant sur les niveaux de vie 3. Arguments portant sur les modes de vie B. LES LIMITES DE LA MOYENNISATION 1. Arguments portant sur la structure sociale 2. Arguments portant sur les niveaux de vie 3. arguments portant sur les modes de vie CONCLUSION : RENOUVEAU DES INÉGALITÉS ? Plan du cours

  3. I. La dynamique des inégalités Quelques sujet du baccalauréat Le sujet à la loupe La thèse de la moyennisation Les limites de cette thèse Conclusion

  4. A. QUELQUES SUJETS DU BACCALAURÉAT • Après avoir présenté le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites. Question de synthèse - France métropolitaine, 2007 • Vous montrerez que l'on observe une tendance à l'homogénéisation des modes de vie mais que celle-ci ne supprime pas les clivages entre les groupes sociaux. Oral - Tronc commun Paris-Créteil-Versailles, 2006 • Après avoir analysé l'évolution des inégalités économiques depuis le début des années 1980, vous l'expliquerez. Question de synthèse - Antilles, septembre 1999 • Après avoir montré la persistance des inégalités dans notre société, vous tenterez de les expliquer Question de synthèse - Centre étrangers, juin 1996

  5. B. LE SUJET À LA LOUPE • Après avoir présenté le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites. Question de synthèse - France métropolitaine 2007 1. Définitions 2. Bornes 3. Analyse

  6. Expansion des classes moyennes Effacement des frontières sociales : le mode de vie des couches moyennes se diffuse, moins de différences entre les catégories sociales. Réduction des inégalités (mesurées par des indicateurs quantitatifs) 1.Définitions Moyennisation : notion du programme en termes quantitatifs en termes qualitatifs en termes de structure sociale

  7. période contemporaine « la société française» 2.Bornes • Une borne géographique explicite • Une borne chronologique implicite Au sens le plus large : depuis la première guèrre mondiale Dans un sens plus étroit : depuis le début des Trente Glorieuses Une date charnière : 1974

  8. 3. Analyse : chaque mot doit faire sens Après avoir présenté le processus de moyennisation de la société française, vous en montrerez les limites.

  9. La méthode : tout rayer (cliquer sur les blocs) Après avoir première partie présenter  analyser. descriptif, mais n’interdit pas totalement d’expliquer / présenter  discuter, on affirme. présenté le processus moyennisation comme processus ( état) de moyennisation voir définition de la société française, voir bornes encore un terme à dominantedescriptive vous en montrerez les limites. deuxième partie. Plan dialogue

  10. A. LA THÈSE DE LA MOYENNISATION • Arguments portant sur la structure sociale • Arguments portant sur les niveaux de vie • Arguments portant sur les modes de vie

  11. 1. Arguments portant sur la structure sociale Trouver un argument à partir de ce document (5 p.150)

  12. L’expansion des classes moyennes Les catégories typiques des classes moyennes, surtout salariées du tertiaire (employés, professions intermédiaires, CPIS), prennent leur essor

  13. Moyennisation et tertiarisation Du même coup, l’opposition travail manuel / travail intellectuel qui caractérisait la structure sociale tend à s’estomper • Le phénomène est le corollaire de la tertiarisation. • Les services regroupent 70% de la population active : ils se caractérisent • par le poids de l’emploi qualifié, • des barrières moins étanches entre échelons hiérarchiques et niveaux de qualification différents.

  14. Attention à la rigueur • Puis-je écrire : • Justifiez votre réponse

  15. Attention à la rigueur • Les ouvriers sont une profession typique du secteur secondaire. L’essor du tertiaire a fait reculer leur poids dans la population active. • Rappel : de nombreux ouvriers travaillent dans le secteur tertiaire (ceux du lycée...) • Un actif est classé dans une PCS d’après sa situation individuelle (métier, statut...) • Il est classé dans un secteur d’après l’activité principale de son employeur.

  16. D1 D2 D3 D4 D5 D6 D7 D8 D9 2. arguments portant sur les niveaux de vie • On va utiliser des instruments statistiques pour appréhender les inégalités de richesse. Fiche méthode du manuel : n°3 pages 410-412 Un population étant classée en 10 groupes de revenus croissants, les déciles de revenus sont les seuils qui séparent chaque groupe du groupe suivant 10% les plus pauvres 10% les plus riches

  17. D9 Rapport interdécile = D1 Le rapport interdécile • Il permet de mesurer l’évolution des inégalités pour une variable quantifiable comme le patrimoine, le revenu…

  18. Disparités salariales : évolution Faire une phrase avec le rapport interdécile de 1959 Trouver un argument à partir de ce document

  19. Un peu de vocabulaire L’inégalité salariale s’atténue / s’accentue (s’amplifie) Les inégalités en matière de Salaires progressent / reculent les différences de salaire augmentent / diminuent L’éventail des salaires s’ouvre / se ferme La fourchette des salaires s’élargit / se resserre Les écarts de salaire s’élargissent / se résorbent Le fossé entre les hauts et les bas salaires se creuse / se comble

  20. La résorption des inégalités salariales • Du milieu des années 1960 à la fin des années 1970, on assiste au resserrement de l’éventail des salaires. • Ce phénomène qui marque la fin des Trente Glorieuses peut être relié : • aux revalorisations successives du SMIG • à l’activité revendicative des salariés • à la déformation de la structure des qualifications

  21. Une autre approche avec les déciles. Rappelez la différence entre salaire et revenu Trouver un argument à partir de ce document (20 p.149) et du suivant

  22. Un document complémentaire (centiles) Peut-on dire que les plus riches se sont apauvris ? Trouver un argument à partir de ce document et du précédent (20 p.149)

  23. Attention à la rigueur • Puis-je écrire : • Justifiez votre réponse

  24. Un peu de vocabulaire Les catégories favorisées / les catégories défavorisés Les personnes fortunées / démunies les riches/les pauvres les ménages aisés / les ménages modestes Les individus du haut / du bas de l’échelle / de la pyramide / de la distribution des revenus Les milieux bourgeois / les milieux populaires

  25. Sale temps pour les grandes fortunes? • Selon Thomas Piketty, le centième des ménages les plus favorisés qui captait au début du siècle 20% du revenu global a vu sa part diminuer de moitié. • Ceci étaye la thèse de Simon Kuznets. • D’après document 19 p.148 : • tracez la courbe de Kuznets (voir diapo suivante) • qu’est-ce qui favorise la résorption des inégalités dans la seconde phase du développement ?

  26. La courbe de Kuznets niveau des inégalités PIB

  27. Une courbe en U inversé niveau des inégalités Les inégalités suivent une courbe en « U inversé » : après s’être creusées jusqu’à la 1ère guerre mondiale, elles tendent à s’atténuer PIB

  28. Les explications du phénomène • hausses des salaires autorisées par les gains de productivité • mise en place de mécanismes de redistribution • recul de certaines catégories traditionnellement très démunies (petits indépendants, petits paysans) • rôle de l’inflation (Keynes : « euthanasie des rentiers »)

  29. 3. Arguments portant sur les modes de vie Quels arguments plaident en faveur d’une uniformisation des modes de vie en matière… de santé ? de loisirs ? vestimentaire ? scolaire ? D. 23 p.151

  30. Démocratisation du tourisme • Les modes de vie des classes moyennes se sont diffusées et ont été adoptés par l'ensemble de la société (effet d’imitation). • Par exemple les vacances, le tourisme, au départ réservés aux classes supérieures, sont devenus un phénomène de masse.

  31. Uniformisation des pratiques vestimentaires • Les clivages de classes sont moins apparents. • Par exemple, les pratiques vestimentaires sont de moins en moins socialement différenciées. • L’opposition chapeau haut de forme et queue de pie contre bleu de travail et casquette est caduque... • Le jean symbolise cette uniformisation.

  32. Des écarts moindres dans le domaine sanitaire • Les écarts sociaux en matière d’espérance de vie tendent à se résorber. • Cela reflète une sensibilisation générale en matière d’hygiène de vie. • La généralisation de la protection sociale démocratise l’accès aux soins de santé. • Parachevée par l’AME (Aide Médicale d’Etat) et la CMU (Couverture Maladie Universelle) ( trimestre 3)

  33. Le rôle de l’école • La massification scolaire tend à effacer les frontières entre les classes sociales. • Collège unique (1976), démocratisation de l’accès au lycée : homogénéisation culturelle. • Rôle accru de l’école en matière de socialisation, influence moindre du milieu social d’origine.

  34. B. Les limites de la moyennisation • Arguments portant sur la structure sociale • Arguments portant sur les niveaux de vie • Arguments portant sur les modes de vie

  35. 1. Arguments portant sur la structure sociale Peut-on utiliser le document pour contester l’idée de moyennisation ?

  36. début de période : poids des catégories populaires > 60% fin de période : poids des catégories populaires > 50% ouvriers  39% employés  27% ouvriers  24% employés  22% chômeurs  3 % chômeurs  1%

  37. La permanence des classes populaires • Si l'on additionne les PCS « ouvriers », « employés » et « chômeurs n’ayant jamais travaillé », on constate une relative stabilité des «  classes populaires » ( plus de 50% de la population active ) depuis les années 50. • Le poids des ouvriers a décru mais à partir d’un « plus haut » historique au milieu des années 70. • Les classes populaires se transforment sous l’effet de la tertiarisation et de la dégradation du marché du travail mais ne se dissolvent pas.

  38. Est-il légitime d’agréger les PCS 5 et 6 ? • Quel argument peut-on tirer du cours sur l’organisation du travail ?

  39. Les employés, « OS du tertiaire » ? De ce point de vue la distinction employés/ouvriers tend à s’estomper du fait de l’extension des principes tayloriens au secteur tertiaire. Les classes populaires ne se distinguent plus par le travail manuel mais par des activités subordonnées et répétitives. Codification des tâches, déqualification, chronométrage sont facilité par les nouvelles technologies. En outre, les rémunérations des employés sont devenues légèrement inférieures à celles des ouvriers.

  40. Inégalité sociale et situation du marché du travail Taux de chômage selon le groupe socioprofessionnel Exploitez ce document et celui de la diapo suivante (25 p.151) dans l’argumentation

  41. Inégalité sociale et situation du marché du travail Exploitez ce document (25 p.151) et celui de la diapo précédente dans l’argumentation Source : Pierre ROSANVALLON et al., La nouvelle critique sociale, coll. La République des idées, Seuil-Le Monde, 2006.

  42. Inégalité sociale et crise du marché du travail Les emplois peu qualifiés sont aussi les moins abrités des effets de la mondialisation. Les restructurations de l’appareil industriel ont fortement affecté les professions ouvrières. Environ un ouvrier sur 7 est concerné par la précarité contre à peine un cadre sur 40. Des écarts qui on eu tendance à se creuser au début des années 1990 Le chômage et l’emploi atypique touchent plus particulièrement les milieux populaires. Les catégories populaires sont nettement plus exposées au risque du chômage. La probabilité pour un ouvrier d’être privé d’emploi est plus du triple de celle d’un cadre

  43. 2. Arguments portant sur les niveaux de vie Ce document peut-il donner lieu à une exploitation dans la partie 2 ? Début d’un nouveau cycle de creusement des inégalités ? La dynamique de résorption des écarts de revenu semble enrayée depuis le début des années 80.

  44. Le rôle des revenus de la propriété • Faites une pharse avec le chiffre « 10,3 » • Quel raisonnement permet d’invoquer ce document dans la seconde partie de la dissertation ? Alternatives Economiques Hors-série n°54 - Octobre 2002

  45. Résurrection des rentiers ? ...ni celles liées à la flambée de l’immobilier NB. Les données de l’INSEE n’intègrent pas les plus-values réalisées sur actifs financiers... Le nouveau partage de la valeur ajoutée intervenu dans les années 80 joue ici un rôle indéniable... Le poids accru des revenus de la propriété dans le revenu disponible des ménages contribue au creusement des inégalités. Les revenus du capital étant nettement plus concentrés que ceux du travail…

  46. Des « working poor » à la française Faites une phrase avec le chiffre commençant par : « en 2002, un travailleur sur ... » Pourquoi selon vous le SMIC n’empêche-t-il pas complètement la montée du phénomène des working poor ?

  47. Des « working poor » à la française Contrairement aux Etats - Unis, ils ne sont pas caractérisés par de faibles salaires horaires mais par le temps partiel (souvent subi : temps réduit involontaire) En dehors des salariés, les working poor sont de petits indépendants (dispositifs d’incitation à la création d’entreprises par les chômeurs ou les salariés)

  48. Inégalités dans l’accès à certains services ou équipements Accès à Internet selon la PCS Champ : individus de 15 ans ou plus occupant un emploi. Source : enquête « Technologies de l'information et de la communication » d'octobre 2005, Insee

  49. Certains biens ou services demeurent socialement sélectifs • Certains équipements ou services sont toujours l’apanage des catégories aisées. • On pourrait citer : • le personnel de maison • les piscines privées • les véhicules 4x4 • le home cinéma