Download
cas clinique n 1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Cas clinique n°1 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Cas clinique n°1

Cas clinique n°1

148 Vues Download Presentation
Télécharger la présentation

Cas clinique n°1

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Cas clinique n°1

  2. Homme 30 ans, aucun antécédent Depuis 48 heures : toux avec expectoration, se sent fébrile mais ne prend pas sa température, est essoufflé et présente des frissons. Examen clinique : Fièvre à 39°C. Tension Artérielle :120/90 mmHg, Pouls : 100/min FR : 25/mn Crépitants à mi champ à droite, matité à la percussion, vibrations vocales perçues. Examen clinique par ailleurs normal.

  3. Question 1 : quel est votre diagnostic le plus probable ? justifiez

  4. Réponse 1 Le diagnostic le plus probable est pneumonie droite d’origine infectieuse, sans signe de gravité: • syndrome infectieux : fièvre élevée, frissons • Signes respiratoires : dyspnée, toux, expectoration, existence de crépitants, syndrome de condensation pulmonaire

  5. Question 2 : vous demandez une radiographie pulmonaire décrivez la

  6. Réponse 2 • Radiographie de face : opacité alvéolaire du lobe inférieur droit, avec bronchogramme aérien, limitée par une scissure • Radiographie de profil : opacité du lobe inférieur droit

  7. Question 3 : Quel est votre diagnostic microbiologique le plus probable ? justifiez

  8. Réponse 3 Le diagnostic microbiologique le plus probable est le pneumocoque : Début brutal Présence de frissons Absence de manifestation extra pulmonaire Radiographie : aspect de PFLA Fréquence du pneumocoque

  9. Question 4 : Prise en charge thérapeutique ?

  10. Réponse 4 • Ce patient peut être traité en ambulatoire : absence de signe de gravité, pas de comorbidité • L’antibiothérapie est indiquée : amoxicilline per os qui est active sur le pneumocoque même de sensibilité diminuée à la pénicilline associée à du paracétamol si la fièvre est mal supportée • Une évaluation sera faite à 48-72 heures de traitement : la température doit avoir diminué ou disparu • Vaccination antipneumococcique à 23 valences recommandée ainsi que vaccination antigrippale en début d’hiver

  11. Question 5 : 3 jours après : persistance de la fièvre à 39°C • Auscultation inchangée • Attitude thérapeutique ?

  12. Réponse 5 • Il faut vérifier la bonne observance au traitement : posologie, nombre de prises/j. • Si l’observance a été bonne, le diagnostic de pneumonie à pneumocoque est remis en cause • Il peut s’agir (sujet jeune) d’une pneumonie à germe atypique (Mycoplasma pneumoniae, legionelle ou Chlamydia pneumoniae) sur laquelle les bétalactamines sont inactives • Il est recommandé de changer l’antibiothérapie : • Arrêt de l’amoxicilline et substitution par un macrolide ou la télithromycine ou la pristinamycine ou une fluoroquinolone antipneumococcique