Download
coeur et anesthesie n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
COEUR ET ANESTHESIE PowerPoint Presentation
Download Presentation
COEUR ET ANESTHESIE

COEUR ET ANESTHESIE

280 Views Download Presentation
Download Presentation

COEUR ET ANESTHESIE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. COEUR ET ANESTHESIE Dr. Sara Lamzarraf Service de Cardiologie CHU MOHAMMED VI MARRAKECH

  2. INTRODUCTION • L'indication d'une chirurgie non-cardiaque chez un patient à risque de cardiopathie ou ayant une cardiopathie avérée: situation fréquente • Les complications cardiovasculaires périopératoires : cause importante de morbi- mortalité, dominées par le risque d’infarctus du myocarde, de décès oud’arrêt cardiaque non fatal: intérêt d’ une évaluation cardiologique préopératoire

  3. LE CAS CLINIQUE • Mr.B-E, 62 ans • ATCD: ancien tabagique chronique • Traumatisme fermé de la hanche gauche suite à un accident domestique • La radio: fracture du col fémoral Garden IV Indication chirurgicale: PTH

  4. La consultation pré-anesthésique • L’anamnèse :- la chute était en rapport avec une syncope! - DE stade II de la NYHA • L’examen physique: - souffle systolique au foyer aortique irradiant dans les Vx du cou et une abolition de B2

  5. ECG

  6. Les données échocardiographiques

  7. Quelle est la CAT?

  8. Que faut-il faire pour son RAC? • Quel est le risque opératoire en rapport avec le RAC? • Et quel est le problème qui prime: cardiaque ou orthopédique?

  9. LE RAO • La valvulopathie la plus fréquente du sujet âgé • Etiologies: dégénérative, rhumatismale ou sur bicuspidie • Longue phase de latence: la présence de symptômes traduit un tournant évolutif dans l’histoire de la maladie

  10. En l’absence de correction chirurgicale: le pronostic à court et à moyen terme est sombre! • Les indications chirurgicales sont: RA serré, symptômes, une dysfonction VG et/ou un test d’effort pathologique

  11. RAC serré symptomatique: Indication chirurgicale à un RVA

  12. Le risque opératoire en rapport avec le RAC

  13. Qui prime ? Opérer le RAC serré Bilan préopératoire (coronarographie)? Opérer la hanche en premier puis opérer la valvulopathie?

  14. Que préconisent les recommandations ?

  15. AHA 2007, ESC 2009 • Stratification préopératoire individuelle du risque cardiovasculaire, tenant compte : Facteurs de risque du patient: cardiopathies actives, facteurs de risque clinique et, capacité fonctionnelle la chirurgie prévue

  16. Facteurs de risque du patient

  17. la chirurgie prévue

  18. ALGORITHME EN SEPT ETAPES: 1 – prendre en compte le degré d’urgence 2 – évaluer la stabilité cardiovasculaire du patient 3 – évaluer le risque de la procédure chirurgicale 4 – évaluer la capacité fonctionnelle du patient 5 – prendre en compte un traitement en cours par aspirine 6 – prise en charge du patient à faible capacité fonctionnelle 7 – prendre en compte les résultats des examens non invasifs

  19. ESC Barcelone 2009 • En cas de valvulopathie sévère: décision doit être individualisée et peut conduire au traitement préalable de la valvulopathie, en particulier en cas de rétrécissement aortique serré symptomatique et de nécessité d’une intervention non-cardiaque à risque intermédiaire ou élevé

  20. Conclusion • La fréquence de valvulopathies notamment rhumatismales dans notre contexte explique la fréquence élevée de valvulaires en milieu de chirurgie non cardiaque • Prise en charge multidisciplinaire: chirurgien, anesthésiste et cardiologue… • Les recommandations actuelles préconisent une stratification préopératoire individuelle du risque cardiovasculaire, tenant compte des facteurs de risque du patient et de la chirurgie prévue