Les lésions élémentaires en dermatologie - PowerPoint PPT Presentation

les l sions l mentaires en dermatologie n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les lésions élémentaires en dermatologie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les lésions élémentaires en dermatologie

play fullscreen
1 / 72
Les lésions élémentaires en dermatologie
1438 Views
Download Presentation
amiel
Download Presentation

Les lésions élémentaires en dermatologie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les lésions élémentairesen dermatologie Dr Benjelloun hind Service de dermatologie Hassan II Fès

  2. plan • Introduction • Les lésions primitives • Les lésions secondaires • Diapo photo • Conclusion • reférences

  3. Introduction • peau: derma • accessible à l’examen clinique • Organe membraneux, flexible et imperméable • La sémiologie dermatologique :la description des lésions élémentaires. • On distingue: 2 types – primitives: traduisant le processus lésionnel initial – secondaires: l’évolution de ce processus.

  4. 4 régions superposées :-l’épiderme: épithélium malpighien pluristratifié kératinisant non vascularisé-couche basale=stratum basal-couche spineuse= stratum spinosum-couche granuleuse= stratum granulosum-couche cornée=stratum corneum

  5. -La jonction dermo-épidermique (JDE) • -le derme: tissu de soutien, collagène • -L’hypoderme: tissu graisseux

  6. Les annexes • · le follicule pilo-sébacé formé du poil et de la glande sébacée appendue au canal pilaire. • · les glandes sudorales eccrines et apocrines.

  7. La lésion primitive La macule Lésions sans relief (non palpable) ni infiltration = une modification de la couleur • Erythème • Macule vasculaire • Macule purpurique • dyschromie

  8. Erythème: une rougeur localisée ou diffuse de la peau, s’effaçant à la vitro pression -érythème généralisé= exanthème: 3 types -scarlatiniforme -morbiliforme -roséoliforme -érythrodermie -érythème localisé

  9. -de type scarlatiniforme : érythème rouge vif, en grands placards continus sans intervalles de peau saine (exp. scarlatine, rubéole, toxidermie)

  10. de type morbilliforme : érythème rouge étendu fait d’éléments de petite taille (≤ 1 cm de diamètre) avec intervalles de peau saine (exp: rougeole, virale:MNI)

  11. -de type roséoliforme : érythème fait de taches roses, mal délimitées avec de larges intervalles de peau saine( exp:syphilis secondaire)

  12. -erythrodermie: Eérythème généralisé qui touche plus de 90% de la SC Exp: psoriasis,eczéma, Dermatite atopique,toxidermie, lymphome cutanée

  13. Érythème localisé: exemples -érythème pudique -eczéma de contact -lupus érythémateux -photosensibilisation -dermatomyosite -érythème pigmenté fixe

  14. Macules vasculaires: - Vasodilatation des vx dermiques -s’efface à la vitro pression • exp: - télangiectasie, -angiomes plans

  15. Macule purpurique: -une tache rouge sombre ne s’efface pas à la vitro pression - évolue selon les teintes de la biligénèse -Les aspects cliniques sont :la pétéchie l'ecchymose,la vibice, le purpura nécrotique

  16. Dyschromies: -hyperpigmentation = accumulation du pigment mélanique -localisé: accumulation du pigment mélanique: > Épiderme ( café au lait: brun, éphélides: rousseur) >Derme (érythème pigmenté fixe, lichen) -généralisée: addison, hémochromatose, ice renale chronique

  17. -achromies: de la qté de la mélanine Exp: vitiligo, albinisme, pityriasis versicolor -la leucomélanodermie :une association d'hypochromie et d'hyperchromie mélanique.

  18. Les papules= biopsie cutanée • La lésion est en relief, pleine, solide, circonscrite, ronde, ovalaire, polygonale et/ou ombiliquée. • La plaque peut résulter de la confluence de petites papules

  19. Les nodules • élevure solide, peu saillante, ronde ou ovalaire, profonde. Elle est parfois douloureuse. Elle est liée à une • atteinte du derme ,de l'hypoderme. • nodosité (petite taille >0,5 cm), nodule (taille > 1cm), nouure ( (taille > 5cm),

  20. Les tubercules: -elevures saillante, circonscrite,enchassée dans le derme, partellement détruite -exp: tuberculose, syphilis tertiaire,lupus tuberculeux, lépre

  21. Les végétations: • une excroissances (aspect en choux-fleur). • des aspects filiformes ou lobulés. La base est sessile ou pédiculée, la surface sèche ou humide. Elle peut s'ulcérer, se surinfecter. • La verrucosité :une végétation sèche dont la surface est cornée, squameuse, souvent grisâtre. • Exp: pyodermite végétantes, tuberculose

  22. Une kératose: • un épaississement corné. • Lésions sèches épaisses en relief • Exp ( durillion, kératodermie palmo-plantaire, La corne) • Sur les muqueuses: une leucokératose.

  23. vésicules • La lésion est en relief, translucide, de petite taille (<5 mm de diamètre) • évolue vers la coalescence(bulle), vers un trouble du contenu (pustulisation) ou vers la rupture (suintement, érosion, croûte). • Exp: -sur peau saine: varicelle -sur peau erythémateuse: herpes, zona, eczéma

  24. Une bulle • lésion en relief, de grande taille (= 5 mm) contient un liquide clair, jaunâtre, ou hémorragique qui s'écoule après perçage. • Le signe de Nikolski. • Exp: (impétigo,pemphigoïde,pemphigus, syndrome de Lyell).

  25. Une pustule • plane ou en relief, inférieure à 1 cm, de couleur blanche ou jaunâtre contenant une sérosité louche ou du pus franc,.

  26. Une gomme: • formation volumineuse saillante, solide, dermohypodermique et inflammatoire • 4 stades: crudité,ramollissement, fistulisation et cicatrisation • Exp: tuberculoses, pyococcique, syphilis III, mycosique

  27. Les lésions secondaires Les squames • lamelles de la couche cornée qui se détache de l’épiderme • plusieurs types:

  28. -scarlatiniforme (en grand lambeau, en doigt de gant) : au cours de la scarlatine,

  29. -pityriasiforme (petite, fine, blanchâtre, pulvérulente) :pityriasis versicolor,

  30. -ichtyosiforme (écaille de poisson) : les ichtyoses

  31. -psoriasiforme (brillante, large, micacée, épaisse) : le psoriasis, syphilisII

  32. -folliculaires : à l'orifice d'un poil • -en collerette : fines, adhérentes au centre et non en périphérie.

  33. Les croûtes: • le coagulum d'un exsudat: séreux ou hémorragique ou purulent, • de couleur jaune vif (= mélicérique), ou rouge sombre ou brune. • se détache facilement

  34. L'érosion ou (exulcération): • une perte de substance superficielle à fond plat, bien limitée,guérissant sans séquelle cicatricielle. • Le fond est humide et suintant, ou recouvert d'une croûte secondaire.