Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Initiative Hôpital Ami des Bébés PowerPoint Presentation
Download Presentation
Initiative Hôpital Ami des Bébés

Initiative Hôpital Ami des Bébés

124 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Initiative Hôpital Ami des Bébés

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Initiative Hôpital Ami des Bébés Association IHAB France Version Mars 2014 amis-des-bebes.fr

  2. IHAB : Objectifs • Encourager et soutenir l’allaitement maternel • Mais aussi… • Respecter les besoins et les rythmes physiologiques du nouveau-né et de sa mère • Favoriser le contact, la proximité mère-enfantet le lien d’attachement • Le projet IHAB est profitable à TOUS les nouveau-nés et leurs parents • Dans le respect de la sécurité médicale

  3. La démarche qualité Amie des Bébés Accueil et accompagnement des nouveau-nés et de leurs parents par les équipes de maternité et de néonatalogie OMS : Visionnaire dès 1992 avec auto-évaluation des pratiques, évaluation externe, et attribution Label

  4. IHAB : Etat d’esprit basé sur 3 principes : (d’après l’OMS et l’UNICEF, groupe de travail Nordique et Québécois) • Se centrer sur les besoins individuels du nouveau-né et de sa mère. Inclure lepère. • Assurer un environnement et un accompagnement qui permettent aux parents de prendre totalement leur place de parents dès la naissance. • Travailler en équipe, entre équipes et en réseau, pour assurer la continuité de l’accompagnement en pré, péri et post natal.

  5. IHAB : Programme structuré Recommandations 1 à 3:fondations de l’initiative • L’engagement affiché dans la démarche qualité IHAB • La formation des soignants = composante cruciale • L’information prénatale, centrée sur l’allaitement maternel, base du partenariat avec les parents Recommandations 4 à 9:règles de bonnes pratiques en maternité et néonatalogie basées sur : • La proximité (peau à peau prolongé, tétée précoce…) • La pratique de l‘allaitement maternel ou de l’alimentation artificielle Recommandation 10: soutien après la sortie • Liens avec les groupes de mères et partenaires extérieurs

  6. IHAB : Programme structuré Recommandation 11: Code International de Commercialisation des substituts du lait maternel(SLM) • Protéger l’allaitement maternel • Assurer une information juste et sans pression • Prévenir les conflits d’intérêt Recommandation 12 (ajoutée en 2009): Pratiques pendant le travail et l’accouchement qui favorisent : • le lien mère-enfant • un bon démarrage de l’allaitement

  7. Argumentaire scientifique- Qui s’est enrichi au fil du temps - Niveau de preuve élevé pour certaines recommandations considérées isolément : Politique (N°1) Formation (N°2) Peau à peau (N° 4) AM exclusif (N° 6)Plus il y a de recommandations respectées, plus l’effet sur la durée et l’exclusivité de l’AM est significatif (Declercq USA 2009) IHAB, une démarche basée sur les preuves

  8. Intention d’allaiter exclusivement (primipares ) = 70% seules 50 % y arrivent Probabilité d’atteindre leur objectif à J7 6 fois plus élevé si compliance de l’hôpital à  6 des 7 pratiques cliniques recommandées Comparativement à un hôpital ayant une compliance 1 Impact implantation de l’IHAB USA - Declercq Am J Public Health 2009 Cohorte rétrospective 1573 mères

  9. Impact IHAB sur AM jusqu’à 6 mois France - Missmahl C. : Thèse Médecine 2008 Enquête transversale Régions Charente et Aquitaine * Durée moyenne d’Allaitement Maternel Exclusif

  10. Impact IHAB sur AM jusqu’à 6 mois en France Lotigier-Coulon V et Desplanques GThèse Médecine 2012 Enquête avant-après label IHAB Maternité du CH de Roubaix * Durées médianes d’Allaitement Maternel (Exclusif)

  11. Impact IHAB sur AM jusqu’à 6 mois en France Lotigier-Coulon V et Desplanques GThèse Médecine 2012 Enquête avant-après label IHAB Maternité du CH de Roubaix

  12. Autres impacts de l’IHAB • Comportements d’attachement parents-bébé observés plus fréquemment • Moins de dépressions périnatales • si l’allaitement se passe mal • en cas de césarienne Moore 2012, Dageville 2011, Widstrom 2010, Watkins 2011

  13. Changement d’état d’esprit • Un chef de Pôle : "Merci à ce projet fédérateur et moteur, qui valorise le respect mutuel et le prendre soin " • Une pédiatre : "Le label c'est la reconnaissance du travail d'une équipe, c'est un signe de bientraitance..." • Un ingénieur qualité : "L'IHAB c'est de l'humain avec du scientifique " • Un Directeur: "C'est un miracle de voir des équipes aussi mobilisées sur un projet, avec un organisme Ami qui nous fait confiance". Témoignages – Equipes labellisées - Remise des labels en janvier 2013

  14. IHAB et certification HAS La démarche IHAB correspond à une Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) collective conduite en mode projet,telle que demandée pour la certification Favoriser l’allaitement maternel Processus Évaluation - HAS 2006 "Encourager la maternité dans une démarche d’obtention du label «Hôpital ami des bébés »" pages 23-24, 32…

  15. Réseaux Périnatalité (Cahier des charges 2006) « Le réseau incite toutes les maternités à établir une politique d’établissement vis-à-vis de l’allaitement maternel et à en évaluer le fonctionnement » PNNS 2011-2015 (Page 57 du rapport sur la base du Plan d’Action DGS - Turck 2010) « Mise en œuvre des standards de pratiques optimales IHAB, à intégrer dans les critères d’accréditation des maternités par la HAS »

  16. L’IHAB est soutenue par le Comité Français de l’Unicef … depuis 2007

  17. IHAB : Les axes de travail Travail en réseau Une politique et des pratiques en accord avec les 12 recommandations Un projet d’équipe Recueil de données sur l’alimentation des n-nés Déclaration de mise en route vers le label

  18. Le label "ami des bébés" en France : 3 adaptations Ajout : Travail en réseau, pré et post-natal Pas de promotion pour les laits infantiles MAIS tolérance / financements Taux d’Allt Mat Exclusif (AME) de la naissance à la sortie de maternité en progression sur plusieurs années MAIS pas de minimum à 75%

  19. Le recueil des indicateurs à la maternité • Nouveau-nés vivants non transférés : • allaités (ou nourris au lait maternel) à la sortie • ayant reçu au moins un complément (hors lait maternel) avec le motif • ayant reçu un biberon • dont la mère a arrêté l’allaitement  Taux d’allaitement maternel exclusif de la naissance à la sortie de maternité

  20. La démarche qualité IHAB Évaluer ses pratiques autoévaluation Établir un plan d’action Comité de pilotage pluriprofessionnel Construire la politique Former le personnel Mettre en œuvre les recommandations Label = obligation de résultats Demander l’évaluation externe

  21. Déclaration de mise en route vers le label* L’hôpital / La clinique : _____________ déclare se mettre en route vers le Label « Ami des Bébés » Dès maintenant, l'établissement déclare respecter en totalité les recommandations suivantes Cette déclaration a plusieurs objectifs : • Formaliser l’engagement vers le label • Etre informé des évolutions et des formations proposées par IHAB France… • Bénéficier de rendez-vous téléphoniques Déclaration signée par le Directeur, le Chef de Pôle et la cadre de pôle, et envoyée à IHAB France * Corrélée à l’adhésion à IHAB France

  22. Les 12 recommandations Pour les recommandations 1, 2, 10 et 11 les critères sont identiques en maternité et en néonatalogie. Les critères qui concernent exclusivement les nouveau-nés prématurés ou malades sont précisés en italique bleu.

  23. 1. Adopter une politique d’accueil et d’accompagnement des nouveau-nés et de leur famille, formulée par écrit et systématiquement portée à la connaissance de tous les personnels soignants • Écrire une politique basée sur • Les 3 principes (état d’esprit) • Les 12 recommandations (critères) • Écrire et afficher la Charte • Résumé de la politique destiné aux parents Protocoles actualisés et basés sur les preuves (EBM)

  24. 2. Donner à tous les personnels soignants les compétences nécessaires pour mettre en œuvre cette politique • Information sur la politique dès l'arrivée • Programmes de formation écrits, adaptés • Formation obligatoire de 20h • Dont 3h de pratique clinique supervisée • Personnel non soignant informé de la politique Photo L’envol

  25. 3. Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l’allaitement au sein et de sa pratique. Informer de manière spécifique les femmes enceintes présentant une menace d’accouchement prématuré. • S’organiser pour transmettre les informations à toutes les femmes enceintes • Brochures éventuelles, actualisées • Liens avec les professionnels extérieurs et les groupes de mères • Pas d'information en groupe sur la préparation des biberons

  26. 3. Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l’allaitement au sein et de sa pratique • Informer les futurs parents sur les besoins des nouveau-nés : • protection immunitaire • environnement sensoriel adapté (odeur, goût, toucher…) • facteurs d’adaptation •  Allaitement maternel = Comportement humain adapté aux besoins du nouveau-né • Qui nécessite un temps d’apprentissage mutuel • Qui lui apportera une alimentation optimale • Avec des bénéfices santé pour l’enfant et pour sa mère…

  27. 4. Placer le nouveau-né en peau à peau avec sa mère immédiatement à la naissance, pendant au moins une heure et encourager la mère à reconnaître quand son bébé est prêt à téter, en proposant de l'aide si besoin. • Immédiatement (ou dans les 5 min), si Voie Basse ou césarienne sans Anesthésie Générale • Peau à peau avec la mère en salle d’opération, le père étant invité à être présent) • Césarienne avec AG : dès que la mère est réveillée • Conditions de sécurité respectées • Environnement paisible Photo L’envol

  28. 4. Maintenir une proximité maximale entre la mère et le nouveau-né, quand leur état médical le permet. Ceci inclut la majorité des enfants nés dans un contexte de prématurité modérée, c’est-à-dire nés entre 34 et 37 semaines d’aménorrhée. Peau à peau dès la naissance avec surveillance attentive Si bébé nécessite des soins médicaux : - Parents traités avec douceur et respect - Parents informés des raisons justifiées qui ont empêché le contact peau à peau Poster IHAB France

  29. 5. Indiquer aux mères comment pratiquer l’allaitement au sein et comment entretenir la lactation même si elles se trouvent séparées de leur nouveau-né. Donner aux mères qui n’allaitent pas des informations adaptées sur l’alimentation de leur nouveau-né. Indiquer aux mères comment mettre en route et entretenir la lactation, alors que leur bébé ne peut pas téter et/ou qu’elles se trouvent séparées de lui.

  30. 5… suite • Accompagnement des mères qui allaitent pour : • les tétées et l'expression manuelle • mettre en route la lactation • l’utilisation d’un tire-lait si besoin • Accompagnement des mères qui n’allaitent pas pour : • donner le biberon • préparer / conserver le lait infantile

  31. 6. Privilégier l’allaitement maternel exclusif en ne donnant aux nouveau-nés allaités aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel, sauf indication médicale. • Repérer les situations à risque de compléments • Protocole de prise en charge de ces nouveau-nés • Protocole d’indications médicales de compléments • Ecouter et informer les mères qui demandent un complément • Tracer tout complément donné (motif, nature, quantité, mode d’administration)

  32. 6. Privilégier le lait de la mère, donné cru chaque fois que possible, et privilégier le lait de lactarium si un complément est nécessaire. Protocole alimentation (EBM) avec par ordre de priorité : - Lait maternel cru, - lait maternel congelé, - lait maternel pasteurisé, - lait de lactarium

  33. 7. Laisser le nouveau-né avec sa mère 24 h sur 24 Favoriser la proximité de la mère et du bébé, privilégier le contact peau à peau et le considérer comme un soin. • Favoriser le partage de la chambre, sauf décision contraire de la mère après écoute et information • Soins dans la chambre ou avec la mère (ou le père) • Peau à peau encouragé (comme un soin) • Consignes de sécurité concernant le couchage des bébés Proximité autant que possible (confort et intimité) Peau à peau = soin de base Participation des parents aux soins de leur bébé

  34. 8. Encourager l’alimentation «à la demande » de l’enfant. Observer le comportement de l’enfant. Débuter les tétées au sein dès que l'enfant est stable. Réfléchir aux stratégies pour progresser vers l’alimentation autonome. • Indiquer à chaque mère les rythmes des nouveau-nés et les signes que leur bébé est prêt à téter • Mères qui allaitent : - ne pas limiter la fréquence et la durée des tétées - évaluer avec la mère l’efficacité d’1 tétée et de l’allaitement • Mères qui n’allaitent pas : - adapter les quantités et le nombre de biberons aux besoins de leur bébé - combler ses autres besoins autrement

  35. 9. Eviter l’utilisation des biberons et des sucettes (ou tétines) pour les enfants allaités. Réserver l'usage des biberons et des sucettes aux situations particulières (succion non nutritive…). • Informer les mères qui allaitent des conséquences liées à l’utilisation des biberons et des tétines • Pour les enfants allaités : Compléments, vitamines, médicaments… donnés autrement qu'au biberon • Protocole douleur adapté Utilisation d’une sucette dans les circonstances particulières, notifiées dans un protocole Méthodes d’alimentation adaptées et connues de tous

  36. 10 . Identifier les associations de soutien à l’allaitement maternel et les autres soutiens adaptés et leur adresser les mères dès la sortie de l’établissement. Travailler en réseau. • Informations écrites et orales sur les soutiens disponibles (groupes de mères, réseau de professionnels…) • Conseils pour le suivi de tous les bébés , et en particulier pour le suivi de l’allaitement (rencontrer une personne compétente dans la semaine qui suit la sortie, et si besoin, RV de consultation donné) • Collaboration avec les groupes de mères Sortie décidée en concertation avec la mère RV en néonat dans les 8 jours qui suivent la sortie et autres soutiens adaptés

  37. 11. Protéger les familles des pressions commerciales en respectant le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel • Achat des laits infantiles • Absence de publicité auprès des parents pour les laits, biberons et tétines, (publicités affichées, cadeaux, échantillons, livrets, bons…) • Pas de cadeau au personnel • Lieu et équipement pour montrer préparation biberon hors de vue des familles

  38. 11. Protéger les familles des pressions commerciales en respectant le Code international de commer-cialisation des substituts du lait maternel (SLM) (Code OMS et Résolutions des AMS) Si des financements des firmes de SLM sont reçus par l’établissement ou par une association de service, respecter : • L’objet des financements (recherche, études, formations, amélioration de l'accueil) • La transparence • L’absence de conflits d'intérêts Photo Barry

  39. 12 . Pendant le travail et l’accouchement, adopter des pratiques susceptibles de favoriser le lien mère-enfant et un bon démarrage de l’allaitement • Encourager les mères, si elles le désirent, à : • se faire aider, physiquement et émotionnellement, par une ou deux personnes de leur choix, • à boire et manger léger, • à considérer les méthodes non-médicamenteuses pour soulager les douleurs, • à marcher et à bouger pendant le travail, et à adopter les positions de leur choix pour l’accouchement •  Expliquer ces pratiques aux femmes enceintes •  Peser les indications des procédures invasives et expliquer la raison de leur utilisation à la mère.

  40. Le voyage vers le label… … chacun à son rythme infosprénatales Politique statistiques Code OMS pratiques maternité formation réseau Formations et statistiques dès le départ Mise en place des recommandations dans un ordre libre

  41. L’évaluation • Etude des documents écrits • Entretiens avec ● les responsables du projet ● les Directeurs ● le personnel soignant ● un anesthésiste ● le personnel non soignant ● autre… ● surtout les mères et femmes enceintes • Observation dans les services avec les équipes de jour et de nuit  Rapport pour le comité d’attribution

  42. Attribution du Label « Ami des Bébés » • Comité d’attribution du label : 16 membres, représentants de toutes professions de la périnatalité et des associations de soutien entre mères • Cérémonie annuelle de Remise des labels • Attribué pour 4 ans

  43. Le suivi annuel post label Enquête auprès des mères 1 fois par an Formations À poursuivre Maintenir la qualité Suivi du taux d'allaitement maternel exclusif et autres indicateurs Réévaluation tous les 4 ans

  44. IHAB dans le monde en 2014 • Env. 20 000 Hôpitaux labellisés • Env. 700 en Europe, dont des CHU • 20 en France mais 2 fusions

  45. Clin. St Jean, ROUBAIX 2002 Mat. LONS le SAUNIER 2000, 2004 CH COGNAC 2003 IHAB en France fin 2004

  46. 20 établissements labellisés janvier 2014 de type 1,2 et 3

  47. Association IHAB France • Conseil d’administration : Pr F Puech, Pr D Turck, Pr J Schmitz, Dr G Gremmo-Feger, Mme B Claudin, Mme M-A Distriquin, Mme G Laviolle • 21 Membres actifs : réflexion, suivi… • Formations régionales • Formations à Paris pour équipes en démarche • RV téléphoniques pour équipes en démarche • Suivi des équipes labellisées • 20 évaluateurs • 3 coordinateurs et 1 assistante administrative et comptable

  48. Association IHAB France • Pour tout partenariat ou information, adressez-vous à :coordination@i-hab.fr • Pour débuter la démarche ou demander l’évaluation, adressez-vous à : medical@i-hab.fr • Pour des renseignements et pour télécharger des documents, consultez le site Internet : • http://amis-des-bebes.fr

  49. MERCI