Download
la directive inspire n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La directive INSPIRE PowerPoint Presentation
Download Presentation
La directive INSPIRE

La directive INSPIRE

184 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

La directive INSPIRE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La directive INSPIRE Antoine BERNARD MEEDDAT Commissariat général au développement durable Mission pour l’information géographique le 3 avril 2009

  2. SOMMAIRE • Pourquoi INSPIRE ? • La directive • La mise en oeuvre

  3. 1. POURQUOI INSPIRE ?

  4. 1. POURQUOI INSPIRE ? Le diagnostic (cf. considérants de la directive) Des informations géographiques sont nécessaires pour la formulation et la mise en œuvre de la politique communautaire dans le domaine de l’environnement La disponibilité, la qualité, l’organisation, l’hétérogénéité, l’accessibilité et la mise en commun des informations nécessaires posent problème Ces problèmes sont communs à un grand nombre de politiques, ainsi qu’à différents niveaux d’autorités publiques

  5. 1. POURQUOI INSPIRE ? Le remède • Adopter des mesures concernant l’échange, le partage, l’accès et l’utilisation de données et de services géographiques interopérables aux différents niveaux d’autorités publiques • c’est-à-dire établir une infrastructure d’information géographique

  6. 2. LA DIRECTIVE

  7. 2. LES EXIGENCES D’INSPIRE • Créer des métadonnées pour les données et les services • Harmoniser les données et les mettre à disposition • Créer un réseau de services permettant d’accéder aux données et services géographiques : recherche (gratuite), consultation (gratuite sauf exception), téléchargement, transformation, appel de services • Partager les données entre autorités publiques • S’organiser dans chaque Etat membre : • désigner un point de contact unique pour la Commission • mettre en place une structure de coordination associant les fournisseurs de données et les utilisateurs

  8. 2. LES DONNEES ET SERVICES CONCERNEES Les données géographiques : • Concernant un ou plusieurs des 34 thèmes décrits dans les annexes de la directive • Existant sous forme électronique (pas d’obligation à collecter de nouvelle données) • Détenues par une autorité publique  Les services qui concernent les données entrant dans le champ d’INSPIRE : • les services « de base » : recherche, consultation, téléchargement, transformation • et aussi les autres services, par exemple services météo, recherche d’itinéraire de transport intermodal, prévision de crues,…

  9. 2. LES CIBLES comme utilisateurs : toutes les autorités publiques les entreprises et les associations le grand public comme producteurs : les autorités publiques qui ont des données concernées les organismes volontaires pour apporter leurs données (dans la mesure où celles-ci sont inter opérables)

  10. 2. LES EFFETS ATTENDUS DE LA DIRECTIVE a)Pour l’utilisateur, accès facilité aux données et aux services • des servicesde recherche, de consultation et de téléchargement interopérables, pour accéder aux données de tous les Etats membres dans un champ très étendu • les 34 thèmes INSPIRE couvrent largement l’information sur le territoire • au-delà des données obligatoires, tous ceux qui le désirent peuvent connecter leurs données (et services) géographiques b) Pour le producteur, une visibilité accrue de ses données et services

  11. 3. LA MISE EN OEUVRE

  12. 3. LA MISE EN OEUVRE 3 aspects : • Transposition en droit français • Élaboration des règlements de mise en œuvre par la Commission • Actions « de terrain »

  13. 3.a TRANSPOSITION EN DROIT FRANCAIS • Un avant-projet de loi soumis à la concertation • Une structure de coordination au sein du CNIG, lui-même en cours de refondation (projet de décret soumis à la concertation) • Décrets à prendre en application de la loi de transposition

  14. 3.b LES REGLEMENTS DE MISE EN OEUVRE • ces règlements précise(ro)nt les exigences à respecter pour : • La création des métadonnées • L’interopérabilité des données (sémantique et technique) • Les services en réseau • L’accès, par les institutions et organes de la Communauté, aux données et services • Le suivi de la mise en œuvre par les Etats • Ils sont adoptés par la Commission après une procédure faisant intervenir notamment les organismes publics et les communautés d’intérêts déclarés auprès de la Commission • Échéance : de 2008 à 2012

  15. 3.c ACTIONS DE TERRAIN • Une instance de partage pour les acteurs français : le groupe de liaison Inspire du CNIG • Information des organismes concernés (notamment par des présentations, un blog,…) • Participation à l’élaboration des règlement de mise en œuvre : • Des experts participent aux groupe de travail de la Commission • Remarques sur les projets soumis par la Commission • Organisation de tests des spécifications de données

  16. 3.c ACTIONS DE TERRAIN • Métadonnées : • règlement adopté le 2 décembre 2008 • échéance au 3 décembre 2010 • mise à disposition d’un outil libre pour saisir les métadonnées (Géosource) • sensibilisation des acteurs • Services de recherche et consultation : • prévision d’adoption du règlement : 1er semestre 2009 • s’appuieront en France sur Géocatalogue/géoportail développés par le BRGM et l’IGN

  17. Conclusion