Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
REDD-plus after Cancun: Moving from Negotiation to Implementation PowerPoint Presentation
Download Presentation
REDD-plus after Cancun: Moving from Negotiation to Implementation

REDD-plus after Cancun: Moving from Negotiation to Implementation

116 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

REDD-plus after Cancun: Moving from Negotiation to Implementation

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Vers l’établissement du système national MRV REDD+ à Madagascarou comment passer des projets pilotes au système national et du système national aux projets REDD-plus after Cancun: MovingfromNegotiation to Implementation du 10 au 12 mai 2011, Douala (Cameroun) Préparé par le Comité Technique REDD (CT-REDD) représenté par : Jean Roger RAKOTOARIJAONA, Office National pour l’Environnement; Julia RANDIMBISOA, Intercooperation Madagascar; Andriamanjato MAMITIANA, Direction Générale des Eaux et Forêts, MEF

  2. Contenu de la présentation • Contexte général • La préparation à la REDD+ à Madagascar • Le MRV proposé dans le R-PP • Les chantiers en vue, les principaux défis et les nouvelles orientations • Le défi du cadrage méthodologique

  3. Contextegénéral • Projets de démonstration REDD: depuis 2005 • Madagascar pays REDD sélectionné au FCPF • Biodiversité unique, superficie forestière relativement faible REDD pour la protection de la biodiversité et la lutte contre la pauvreté • Objectif de tripler la superficie sous protection REDD+ = Outil pour financer durablement les aires protégées • Processus bloqué par les problèmes politiques

  4. Processus de préparation à la REDD+ : La situation du R-PP • Début : Août 2009 • Ressources limitées • Pilotage puis rédaction et finalisation par le CT-REDD • Première soumission informelle Mars 2010 • Consultation des parties prenantes Avril-mai 2010 • Atelier national de validation Juillet 2010 • Draft final Octobre 2010 • Soumis et présenté au CP du FCPF Novembre 2010

  5. Processus de préparation à la REDD+ : La situation du R-PP (suite) • Résultat de Washington (PC7 du FCPF) • Blocage lié à la situation politique • Commentaires techniques positifs • Les standards du TAP sont largement atteints (largely met) concernant les volets 3 scenario de référence et volet 4 MRV • Il y a des éléments à améliorer dans le R-PP mais… • il y a des actions pouvant être lancées

  6. Caractérisation du MRV proposé dans le R-PP • Echelle de REDD+: Approche nationale • Importance des éléments à suivre autres que le carbone: • Les facteurs de déforestation et de dégradation • Les co-bénéfices et impacts environnementaux et sociaux • La gouvernance • Valorisation des outils existants (TBE, TBS…) • Capitalisation des projets de démonstration

  7. Caractérisation du MRV proposé dans le R-PP • Articulation avec le Niveau de référence • Articulation avec la stratégie REDD+ et l’EESS • Trois niveaux de suivi : national, régional et local • Niveau de précision visé : Tier 3 (au moins pour la biomasse aérienne et souterraine et le carbone du sol) • Outils : combinaison télédétection-vérité terrain : Traitement d’image classique+ CLASlite et LIDAR • Méthodologie pour le calcul de la variation du stock de carbone : Stock Change Method

  8. Les objectifs du MRV par niveau

  9. Les chantiers en vue • Choix définitif des outils après tests méthodologiques • La définition des forêts • La fréquence des mesures • Délimitation de la portée du MRV • Suivi de la distribution des revenus ? • les autres réservoirs de carbone, surtout le sol • Renforcement des capacités • Mise en place du Registre et précision de ses liens @ le MRV

  10. Les principaux défis • Participation des communautés locales dans le MRV • Quantification et suivi des fuites • Fréquence des mesures et du rapportage • Etablissement d’un niveau de référence national crédible au niveau international • Agrégation (bottom-up) ou distribution (top-down) du niveau de référence au niveau subnational? • Disponibilité des outils (cas critique de LIDAR et de CLASlite) • MRV du « + » de REDD+ • Normalisation des statistiques socioéconomiques (TBS,TBE)

  11. Défi : Harmonisation méthodologique ou comment passer des projets au national et du national aux projets en partant des projets pilotes, concevoir une méthodologie/outils de suivi pour le niveau national. Système national (MRV et Niveau de référence) Leçons apprises Appliquer la méthodologie mise au point au niveau national pour tous projets REDD pilotes ou nouveaux et distribuer le niveau de référence national Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet Projet

  12. Les 5 projets de démonstrationREDD Projet REDD MAKIRA Projet Corrridor Ankeniheny Zahamena (CAZ) Projet Corridor Fandriana Vondrozo (COFAV) Programme Holistique de Conservation des Forêts à Madagascar (PHCF) Projet FORECA

  13. Outils : • Images Landsat et photos aériennes • Logiciels de télédetéction ERDAS pour l’étude historique de deforestation • Makira Terrestrial Carbon Stock Measurement Standard Operating Procedures (par Winrock International) pour l’inventaire de la biomasse (guide) • Land Change Modeler (extension dans IDRISI) pour établir le baseline • Protocole simplifié de suivi écologique de la biodiversité terrestre à Madagascar ( WCS-MNP-US fish and wildlife service) pour le suivi écologique participatif • Perspectives • Alimenter à partir des leçons apprises les réflexions au niveau national • Survol avec Lidar pour confirmer le carbone baseline (REBIOMA,WCS, Asner Lab Carnegie Institute) • Logiciel CLASlite pour faire le suivi de la couverture forestière, et le suivi de dégradation PROJET REDD MAKIRAProjet pilote REDD+ avec une surface forestière de 405.380 ha Méthodologie : Mosaic (n’est pas encore validée) PDD revu avec REDD Methodology Framework VM0007 Version 1.0

  14. Conservation International : projets COFAV et CAZ • Etablissement de la ligne de référence • Etendue des forêts par télédétection classique des images Landsat • Stock de carbone établi à partir des inventaires sur le terrain utilisant les méthodes recommandées par Ie GIEC • La ligne de référence modélisée avec des paramètres biophysiques et des proxy pour les données socio-économique • Développement d’un système d’alerte de déforestation précoce pour les zones de projet alerte aux feux du satellite MODIS et traitement des images Landsat (15 jours de temps de revisite) • Suivi participatif des dégradations/déforestations par les communautés locales : contrat de conservation avec la population riveraine • Conception d’un circuit de transfert des données et des connaissances, entre la population locale et le promoteur de projet Ex. : HNI, un systèmes intégré de sms/serveur bases de données, la population locale est équipée de téléphones mobiles, les gens envoient des sms codés (sur les constatations de menaces, déforestation, etc…) au serveur qui traite automatiquement et les stock dans une bases de données.

  15. Outils : • Images Spot à très haute résolution (2,5m couleurs) • Logiciels CLASlite et Overland pour la détection de la déforestation etde la dégradation par télédétection • Technologie LiDAR (Institut Carnegie) • Modélisation allométrique pour la biomasse (CIRAD) • Spectrométrie infra-rouge pour le C sol (IRD) • LAI-mètre : mesures d’Indice Foliaire (CNRS) • Enseignements (au 1er mai 2011) : • Méthodologie du Fonds BioCarbone très lourde à mettre en oeuvre • Méthodologie de Wildlife Works bien plus répliquable à l’échelle du pays, surtout en ce qui concerne les aspects télédétection et modélisation (forêt et C sol) • Stocks C biomasse souvent surévalués à Madagascar • Evaluation du C sol accessible techniquement et financièrement à Madagascar • Bons résultats pour CLASlite • Question : Disponibilité de CLASlite et de LIDAR Programme Holistique de Conservation des Forêts à MadagascarProjet pilote REDD+ - Phase 1 : 2008-2012 - 515 000 ha - Forêts humides et épineuses Méthodologie : méthodologie mosaïque du Fonds BioCarbone récemment abandonnée au profit de la méthodologie mosaïque Eco-Partners/Wildlife Works validée par VCS (VM0009)

  16. Outils : • Mise en place et gestion d’un mécanismed’incitations • Stratification • Analyses socio‐économique des facteurs de deforestation et degradation • Identification de schémasd’incitations à la REDD+ • Quantification et allocation d’impacts • Evaluation des schémad’incitations et de leurs impacts • Outil de quantification carbone de Foreca • Spécificités : • Rôles du niveau local: responsable des activités de réduction dd ( sous la forme d’une « offre » sur base d’une estimation de ligne de base), suit la biomasse au niveau local, ... • Rôles du niveau régional: responsable du suivi des facteurs de dd , valide l’offre et attribue les activités de réduction dd (cadre : gestion aménagement du territoire), suit l’évolution des ressources forestières , ... • Rôles du niveau national: responsable du suivi carbone (baseline & MRV), attribue les quotas de réduction (régions/acteurs/projets/promoteurs), suit la mise en œuvre des sauvegardes, … • Perspectives: trouver les moyens financiers pour tester la boite à outils, dans son entièreté pour en tirer les leçons et nourrir l’élaboration de la stratégie nationale FORECA: une boite à outils méthodologique REDD+Phases 1 & 2 : 2007-2011 Méthode appliquée pour la boite à outils : mettre au point les outils individuellement ou par deux, dans 3 types de sites (forêt de production, aire protégée, forêt à gestion communautaire)

  17. COFAV et CAZ : Rapportage et vérification • Conception d’un circuit (transparent et accessible) facilitant le transfert des données et des connaissances, entre la population locale et le promoteur de projet Ex. : HNI, un systèmes intégré de sms/serveur bases de données, la population locale est équipée de téléphones mobiles, les gens envoient des sms codés (sur les constatations de menaces, déforestation, etc…) au serveur qui traite automatiquement et les stock dans une bases de données.

  18. Les nouvelles leçons apprises • Prendre en compte l’évolution du débat au niveau international tout en se préparant • Flexibilité • Approche par étapes • Learning by doing • Keep it simple • Importance de la stratification • Arbitrage entre la couverture spatiale, la précision et les coûts • Profiter des expertises internationales, collaboration avec les centres d’excellence et les systèmes des Nations Unies

  19. Merci de votre aimable attention!

  20. CLASlite • Carnegie LANDSAT Analysis System • Logiciel « libre » développé par Carnegie Inst. • Outil utilisé pour la stratification, le suivi de la déforestation et de la dégradation forestière • Méthodes : décomposition par pixel en végétation vivante ou morte et sol dénudé • Sur des images à moyenne résolution (LANDSAT) • Testé en Amérique latine et à Madagascar (Andapa et Fort Dauphin) • Bons résultats obtenus, coûts relativement faibles

  21. LIDAR • Light Detection and Ranging • Technologie utilisée pour établir la carte de densité carbone • Testé au Pérou, au Brésil et à Madagascar • Coût < 1$/ha • Taux d ’échantillonnage 5%  80% de précision • Gain de temps • Bons résultats obtenus ?