Le dépistage du cancer du sein en médecine générale - PowerPoint PPT Presentation

le d pistage du cancer du sein en m decine g n rale n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le dépistage du cancer du sein en médecine générale PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le dépistage du cancer du sein en médecine générale

play fullscreen
1 / 135
Download Presentation
Le dépistage du cancer du sein en médecine générale
219 Views
vila
Download Presentation

Le dépistage du cancer du sein en médecine générale

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le dépistagedu cancer du sein en médecine générale Docteur Etienne Baijot Union des Omnipraticiens de l’arrondissement de Dinant UMENAM - 8/9/2001

  2. PROGRAMMEDE DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN DANS L’ARRONDISSEMENTDE DINANT PDCSAD UMENAM - 8/9/2001

  3. Pourquoi un dépistage du cancer du sein ? • Quel dépistage et pour qui ? • Modalités pratiques et résultats du Programme de Dépistage du Cancer du Sein dans l’arrondissement de Dinant • Le programme « fédéral » UMENAM - 8/9/2001

  4. Pourquoi un dépistagedu cancer du sein ? UMENAM - 8/9/2001

  5. Cancer du sein : les chiffres • Les études randomisées • L’expérience de Beauraing • Les motivations des généralistes de l’arrondissement de dinant • L’intervention de partenaires UMENAM - 8/9/2001

  6. Cancer du sein : les chiffres • Les études randomisées • L’expérience de Beauraing • Les motivations des généralistes de l’arrondissement de dinant • L’intervention de partenaires UMENAM - 8/9/2001

  7. Cancer du sein – les chiffres • Près de 5000 nouveaux cas par an • 75% après 50 ans ° • 750 décès en région wallonne en 1992 • 1ère cause de décès en région wallonne (45 à 64 ans) • 34% de tous les cancers féminins • 1 femme sur 12 en sera atteinte • 1 patiente / 2 guérit de son cancer du sein UMENAM - 8/9/2001

  8. Cancer du sein – les chiffres 75% après 50 ans UMENAM - 8/9/2001

  9. Cancer du sein – les chiffres • Près de 5000 nouveaux cas par an • 75% après 50 ans • 750 décès en région wallonne en 1992 • 1ère cause de décès en région wallonne (45 à 64 ans) • 34% de tous les cancers féminins • 1 femme sur 12 en sera atteinte • 1 patiente / 2 guérit de son cancer du sein UMENAM - 8/9/2001

  10. Cancer du sein : les chiffres • Les études randomisées • L’expérience de Beauraing • Les motivations des généralistes de l’arrondissement de dinant • L’intervention de partenaires UMENAM - 8/9/2001

  11. Les études randomisées Plusieurs études ont montré qu’un dépistage organisé, visant la population des femmes âgées de 50 à 69 ans, permettait de réduire la mortalité par cancer du sein de 30% UMENAM - 8/9/2001

  12. Les études randomisées UMENAM - 8/9/2001

  13. Cancer du sein : les chiffres • Les études randomisées • L’expérience de Beauraing • Les motivations des généralistes de l’arrondissement de dinant • L’intervention de partenaires UMENAM - 8/9/2001

  14. L’expérience de Beauraing • Unité de dépistage de l’UCL • 3 campagnes de 1989 à 1994 • 1200 femmes de 45 à 69 ans • 45% des femmes concernées ont subi une MM (30%/camp) • Tous les MG ont participé • Apprentissage de la logique du dépistage • 11 cancers dépistés UMENAM - 8/9/2001

  15. L’expérience de Beauraing Le but n’était pas de prouver l’efficacité du dépistage mais de déterminer l’applicabilité de ce test en collaboration avec les médecins traitants. L’objectif a été atteint. UMENAM - 8/9/2001

  16. L’expérience de Beauraing Le médecin traitant est un acteur naturel et privilégié du dépistage :il doit susciter la demande et encourager ses patientes à se soumettre à la mammographie UMENAM - 8/9/2001

  17. L’expérience de Beauraing • Trop cher • Population trop réduite (+/- 1200 femmes) UMENAM - 8/9/2001

  18. Cancer du sein : les chiffres • Les études randomisées • L’expérience de Beauraing • Les motivations des généralistes de l’arrondissement de dinant • L’intervention de partenaires UMENAM - 8/9/2001

  19. Motivation des généralistes Enquête réalisée en mai-juin 1997 auprès des 154 généralistes de l’arrondissement de Dinant UMENAM - 8/9/2001

  20. Motivation des généralistes 95 réponses, soit une participation de 61,69% des médecins sollicités 98% des répondants sont intéressés par un programme de dépistage du cancer du sein coordonné par les médecins généralistes UMENAM - 8/9/2001

  21. Cancer du sein : les chiffres • Les études randomisées • L’expérience de Beauraing • Les motivations des généralistes de l’arrondissement de dinant • L’intervention de partenaires UMENAM - 8/9/2001

  22. Les partenaires de l’UOAD • Le Centre de Référence pour le Dépistage du Cancer du Sein • La Province de namur • Le Gouvernement de la Communauté française de Belgique • Le Loterie Nationale • Les radiologues UMENAM - 8/9/2001

  23. Les partenaires de l’UOAD • Mise à disposition d’une infirmière-secrétaire mi-temps (encodage des MM, organisation des 2ème et 3èmes lectures) • Mise à disposition de locaux (centre de santé de Beauraing) et de matériel informatique • Impression d’affiches et de dépliants UMENAM - 8/9/2001

  24. Les partenaires de l’UOAD • Constitution Représentants de l’UCL, de l’ULB, de la VUB, de la FAMGB, des Sociétés Belges de Gynécologie, Radiologie, Sénologie et anatomopathologie • Objectifs- mise en place d’une assurance de qualité de la MM de dépistage- sensibilisation des pouvoirs publics- standardisation des procédures- information et formation des médecins- information des femmes UMENAM - 8/9/2001

  25. Les partenaires de l’UOAD Les radiologues CLINIQUES UNIVERSITAIRES DE MONT-GODINNEDrs DE WISPELAER et KAYSER CENTRE MEDICAL ST-LUC - CINEYDrs TANCREDI et COPPENS CENTRE HOSPITALIER DE DINANTDr BLAUDE CENTRE HOSPITALIER DE L’ARDENNE LIBRAMONTDr VAN MIGEM CABINET DE RADIOLOGIE - BERTRIXDrs DE FAYS et VAN TOURNHOUDT UMENAM - 8/9/2001

  26. Quel dépistage et pour qui ? UMENAM - 8/9/2001

  27. Le dépistage peut faire plus de tort que de bien. Il est dès lors indispensable, pour des raisons éthiques, de s’assurer que les bénéfices seront plus importants que les effets négatifs. J. Austoker - Cancer prévention in Primary Care - 1995 UMENAM - 8/9/2001

  28. Quelques définitions • Diagnostic précoce vs dépistage • Bénéfices et risques du dépistage • Les recommandations européennes • l’assurance de qualité • La double lecture • Les femmes de 40 à 49 ans • Les femmes avec facteurs de risque UMENAM - 8/9/2001

  29. « La compréhension de la logique du dépistage, si différente de la logique médicale traditionnelle, est si difficile à intégrer en raison de nos habitudes et convictions… » Dilhuydy UMENAM - 8/9/2001

  30. Quelques définitions • Diagnostic précoce vs dépistage • Bénéfices et risques du dépistage • Les recommandations européennes • l’assurance de qualité • La double lecture • Les femmes de 40 à 49 ans • Les femmes avec facteurs de risque UMENAM - 8/9/2001

  31. Quelques définitions Dépistage application de tests à une populationasymptomatique afin de déterminer les individus qui sont susceptibles d’être atteints de la pathologie recherchée UMENAM - 8/9/2001

  32. Quelques définitions Dépistage un test de dépistage positifne signifie pas que l’affection recherchée est présente mais implique la réalisation d’examens afin de confirmer ou d’infirmer le résultat du test de dépistage pour 10 MM nécessitant une mise au point, 1 cancer sera détecté UMENAM - 8/9/2001

  33. Quelques définitions Dépistage Le but du dépistage est de réduire la mortalité grâce à un diagnostic et un traitement précoce La mise en évidence d’un cancer avant l’apparition des symptômes ne se traduit pas nécessairement par une réduction de la mortalité UMENAM - 8/9/2001

  34. Quelques définitions Histoire naturelle de la maladie Dépistage efficace : augmente l’espérance de vie Dépistage inutile = simple avance au diagnostic UMENAM - 8/9/2001

  35. Quelques définitions Espérance de vie vs survie la survie est le temps qui s’écoule entre le diagnostic d’une affection suite à un symptôme et le décès. Si le diagnostic est posé avant l’apparition des symptômes lors d’un dépistage, la durée de survie sera nécessairement plus longue mais l’espérance de vie ne sera pas nécessairement modifiée UMENAM - 8/9/2001

  36. Quelques définitions • Diagnostic précoce vs dépistage • Bénéfices et risques du dépistage • Les recommandations européennes • l’assurance de qualité • La double lecture • Les femmes de 40 à 49 ans • Les femmes avec facteurs de risque UMENAM - 8/9/2001

  37. Dépistage vs diagnostic précoce Ces notions sont souvent confondues.Il s’agit cependant de démarches très différentes UMENAM - 8/9/2001

  38. Dépistage vs diagnostic précoce Diagnostic précoce • Mise au point d’une anomalie chez un individu qui présente un symptôme • Bénéfice immédiat • Important • Pour la plupart - Réassurance- traitement de la maladie à un stade précoce UMENAM - 8/9/2001

  39. Dépistage vs diagnostic précoce Dépistage • Recherche d’une anomalie dans une population asymptomatique • Bénéfice à long terme • Potentiel • Pour quelques uns La détection d’un cancer avant son émergence clinique n’entraîne pas nécessairement une diminution de mortalité UMENAM - 8/9/2001

  40. Quelques définitions • Diagnostic précoce vs dépistage • Bénéfices et risques du dépistage • Les recommandations européennes • l’assurance de qualité • La double lecture • Les femmes de 40 à 49 ans • Les femmes avec facteurs de risque UMENAM - 8/9/2001

  41. Bénéfices du dépistage mammographique • Amélioration de l’espérance de vie • Traitement moins agressif • Réassurance Tumorectomie, quadrantectomie,pas de chimio UMENAM - 8/9/2001

  42. Risques du dépistage mammographique • Faux positifs et faux négatifs • Pas de modification de l’espérance de vie • Sur-diagnostic et sur-traitement • Utilisation non optimales des ressources publiques • Cancer radio-induit UMENAM - 8/9/2001

  43. Risques du dépistage mammographique • Faux positifs et faux négatifs • Pas de modification de l’espérance de vie • Sur-diagnostic et sur-traitement • Utilisation non optimales des ressources publiques • Cancer radio-induit UMENAM - 8/9/2001

  44. Risques du dépistage mammographique faux positifsimage anormale non due à la présence d’un cancermises au point psychologiquementet financièrement coûteuses UMENAM - 8/9/2001

  45. Risques du dépistage mammographique Nécrose lipoïdique UMENAM - 8/9/2001

  46. Risques du dépistage mammographique faux négatifsle cancer était présent mais n’a pas été reconnufausses réassurancesrisque de consultation différée en cas de symptômes UMENAM - 8/9/2001

  47. Risques du dépistage mammographique • Faux positifs et faux négatifs • Pas de modification de l’espérance de vie • Sur-diagnostic et sur-traitement • Utilisation non optimales des ressources publiques • Cancer radio-induit UMENAM - 8/9/2001

  48. Risques du dépistage mammographique • Faux positifs et faux négatifs • Pas de modification de l’espérance de vie • Sur-diagnostic et sur-traitement • Utilisation non optimales des ressources publiques • Cancer radio-induit UMENAM - 8/9/2001

  49. Risques du dépistage mammographique • Mise en évidence d’une maladie qui ne va pas évoluer suffisamment rapidement pour produire des symptômes avant que l’individu ne décède d’une autre cause • Cancer canalaire in situ (DCIS) dont l’évolution n’est pas prévisible (30 à 50 % des DCIS évoluent en cancer invasif) UMENAM - 8/9/2001

  50. Risques du dépistage mammographique • Faux positifs et faux négatifs • Pas de modification de l’espérance de vie • Sur-diagnostic et sur-traitement • Utilisation non optimales des ressources publiques • Cancer radio-induit UMENAM - 8/9/2001