Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
audition PowerPoint Presentation

audition

191 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

audition

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. 1 audition FONCTIONS Vigilence (Réveil) Localisation d'une source sonore (--> Attention spatiale) Son => communication (décodage verbal) RAPPELS Aspects mécanique de l'audition => "empreinte" sonore Transformation par des mécanorécepteurs (20 000) Sous contrôle de 2 000 neurones efférents METHODE GENERALE son pur => réponse neuronale (limitations?) c. ganglionnaires nerf auditif efférences colimaçon sons

  2. 2 Cellule de Corti audition K+ Mouvement Endolymphe [K+] Cil K+ Canal K+ voltage dépendant Canal Ca++ voltage dependant Ca++ Canal K+ Ca++ dépendant Pompe à Ca++ Terminaison nerveuse afférente Terminaison nerveuse efférente perilymphe Potentiels d'action des neurones ganglionnaires de Corti: # Activité spontanée élevée 5 à 70 spike/s pseudorandom # Organisation tonotopique # Fréquence caractéristique (Fc) et domaine de fréquence

  3. 3 audition # réponse en fréquence de chaque neurone Fc N spike/s Un neurone Un autre neurone Domaine caractéristique Fréquence du son # Codage de l'intensité sur chaque neurone Un neurone à sa Fc N spike/s Int. seuil Intensité du son

  4. 4 audition # BF: suivi en fréquence et phase; HF: suivi en phase Pression Temps Pots d'action 1/2

  5. 5 audition # Codage de sons complexes = Simple sommation de sons élémentaires? Non => interaction entre fréquences (potentialisations interfréquences) # Codage du décours temporel Bouffées tonique aux changements d'intensité sonore: N spikes/s Temps Son • # Mise en évidence du rôle du contrôle efférent • = Neurones olivo-cochléaires • ( à rythme d'activité spontané lent, fixe) • => Stimulation sonore d'une des 2 cochlées • blocage des neurones d'une oreille dont Fc = • fréquense du son imposé à l'autre oreille

  6. 6 audition LES VOIES AUDITIVES: RAPPEL ANATOMIQUE Corps géniculé médian A1 Cortex auditif Radiations auditives Comm intercolliculaire inférieure colliculus inférieur comm. Probst n du lemnisque latéral lemnisque latéral Stries acoustiques dorsales n. cochléaire dorsal nerf cochléaire Reticulée n. cochléaire ventral n olivaire supérieur Corps Trapézoïde ganglion de Corti

  7. audition Au niveau des noyaux cochléaires # Neurones de 2nd ordre de l'audition # Points communs: = organisation tonotopique (BF pos. ventrale) = spectre de fréquence étroit ou très large n. sélectifs en fréquence n. sensibles à l'intensité sans prise en compte de la fréquence # N. cochléaires dorsaux: = accord de fréquence étroit par inhibition latérale => interneurones inhibiteurs Fc sans IL VERS COL INF Rythme des potentiels d'action Fréquence du son

  8. audition Au niveau des noyaux cochléaires (suite) # Intensité du son: = neurones de type I: Intensité => N V: Intensité => N II, III & IV: réponse non monotone min ou max pour une intensité donnée # Chronologie des sons: = réponses primaires N (cf. n. auditif) = réponses ON Clic => même = réponses à hachage réponse périodique = réponses complexes (tonique-repos-phasique) son: # Modulation en fréquence des sons: = Fréquence => N = Fréquence => N = Fréquence ou => N

  9. audition Au niveau du complexe olivaire supérieur Premier niveau où parviennent des signaux des 2 oreilles LOCALISATION DE LA SOURCE SONORE # Neurones EE Comparaison des moments d'arrivée des sons # NeuronesEIdont le rythme d'activité dépend de la différence d'activité moyenne des afférences (HF surtout) Comparaison des atténuations des sons selon la distance 1 E 2 E n. cochl. v G n. cochl. v D 3 1 2 3 N Od = différence E I N Og ===> Vers le colliculus supérieur ===> Vers les noyaux moteurs du cou

  10. audition Au niveau du corps géniculé médian (CGM) # Considérations anatomo-fonctionnelles: = structure thalamique = relations réciproques avec le cortex auditif et le CI = organisation tonotopique # Fonctionnement = contient des régions à haute spécificité tonale = réponse modulable par le niveau d'attention: majorée pour des sons inattendus = sensibilité tonale modulable par les apprentissages en termes de Fc

  11. audition Au niveau du cortex # Considérations anatomo-fonctionnelles: = CGM => Gyrus temporal supérieur (A1, Brodmann 41) = organisation tonotopique (ant. post.) et selon l'origine des sons (médio lat.) = structuration columnaire (voir cours sur la vision) Coupe HF BF CM A1 RM PL Cortex primaire (41) Cortex associatif AL Vision LAT # Fonctionnement: = stimulation => illusions auditives contralatérales = sélectivité à des sons très spécifiques (cris du répertoire vocal) = extrème plasticité

  12. audition Au niveau du cortex (suite) # Lésion = Surdité par lésion corticale => rarissime = Lésion => perte de finesse de discrimination des sons dans l'espacé contralatéral => difficulté à se souvenir de séquences musicales # la parole = Latéralisé HEMISPHERE GAUCHE Aire motrice de la phonation Faisceau arqué Aire de Broca Aire de Wernicke Audition Vision

  13. audition • Convergence des signaux de toutes modalités • sensorielles après analyse par le cortex temporal gauche • ANALYSE MULTISENSORIELLE + LATERALISATION • Pour les sons: Brodmann 41 >>>>>>> 22 (Wernicke) • Lésion temporale gauche • => déficit de compréhension • => lecture impossible • (perte de tout langage / y compris celui des signes) • mais parole normale (vide de sens = paraphasie) • pas de conscience du déficit • Aphasie de Broca: cortex moteur associatif gauche • => déficit de production de la parole • & écriture impossible • => compréhension normale • => conscience du déficit • Aphasie de conduction: lésion du faisceau arqué • => impossibilité de répéter et de lire à haute voix